Sherry bomb, sherry bomb ~ DgoiC4q
Sherry bomb, sherry bomb ~ 9oulLiP
Sherry bomb, sherry bomb ~ 620526BoutonElysion5050
Le Deal du moment : -15%
Manette Xbox sans fil Pulse Red
Voir le deal
50.99 €

Sherry bomb, sherry bomb ~

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant
— Just Married —

Messages postés : 19
Inscrit.e le : 19/05/2021

Les plus du perso :
Je suis: anti-Incontestable.
Époux/se : Uta babe ♥
Autre: Merci à Wutai et Raion pour les supers avatars ♥
Sherydan Gabriel Hughes
“She was a wicked thing sometimes. All full of want. As if the shape of the world depended on her mood. As if she were important.”

Généralités
Nom ;; Hughes.
Prénoms ;; Sherydan Gabriel.
Âge ;; 36 ans et 18 août 2076.
Genre ;; Masculin.
Origines ;; Américain.
Activité ;; Professeur d'anthropologie et ethnologie spécialisé dans les populations passées.
Sexualité ;; Pansexuel.
Avatar ;; Will Graham de Hannibal.
Règlement ;; Validé - Ari
Chemin ;; Un certain serpent...
Commentaire ;; Il va y avoir des points dans cette fiche qui pourraient en déranger certains, notamment la mention de curiosités telles que des spécimens humides, des avis sur la religion, certaines cultures, évitez de vous aventurer dans la lecture si ce sont des sujets sensibles pour vous. Personnage =/= joueur.
Histoire
Ton histoire, elle est pas folle, plutôt banale en fait, mais tu ne te définis pas par elle hein ? Tu n’as nul besoin des autres pour devenir exceptionnel, ta vie, ton identité, tu aimes te dire que tu te les es construites par toi-même, en marge des influences. Le début, t’as pas grand chose à en dire, t’as été conçu le jour où la petite secrétaire avait dit oui à son patron. Une histoire de cul au boulot, qui n'avait même pas eu la décence de se finir par une plainte pour harcèlement sexuel. Dès ta naissance, elle te pendait au-dessus de la tête, la petite maison dans la prairie avec sa chiée de mioches et ses sept chiens. T’aurais repris l’entreprise de ton père, et épousé une amie d’enfance. Ils te connaissaient même pas qu’ils t’avaient déjà condamné à une vie ordinaire et morne. Mais heureusement que la vie est une chienne, que ce petit scénario de rêve à pris des airs de tragédie pour t’éviter de t’enliser dans la monotonie.

Y a le cancer. Fléau des temps modernes. C'est le pancréas qui prend, les métastases qui migrent dans les vaisseaux, jusqu'aux organes. Les diathèses morbides qui se manifestent et qui arrêtent le souffle du père, balayant les espoirs de ta mère d'écouler ses vieux jours aux côtés de l'homme qu'elle aime. C'est tout. Une tragédie trop souvent répétée. Une histoire trop souvent entendue. Au fil des chimios, elle s'accroche toujours davantage à son chapelet sacré, comme une ancre pour fuir la réalité. Les perles d'ivoire roulent entre ses doigts devenus tremblants face aux épreuves du Divin. Ils s'accrochent à toi, à cette petite main perdue dans la sienne qui lui rend toute cette chaleur qui lui fait tant défaut. Qui lui donne une raison de continuer à exister dans ce monde sans lui.

Tu as grandi baigné dans de vieilles croyances, une vie rythmée par les prières d'Esther Hughes, ta mère, perdant toujours un peu plus pied avec la réalité. Votre petite ville de Floride n'était pas bien animée, mais la bigote se tenait en marge de cette société décadente, marmonnant sans cesse qu'ils brûleraient tous dans les feux de l'Enfer. Esther s'évertuait à te garder à ses côtés, comme un bien trop précieux que le moindre contact avec le monde extérieur pourrait souiller. La vérité était moins mystique, elle avait simplement peur de se retrouver à nouveau seule et s'accrochait désespérément à ce pauvre être qu'elle considérait comme sien. Elle cherchait en toi tout ce qui pourrait lui évoquer ton paternel, poussant la ressemblance autant qu'elle le pouvait. Te poussant à lire ce qu'il lisait, des écrits bien trop complexes pour ton jeune âge. Et toi, tu t'exécutais pour satisfaire cette femme que la vie n'avait pas épargnée. Toute sa tristesse pesait sur tes épaules et tu te sentais investi d'une tâche divine, celle de la protéger.

« Tu dois prendre soin de toi, d'accord ? Oh... tu lui ressembles tellement ! On dirait lui, mais en miniature. Qu'il est adorable... ! »

Une langue adulatrice est plus acharnée qu’une main meurtrière. Ces mots devinrent ton quotidien. L'adoration de ta mère vira très vite à l'obsession. Elle t'avait fait enfant roi de ce monde si étriqué dans lequel elle vous enfermait. Tu étais haut comme trois pommes et le monde autour de toi te paraissait gigantesque. Lorsque tu levais la tête sur un bâtiment, tu avais la sensation que celui-ci s'étirait jusqu'au ciel. Elle les détestait, ces tours de Babel modernes, l'inhumaine évolution qui se dressait tel un majeur en défi aux Cieux. La main de ta mère était douce, et ferme, comme si elle craignait que tu t'envoles à la moindre occasion. C'était une jolie femme mince, dont les yeux clairs étaient assombris par des cernes ; tu l'aimais profondément. La ville vivait autour de vous, les gens passaient et vous bousculaient, pourtant, tu ne t'es jamais senti faire partie de cet étrange environnement. Une aura de solitude vous entourait. Tu n'avais qu'elle et elle n'avait que toi.

T'avais alors treize ans quand la bulle vint à éclater sous la pression toujours plus forte des exigences de ta mère. Le brun de tes cheveux n'avait de cesse de refaire surface malgré les décolorations sous lesquelles elle les étouffait. Ta voix se faisait trop grave, tes muscles trop marqués. Tu as eu beau arrêter la boxe, ton seul exutoire, la seule entorse aux règles bien trop strictes d'Esther, elle avait déjà marqué ton corps d'une musculature trop marquée au goût de ta mère. Tu n'étais qu'une déception. Tout ce que tu entreprenais n'était jamais assez bien pour elle. Tes notes étaient trop mauvaises, malgré les efforts que tu mettais dans tes études. Tes rires trop vifs. Tes sourires trop sincères. Ta voix trop grave. Ton japonais n'était pas assez fluide alors que ton paternel, qui était métis, le parlait couramment. Il était devenu un idéal que tu ne pourrais jamais atteindre et tu en venais à te détester toi-même et ce corps, de même que ton esprit qui te refusaient l'absolution de par leur acharnement à vouloir exister et se développer en dehors du moule que ta mère leur imposait.

Alors que les autres gamins jouaient et riaient, toi, tu te perdais dans les écrits saints et les livres de ton père. Il y avait un décalage évident entre toi et les autres gosses de ton âge. Ils préféraient regarder les dessins animés plutôt que de lire des livres complexes, tu préférais déjà les histoires tristes à l’humour grotesque aux couleurs vives. Alors que tu étais à la bibliothèque en train d'étudier et tenter désespérément de faire entrer les informations dans ta caboche réfractaire, ton regard se pose sur un livre oublié. Aliss. Tu t'y plonges, t'y oublies. Ton regard encore pur découvre toute cette décadence dont ta mère voulait te préserver. Pourtant, ce n'est pas d'horreur que vient se parer ton regard, mais de fascination. C'est la perspective d'une vie libre de toute contrainte. Le voyage initiatique d'une adolescente qui se libère du carcan suffoquant de la morale pour n'être rien de plus que l'Être à l'état pur. Une existence libre de toute souillure sociétale qui ne vit et qui n'existe que pour elle-même et l'assouvissement de ses désirs. Quels qu'ils soient.

C'est le réconfort d'une renaissance. On te donne enfin le droit d'être toi-même, t'y incite. Une image indicible à laquelle tu te voues servilement, un amour tant convoité et inconditionnel enfin trouvé. L'amour de toi et non celui des autres. Tu abandonnes tous les préceptes de ta mère pour ceux bien plus réconfortants de l'individualisme sans oser le montrer, planquant tes livres maudits derrière les thèses assommantes. Les livres, c'est la seule chose à laquelle tu peux donner ta confiance. C'est tout pour toi : des confidents, un soutien, une force. Tandis que ta mère te faisait des reproches, les livres t'acceptaient. Te confortaient dans tes déviances et ta soif de connaissances. Tu apprends à aimer les écrivains tels des dieux oubliés, plus que le souvenir rapiécé de ta mère, même plus que ta propre existence. Tu étais incomplet. Imparfait. Ta nouvelle foi te donne de l'épaisseur, à toi qui t’es toujours senti si vide, te voilà animé du savoir des romains, simplifiant des idées trop sombres auxquelles un gamin n'aurait jamais dû être confronté.  

Avec le temps, tu t'émancipes des écrits saints, te fais ton propre avis, développes tes goûts et fait un tri dans tes passions, te détournant des livres considérés comme inutiles et hissant les autres sur un piédestal. Tu développes une fascination pour ces créatures qui inspirent ces dieux oubliés, les humains, ils sont à l'image des livres, des mystères à décortiquer. Trop timide et habitué à te tenir en marge du monde, tu te contentes d'observer, de te perdre dans les écrits analysant les comportements humains et les différences entre les cultures. Ta mère te voit t'écarter du droit chemin, impuissante. Elle pleure. Mais t'en es plus là. Tu ne te soucies plus d'elle et de ses émois. À la fin, tu ne l'écoutes même plus, tu prends quelques affaires, et tu t'en vas. Adieu, la Floride, bonjour la Louisiane. T'as pas de regrets, et sans un regard en arrière, tu grimpes au bord d'un de ces bus de la Greyhound Company, fixant de tes yeux clairs la route qui défile, jusqu'aux chatoyantes couleurs de la Nouvelle-Orléans.

T'as 18 ans, et lu assez de bouquins qui parlaient de cet endroit, entendu assez de rumeurs, pour vouloir te perdre dans les humeurs de la ville, et t'agiter comme tous les autres gamins perdus du Vieux Carré, le quartier français où ta peau blanche et tes cheveux bruns ne seront plus qu'un atout de séduction. Alors tu t'y jettes à corps perdu, t’enivrant d'alcool à même les goulots, les verres ou les lèvres chaudes, enfilant les colliers jetés des chars, te parant du violet, de l'or et du vert du Mardi Gras...Tu jouis de cette liberté nouvelle et folle, jusqu'à t'enfoncer toi aussi dans les affres délicieuses de la boisson à la fée verte. Tu te lances dans la vie avec une certaine aversion pour les écrits saints de même que la retenue qu’ils prônent, tu abandonnes tous les poids pensant sur tes épaules pour enfin t’autoriser à vivre et expérimenter, abandonnant le gamin introverti à son patelin de Floride pour te perdre dans les bars où résonne le jazz, découvrir de nouveaux rites et cultures, t’encanaillant avec les sorcières que maudissait ta mère et explorant toutes les opportunités que t’offre cette ville mystique.

Et parmi elles, il y avait Nothing. Not, c’était un coup de tête, une idée un peu folle et absurde. Elle t'est arrivé comme un piano de cartoon en pleine tronche. Elle a pris le nom de cette âme perdue si chère à mademoiselle Brite, lorsque de ses lèvres peinturlurées de noir s'est échappé ce nom, tu t'y es tout de suite retrouvé pendu. Not, elle est différente de tous les humains que tu avais pu connaître, elle épouse tes élans de folie, les sublime des siens, elle frappe, gueule, tu peux la blesser sans qu'elle ne verse une larme ou qu'une lueur de frayeur ne naisse dans son regard. Vous défoncez vos âmes brisées dans l'espoir que leurs fêlures puissent s'épouser et former un tout jusqu'à vous fondre l'un dans l'autre à jamais unis dans vos déviances. Tu l’as aimée, tu l’as vénérée même, mais elle ne voulait pas qu’on l’idolâtre et au fil des mois, elle t’a fait découvrir un monde nouveau. Si ton obsession pour les écrivains t’avait servi de béquille pour abandonner les dogmes de ta mère, il était temps pour toi d'entreprendre un nouveau voyage initiatique et de te départir de l’influence des autres pour ne vivre que pour toi.    

Le satanisme. Un intitulé fleurant bon le mystère et le blasphème, mais alors que tu t’attendais à te perdre dans des rites similaires à ceux que tu avais pu entreprendre aux côtés des sorcières du Vieux Carré, tu as découvert un tout autre univers. Un courant de pensée proche de ce vers quoi tes lectures t’ont mené. Tu te fais Dieu de ton existence. Tu t'installes chez elle, t’as nulle-part où aller de toute façon. Le temps passe. Trois ans maintenant, que peu à peu, ton passage du tendre adolescent au langage châtié à l'adulte renfrogné et élitiste se fait plus sombre.

En côtoyant des esprits plus éveillés que celui de Nothing, tu commences à déceler les failles dans ses propos, ces imperfections qui l’éloignent toujours plus de l’idéal féminin que tu avais vu en elle. Tu te désintéresses d’elle et des démons qui l’assaillent sans la quitter pour autant. Elle commence à devenir plus violente, irascible, te vouloir pour elle seule, que tu lui prouves tout ce que tu peux lui prouver, que tu lui donnes davantage que tu n'as. Elle a peur que tu t'en ailles, peur que tu abandonnes la chienne sauvage et enfuie de fourrière qu'elle est persuadée d'être. Alors elle mord et plante les crocs, te retient en tirant, t’entraînant sous l'eau. Et toi, t'essaies de nager à la surface, étreignant de rares soirées de solitude en compagnie d'un verre comme bouée, pour ne pas la quitter. Et ça te fout les foies. Parce que ça te rappelle trop ta mère.

Tu les vois, la souffrance de Nothing, ses peurs, t’as jamais cherché à les plaquer. Tu les laisses mariner dans leur propre noirceur, observant le composé de réactions qui en résulterait. T’as été un connard sur ce coup là. Parce que franchement, vous aviez tout pour être heureux, mais tu me diras, c’est un peu l’histoire de ta vie hein. Ça t’avait amusé au départ, et puis t’en as eu marre. Pour toi, les relations, c’est vite devenu à la carte. Tu t'es essayé à l'art. À la musique. T'as un peu tout expérimenté. Et Nothing observait excédée le monstre qu’elle avait créé, continuant d’espérer qu’un jour, tu reviendrais. Votre relation libre lui pesait de plus en plus, sans qu’elle ne parvienne à y mettre fin. Elle te quittait, revenait, inlassablement, avec des excuses, avant de recommencer. Jusqu’au jour où tu lui as annoncé que tu pliais bagage pour poursuivre tes études dans un autre domaine sans lui laisser la moindre chance de proposer de te suivre.

C’est un certain déchirement de quitter ta ville de cœur malgré le peu d’années que tu y as passé, mais tu te plonges rapidement dans tes nouvelles études, l'anthropologie. Tu ignores la déplaisante atmosphère New-Yorkaise et te renfermes une fois encore sur tes bouquins, n’en levant le nez que pour de rares soirées avec des personnes de ton cercle. Tu te vautres dans le luxe et le stupre, grâce à l’héritage conséquent laissé par ton père. Au fil de tes découvertes, tu finis par te pencher sur la culture de la terre natale de ce père que tu n’as jamais connu auquel tu ne t’es jamais intéressé. Tu déchantes bien vite en réalisant les implications que ses origines auraient pour toi et comprenant soudain le besoin de ta mère de te garder à ses côtés, son obsession pour ton père qui à un moment donné aurait du la quitter. Tu la maudis d’avoir omis ce dérangeant détail, sans quoi tu te serais davantage intéressé à ce que l’avenir te réservait. Tu te penches davantage sur ce système qui pourrait à tout moment te prendre ta liberté.

Tu finis tant bien que mal par parvenir à ignorer cette épée de Damoclès trônant au-dessus de ta tête, parcourant le monde et t’immergeant dans diverses cultures, t’intéressant davantage aux civilisations passées et un peu oubliées de l’histoire. C’est au cours de ta vingt-quatrième année, alors que tu ne l’attendais plus, que tu reçois la lettre tant redoutée. Tu quittes Madagascar, où tu étais allé t’enterrer pour ton mémoire, pour te rendre pour la première fois au pays du soleil levant et découvrir ta soi-disant moitié.  Hoshiko. 17 ans. La parfaite petite épouse formatée à tenir le foyer et pondre des gamins. Un pur produit du système, comme tu en as rarement vu. Ça avait un côté fascinant, bien qu’au vu de son âge, tu te sentais davantage comme un père qu’un époux. Sans compter que tu as eu du mal à te faire à la monogamie. Vous déménagez le temps que tu effectues les recherches nécessaires à tes études sur la culture malgache avant de revenir vous installer au Japon.

Tu poursuis tes études à Todai, découvrant tardivement le pays où tu étais censé résider. Ta vie de jeune marié se poursuit, monotone, jusqu’à ce que l’ordre tombe : faire un enfant. Ta femme est à peine majeure, tout au plus un automate en bas âge dépourvu de personnalité, tu ne saurais même pas dire si elle a des centres d’intérêt autres que les tâches ménagères étant donné l’intérêt que tu as pu lui porter et vous vous retrouviez à devoir procréer. Tu n'as aucune envie de t'encombrer d'un second enfant. Tu fais pas plus d'efforts que nécessaire pour accomplir ton devoir, mais un jour ça fini par tomber, Hoshiko attend un heureux évènement. Elle en pleure et toi, tu sais pas trop quoi en penser. Elle n'a l'air d'exister que pour ça après tout. Un gamin. Non désiré, né sur un ordre pour repeupler une dictature. Plus tu vois son ventre s'arrondir, plus tu te sens mal pour cet enfant à naître. Tu la vois s'enliser toujours plus dans sa petite vie bien rangée, sa vénération de la machine, l'influence néfaste de son entourage faisant office de catalyseur.

Tu revois le schéma de ton enfance se profiler pour cette existence à venir. Ton fils. Désiré ou non, il partageait tes gènes et tu en aurais la responsabilité. Sans compter que tu n'as pas la moindre envie de t'encombrer d'une personne lassante et insipide dans ton entourage proche. Alors tu te fais plus doux, on met ça sur le compte de l'heureux évènement, ne s'alarmant pas suite à ton brusque changement d'attitude. La vérité est bien moins glorieuse, au cours du temps passé à ses côtés, tu as pu noter à quel point ta femme était influençable, comprendre sur quels leviers tu devais tirer pour façonner cet esprit faible et malléable sans personnalité ni expérience pour lui faire abandonner ses dogmes absurdes. Tu prends la place que Nothing avait eue dans ta vie, la guidant dans la direction souhaitée en allant dans son sens, la poussant à faire des concessions en échange, tenter des choses, jusqu'à ce qu'elle finisse totalement par oublier tout ce qu'elle a laissé en route.

Ton fils finit par voir le jour, tu l'appelles Neven, le ciel. La promesse d'un avenir brillant et libre. Tes études te prennent tout ton temps, sans compter la rééducation de ta femme, tu étouffes en ayant entrepris trop de choses. Tu ne profites pas des premières années avec ton fils, délaissant également tes loisirs pour te concentrer sur ton quotidien. Tu vois ta femme changer, très vite, comme tu l'as fait autrefois. Tu retrouves en elle ce gamin épris de liberté que tu as abandonné à la Nouvelle-Orléans, développant une forme d'attachement à l'égard de cet être que tu as façonné. Cette affection est loin de l'adoration que tu as pu avoir pour Nothing, mais tu finis par apprécier sa présence au lieu de la subir. Hoshiko devient l'incarnation de La Femme, telle que tu l'as idéalisée. Tu aurais pu l'aimer, sincèrement, mais en étant à l'origine de ce changement, tu ne peux t'empêcher de la voir comme une imposture montée de toute pièces, le souvenir de l'enfant perdue qu'elle était persiste.

Les choses continuent leur cours, Hoshiko refuse de s'occuper de votre enfant, préférant se concentrer sur elle-même et se découvrir. Neven est confié à une nourrice. Tu finis ton doctorat, poursuivant tes recherches et quittant épisodiquement le foyer familial pour t'immerger dans d'autres modes de vies. Tu retrouves tes loisirs, parvenant à voir un semblant d'harmonie se dessiner dans ce quotidien malgré la présence dérangeante de la machine. Quand les choses commencent à bouger, que tu vois la montée des Incontrôlables, tu t'y intéresses de loin, commençant à rêver d'un avenir plus libre pour ta progéniture. Lors du Big Bang Kiss, ta femme et toi, comme d'autres, refusez de vous embrasser en signe de protestation contre ce système absurde. Les explosions matent bien vite tes élans rebelles, tu estimes que le jeu n'en vaut pas la chandelle. Hoshiko, quant à elle, se découvre une âme contestataire. Des tensions naissent au sein du foyer, ta femme acceptant difficilement ton refus de t'impliquer. Lors du festival Ansuburu, elle se fait arrêter et revient d'autant plus remontée contre le système et la fin des Incontrôlables ne fait que la rendre plus invivable.

Tu n'as pas le temps de t'agacer davantage de ses nouvelles lubies, la catastrophe arrive bien vite, Shukumei. Vous n'êtes pas particulièrement touchés, votre entourage étant assez restreint. Vous vous retrouvez obligés de déménager, mais rien de particulièrement dérangeant. Le bug de l'Incontestable l'a été bien plus, une personne supplémentaire s'étant ajoutée à votre mariage : Sumire. C'est le nom de ta nouvelle femme. Un caractère fort, des idées arrêtées, une misandrie non dissimulée et elle semble porter une forte aversion envers ton attitude élitiste et froide. Hoshiko, restée malgré tout influençable, excédée par vos disputes passées, se laisse facilement entraîner dans une direction qui te déplaît. Neven, qui était jusque-là resté aux mains de son précepteur, découvre un semblant de famille aux côtés de ses deux mères. Tu t'écartes naturellement de cette vie ne te correspondant pas, devenant un fantôme faisant des apparitions de plus en plus rares dans votre foyer. Tu te contentes une fois de plus de faire le strict minimum, t'enfermant dans ton nouveau poste d'enseignant. Le passage de ta seconde épouse a laissé des traces indélébiles dans votre quotidien même après son départ. Les reproches de Hoshiko se font de plus en plus nombreux et fréquents, au point où tu n'arrives plus à la supporter.

L'erreur du système est une véritable libération pour toi. Deux mois où tu retrouves ta liberté perdue et quittes le domicile conjugal, redécouvrant cette vie nocturne qui t'avait manqué plus que tu ne le pensais. L'épidémie se déclare, le Japon se retrouve une nouvelle fois plongé dans le chaos et tu découvres que ta femme a été déclarée morte. Quand tu rentres chez toi pour tenter de comprendre ce qu'il a pu se passer, tu ne trouves que votre enfant, laissé aux bons soins de sa nourrice. Tu pensais qu'elle finirait par être retrouvée suite à la chasse à l'homme, mais tu es resté sans nouvelles. Les mois sont passés, les fuyards ont étés rapatriés, envoyés en centre de redressement. On t'a dit qu'elle était morte, ont alors eu lieu des funérailles absurdes et la vie a repris son cours, t'as retrouvé ta liberté tant rêvée et les années passées aux côtés de Hoshiko n'auraient semblé n'être qu'un songe si ça n'était pas pour ce gamin dont tu as hérité. Il est perdu, coincé avec un père qui n'en a que le nom.

Caractère
On en vient enfin au sujet principal, le " MOI ". Oui, en gros, gras, majuscules et souligné. Qui suis-je ? Le dieu de ma propre existence, tout simplement, n'en déplaise à certains qui hurleront au blasphème et je ne pourrais leur donner tort, car voyez vous, je suis sataniste. Oh, je vous vois déjà froncer les sourcils d'un air circonspect, mais ne vous enflammez pas, je ne cherche nullement à vous entraîner dans une secte. Je ne hante pas les cimetières - du moins, pas pour des raisons religieuses - les médias véhiculent des idées faussées de sacrifices humains et de messes noires à la gloire du Seigneur Obscur... Ahah, non. Je vous prie de ne pas nous confondre avec certaines sectes et leurs rites viciés. Je vous parle de la philosophie sataniste Laveyenne. Nous ne vouons pas un culte à une quelconque entité démoniaque ou divine, mais à l'égo et à l'individualisme. Il s'agit de croire en soi et d'agir pour soi, sans once d'hypocrisie et en faisant preuve de tolérance envers soi-même. Simplement admettre ses désirs et les assouvir, l'hédonisme étant mon ipséité.

Aucune vie n'est à mes yeux plus importante que la mienne et il doit en être de même pour tous. Je n'attends aucun sacrifice des autres dans la mesure où je n'en ferais aucun pour eux. Pourquoi aimer une personne qui n'en vaudrait pas la peine ? Je n'aime que ceux que je juge méritants et n'agis que pour ces derniers - du moment que cela ne me porte pas préjudice -, me contentant d'ignorer les autres tant qu'ils me laissent en paix. Le respect d'autrui est une obligation sous forme contractuelle : si la personne en face de vous ne vous respecte pas, rien ne vous empêche de la détruire. Son esprit, il s'entend. La violence physique ne résout rien, mépris est bien plus marquant et ne laisse pas de traces visibles. Je ne suis pas rancunier, cependant, je préfère la vengeance au fait de tendre l'autre joue. En dehors de ce cas de figure précis, je suis contre la cruauté. Mes croyances m'interdisent d'ailleurs de maltraiter ou tuer tout animal, hormis pour me nourrir ou me défendre. Et même dans le premier cas de figure, je préfère éviter.

Aussi, l'homme est un animal presque comme les autres. Son intelligence et sa capacité de remise en question le différencient des autres créatures de ce type. De même que leur moralité perverse, les empêchant de répondre à leur instincts primaux. Aussi, je considère les gens sots, comme moins que des animaux, la bêtise étant un crime impardonnable. Je recherche l'excellence, intellectuelle ET physique. J'aime les belles choses, mon côté esthète prend souvent le pas sur le reste. J'apprécie les arts et la culture, je ne suis pas qu'un rustre en proie à ses basses pulsions, j'irais même jusqu'à dire que je sais faire preuve d'un certain raffinement et n'apprécie guère la vulgarité. Je reste une personne dotée d'un certain savoir vivre, malgré ma franchise pouvant souvent déplaire. La laideur et la négligence sont des crimes au même titre que la bêtise. Vous pourrez me parler d'eugénisme ou encore d'élitisme... Et, une fois encore, je ne pourrais entièrement vous donner tort. Cependant, je préfère croire que si mes semblables et moi-même restons entre nous, notre communauté et le monde ne s'en porteront que mieux.

Nous nous concentrons sur notre existence matérielle plutôt qu'une quelconque élévation spirituelle, vivre pleinement au lieu de se noyer dans des histoires religieuses irréalistes. Les divinités, de même que les monstres ou les esprits me fascinent sans que je ne les considère comme réels, ils sont tout au plus de belles histoires ou des excuses que certains se donnent, il est plus simple de blâmer un quelconque coup du sort que sa propre idiotie. Je m'intéresse bien plus aux dérives et aux comportements qui y sont liés. J'aime observer les gens, les comprendre, tenter de déchiffrer les mécanismes complexes opérant dans leur encéphale de même que l'importance des influences reçues. La société humaine me fascine autant qu'elle me répugne, c'est d'ailleurs l'une des raisons qui m'a poussé à faire de cette activité mon métier. Je suis également un collectionneur de curiosités, ce qui dérange me fascine. J'ai des intérêts plutôt limités dans la mesure où je m'investis pleinement dans tout ce que je fais.

Physique
Dans la vie, il est important de bien présenter.

Il ne manque pas d’élégance ; la tenue toujours impeccable et sans extravagances, mettant parfaitement en valeur sa silhouette. Il frôle le mètre quatre-vingt, une taille qui lui permet de dominer la plupart de ses interlocuteurs d’une courte tête, un fait distrayant pour lui, et incroyablement désagréable pour les autres, contraints de lever la tête pour croiser ses pupilles luisantes d'amusement sous les mèches de brunes et bouclées de son épaisse chevelure. Il présente bien, pourrait même paraître intimidant, surtout lorsqu'il accueille ses élèves, assis à son bureau. Les coudes posés près d'un vieux livre, il vous observe derrière ses lunettes de lecture avec sa mine fermée. Sans être particulièrement sportif, il tente de maintenir sa forme autant que possible pour que nulle excroissance disgracieuse ne vienne se dessiner sous sa peau claire. Il a la peau nacrée et délicate des privilégiés n’ayant jamais eu à trimer sous le soleil. Il préfère l’intérieur des bibliothèques et des musées et ça se voit. Ses gestes sont la plupart du temps maîtrisés, mais parfois, oh parfois... Il fulmine de sa voix douce et grave, bien qu'il ait la colère en horreur il lui arrive de s'emporter.

Il a le regard froid, Sherydan, perçant, tranchant. Des billes anis qui semblent vous disséquer à chaque instant, qui ignorent votre humanité, vous réduisent au simple état d'objet. Des iris d’une couleur si intense, qu'elles en hypnotiseraient la plèbe si elles ne flamboyaient pas d'une hargne sans borgne aux dépens de ceux qui auraient l’inadvertance d'escompter capter son attention sans une excellente raison. Il suffit de s'y perdre pour comprendre qu'il n'est pas la personne la plus affable qui soit. Et il a des lèvres purpurines finement ciselées, qui s’étirent parfois en un petit rictus sarcastique et cynique que rien au monde ne peut effacer de son faciès, au-dessus desquelles trône un nez aquilin, encadré par des joues légèrement creusées, sans même la moindre petite fossette. Comme si les incessants sourires de l'ombre n'avaient jamais marqué son visage. Il a les traits anguleux, une mâchoire droite à la fois fine et musclée, recouverte d’une barbe de quelques jours parfaitement taillée.

Avatar
Personnage tiré d'un manga/anime/jeu-vidéo/série

Code:
<div class="infobulle1">• [b]Will Graham[/b] {Hannibal} [i]est[/i] [url=https://www.just-married-rpg.com/u3429]Sherydan G. Hughes[/url]<span><img src="https://zupimages.net/up/21/20/g1pl.png"></span></div>
— Just Married —

Messages postés : 62
Inscrit.e le : 09/05/2021
Bienvenue et bon courage pour ta fiche (qui m'intrigue beaucoup Sherry bomb, sherry bomb ~ 1534650057 )
— Just Married —

Messages postés : 19
Inscrit.e le : 19/05/2021

Les plus du perso :
Je suis: anti-Incontestable.
Époux/se : Uta babe ♥
Autre: Merci à Wutai et Raion pour les supers avatars ♥
Merci beaucoup pour l'accueil et les encouragements, jolie demoiselle ! Sherry bomb, sherry bomb ~ 2244379341
J'ai posté un petit bout en plus ^^
Invité
Invité
Anonymous
Invité
Invité
Invité
Mer 19 Mai - 8:04
Bienvenue sympathique personne !
Bon courage pour le reste de ta fiche :)
Invité
— Just Married —

Messages postés : 183
Inscrit.e le : 22/04/2021

Les plus du perso :
Je suis: pro-Incontestable.
Époux/se : Sherydan. ♥
Autre:
🔪
Bienvenue par ici, bel Apollon (comment ça, un pléonasme ?) Sherry bomb, sherry bomb ~ 3766924225
Hâte d'en découvrir plus (le caractère est déjà ❤)

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬ ◆ ▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

Sherry bomb, sherry bomb ~ Vaqq
Merci Fu.

Et parce que Clyde a quand même lâché un kdo de qualité :
Sherry bomb, sherry bomb ~ Db2v


— Just Married —

Messages postés : 355
Inscrit.e le : 10/11/2019

Les plus du perso :
Je suis: anti-Incontestable.
Époux/se : Temporaire
Autre: Reste Fuyuka dans le cadre professionnel
Anthropologue-ethnologue Sherry bomb, sherry bomb ~ 3488335006 et cet avatar, et ce morceau de caractère Sherry bomb, sherry bomb ~ 428445822 j'adore tout ce qu'il y a pour l'instant, vraiment hâte de voir la suite. Bon courage pour terminer et la bienvenue ! :3

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬ ◆ ▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

Sherry bomb, sherry bomb ~ Signa-1
Parle en #c176c1
Merci à Zian et Hatori pour les avatars
— Just Married —

Messages postés : 23
Inscrit.e le : 17/04/2021

Les plus du perso :
Je suis: pro-Incontestable.
Époux/se : haruka ♡
Autre: Remerciements, big up, infos à savoir ?
alors le feat stp je suis comblé hannibal ma vie
et je suis super intrigué des informations du début et du petit bout de caractère laissé
genre réellement, et la plume est hbskulijnk si tu vois ce que je veux dire (non, j'ai littéralement keysmash)

hâte de voir la suite, bon courage pour la redac en tt cas ✨
— Just Married —

Messages postés : 19
Inscrit.e le : 19/05/2021

Les plus du perso :
Je suis: anti-Incontestable.
Époux/se : Uta babe ♥
Autre: Merci à Wutai et Raion pour les supers avatars ♥
Tant de messages si adorables ! :pp27: ♥

Ryuji - Je suis ravi de noter que tu as remarqué à quel point je suis une personne adorable et qu'il fait bon fréquenter Sherry bomb, sherry bomb ~ 989377927
Merci beaucoup pour les encouragement et l'accueil !

Ut a - Fais gaffe gamin, t'as encore laissé tomber ton kouto en rampant. Tu devrais faire plus attention à tes affaires, tu vas finir par abîmer ta jolie gueule Sherry bomb, sherry bomb ~ 358773329
Ravi que le bonhomme te plaise Sherry bomb, sherry bomb ~ 2244379341 et merci pour l'accueil, même si, shame on you, t'as pas eu le first... Sherry bomb, sherry bomb ~ 2245374581

Michiko - Merci beauté :pp10: Ravi que ce début de fiche te plaise de même que mes choix pour Sherydan :pp27:
Merci aussi pour l'accueil et les encouragements ! Sherry bomb, sherry bomb ~ 433025899

Amon - Hannibal ! ♥ :pp27: Egalement ma vie ♥
Merci beaucoup pour les compliments beau gosse et si " hbskulijnk " je sachons, j'apprécions le compliment Sherry bomb, sherry bomb ~ 358773329 (non, mais du coup je peux imaginer ce que je veux, je ne dirais pas quoi fufufu)
Merci beaucoup !!
— Just Married —

Messages postés : 111
Inscrit.e le : 07/05/2021

Les plus du perso :
Je suis: anti-Incontestable.
Époux/se : Shibae ♥
Autre: Discute en #Crimson.
Salutations 😌

Quel début de fiche attrayant.
Ici on soutient fermement l’hédonisme, le côté sombre et les collectionneurs atypiques.

Au plaisir de lire la suite, on garde l’œil ouvert et attentif 👁
— Just Married —

Messages postés : 31
Inscrit.e le : 17/04/2021

Les plus du perso :
Je suis: neutre.
Époux/se : Ismaël Johnson
Autre: #E24C44
Oh le personnage a l'air si cool. Bon il a pas que l'air, ta petite mise en bouche le confirme.

Bienvenue par ici, même si tu fréquentes des individus étranges mais ne le sommes nous pas tous un peu Sherry bomb, sherry bomb ~ 3473897349

Le feat est validé aussi. ça faisait longtemps que j'avais pas vu sa bouille ♥

Bon courage pour le reste de ta fiche, bonne validation et au plaisir de te croiser sur le forum !
— Just Married —

Messages postés : 330
Inscrit.e le : 16/09/2017

Les plus du perso :
Je suis: anti-Incontestable.
Époux/se : Célibataire.
Autre: Remerciements, big up, infos à savoir ?
Welcome parmi nous! Sherry bomb, sherry bomb ~ 716243026
Bonne rédaction ~
Lisalisa

Messages postés : 511
Inscrit.e le : 24/07/2020

Les plus du perso :
Je suis: pro-Incontestable.
Époux/se : Célibataire.
Autre: Née pour perdurer. (#9999cc)
Wiiill (merci de me rappeler que je dois continuer Hannibal)
Enchantier- enchanté ? Sherry bomb, sherry bomb ~ 3182035657

Bienvenue et courage pour ta fiche, ça promet un sacré personnage. 👀

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬ ◆ ▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

watch me as my world burns down
merci Hatoclown, Fu, Zach et Zian pour les avatars ღ

one brain cell:
Sherry bomb, sherry bomb ~ Uron

grbfh:
Sherry bomb, sherry bomb ~ Unknown
Sherry bomb, sherry bomb ~ CjjIPFG Sherry bomb, sherry bomb ~ UlmRG6s Sherry bomb, sherry bomb ~ NlRYT1U Sherry bomb, sherry bomb ~ NwQ16ft
— Just Married —

Messages postés : 2196
Inscrit.e le : 22/02/2021

Les plus du perso :
Je suis: neutre.
Époux/se : Kintaro ♥
Autre: Merci Raion pour les magnifiques vavas ♥ et Shiba et Haru pour ces dessins fabuleux ♥ ♥ vous êtes les meilleurs !
Sherry bomb, sherry bomb ~ 517494357 je sais pas si je devrais mais... Bienvenue ? Content de te voir enfin là après les nombreuses heures à me prendre la tête 8) 💜
Bon courage pour ta fichette o/ je ne te dirais pas ce que j'en pense ici étant donné que tu le sais déjà 👁

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬ ◆ ▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

Sherry bomb, sherry bomb ~ CjjIPFG
Merci Shiba Natsu et Gaby pour ces magnifiques cadeaux ♥️:
Sherry bomb, sherry bomb ~ UabvSherry bomb, sherry bomb ~ Zach210Sherry bomb, sherry bomb ~ 9bopSherry bomb, sherry bomb ~ UnknownSherry bomb, sherry bomb ~ 7xmoSherry bomb, sherry bomb ~ 4oef
— STAFF JM : REINE DES RENNES—

— STAFF JM : REINE DES RENNES—
Messages postés : 716
Inscrit.e le : 09/06/2018

Les plus du perso :
Je suis: anti-Incontestable.
Époux/se : BELLANDIVE (╯°□°)╯︵ ┻━┻
Autre:
Enchantier, je m'appelle Teuze, et toi Ture du coup ? Sherry bomb, sherry bomb ~ 719878181

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬ ◆ ▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

Sherry bomb, sherry bomb ~ 181202111716271804

Kinkeabae, fournisseuse de kits swag since 2018

Sherry bomb, sherry bomb ~ NlRYT1U Sherry bomb, sherry bomb ~ Mnre5P6 Sherry bomb, sherry bomb ~ SkRyd45 Sherry bomb, sherry bomb ~ NwQ16ft Sherry bomb, sherry bomb ~ Qu0vikz

so nobody will ever forget your memorable skill, satoshit:

Sherry bomb, sherry bomb ~ 85277910
— Just Married —

Messages postés : 19
Inscrit.e le : 19/05/2021

Les plus du perso :
Je suis: anti-Incontestable.
Époux/se : Uta babe ♥
Autre: Merci à Wutai et Raion pour les supers avatars ♥
Hanzo > Merci beau jeune homme qui ma foi, me semble tout aussi intéressant :pp15: Je viendrais probablement quémander un lien !
(Fufufufu vous me mettez la pression)

Clyde > Sherry bomb, sherry bomb ~ 358773329 En effet, j'ai de drôles de fréquentations, qui d'ailleurs ont de drôles de choses dans leur signature... Sherry bomb, sherry bomb ~ 989377927
Mais bon, c'est pas comme si c'était la seule personne bizarre dans mon entourage huhuhu et je n'ai aucun doute quant au fait que vous le soyez tous Sherry bomb, sherry bomb ~ 2245374581
Merci beaucoup !  

Kyle > Merci beaucoup !

Arisa > De rien, ce sont des choses importantes Sherry bomb, sherry bomb ~ 358773329 (Moi, monomaniaque ? Du tout)
Et oui, tout à fait ahahaha Sherry bomb, sherry bomb ~ 2903594549
Merci beaucoup jolie demoiselle ! Sherry bomb, sherry bomb ~ 2244379341

Zach > Vraiment ? Vous ici ? :bb220: Mais vous êtes partout où je vais monsieur !
Je ne te dis pas merci pour la peine hein, va RP Sherry bomb, sherry bomb ~ 989377927

Seyfried > J'ai honte, mais jerry, on a loupé notre vocation je crois 🤡

J'ai hâte de vous rejoindre ! :pp10:
Ichiban

Messages postés : 757
Inscrit.e le : 16/10/2016

Les plus du perso :
Je suis: anti-Incontestable.
Époux/se : Takuvore.
Autre: They ask you how you are and you just have to say that you’re fine
:
Mon cerveau Sherry bomb, sherry bomb ~ DxpHOZl :


Also mon cerveau Sherry bomb, sherry bomb ~ RpHKr6y :


Et maintenant mon cerveau Sherry bomb, sherry bomb ~ 2rlGclF :
Sherry bomb, sherry bomb ~ Sherroz_bomb_sherroz_bomb

À ce stade, est-ce la peine de te souhaiter le bienviendue, ou t'ai-je déjà fait fuir ? Sherry bomb, sherry bomb ~ TATG7dS
Je serai quand même ton fan Sherry bomb, sherry bomb ~ HI0gdkt

ps:
J'y pensais l'autre jour, mais ton avatar (pas Graham, mais bien cet avatar que tu as là en particulier) t'as réussi à mettre une aesthetic toute entière dedans et c'est Sherry bomb, sherry bomb ~ 425817559489576990
Invité
Invité
Anonymous
Invité
Invité
Invité
Dim 23 Mai - 19:56
PFuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuh *reprend son souffle*

Quelle plume et quel personnage ! C'est un vrai délice exotique de part son univers si différent de ce qu'on voit habituellement ! J'adore !

J'espère que tu vas bien t'amuser sur JM Sherry bomb, sherry bomb ~ 4228984879

*dépose quand même un petit bisou*
Invité
— Just Married —

Messages postés : 19
Inscrit.e le : 19/05/2021

Les plus du perso :
Je suis: anti-Incontestable.
Époux/se : Uta babe ♥
Autre: Merci à Wutai et Raion pour les supers avatars ♥
Oz > Sherry bomb, sherry bomb ~ 3182035657 c'est terrible... Et parfait en même temps ♥ t'es un génie 😌 et je suis encore là, t'en fais pas 8)
Merci beaucoup ** je suis content que le vava plaise !!

Hina > Merci beaucoup, c'est beaucoup trop mignon ! *////* Je suis ravi qu'il plaise ! ♥


— Just Married —

Messages postés : 183
Inscrit.e le : 22/04/2021

Les plus du perso :
Je suis: pro-Incontestable.
Époux/se : Sherydan. ♥
Autre:
Rohlala, si bien Sherry bomb, sherry bomb ~ 3488335006
J'aime ce que je lis, tu le sais. Où est la suite ? Que mes yeux dégustent un peu plus de ta plume. 💜😌

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬ ◆ ▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

Sherry bomb, sherry bomb ~ Vaqq
Merci Fu.

Et parce que Clyde a quand même lâché un kdo de qualité :
Sherry bomb, sherry bomb ~ Db2v


— Just Married —

Messages postés : 19
Inscrit.e le : 19/05/2021

Les plus du perso :
Je suis: anti-Incontestable.
Époux/se : Uta babe ♥
Autre: Merci à Wutai et Raion pour les supers avatars ♥
Sherry bomb, sherry bomb ~ 2837215391 merci beau jeune homme

Bonjour par ici, je suis vraiment désolé, j'ai dépassé le délais... Ma fiche me prend un peu plus de temps que prévu :s serait-il possible d'avoir une petite rallonge pour que je puisse la finir ? Merci d'avance (ou adieu snif)
— STAFF JM —

— STAFF JM —
Messages postés : 6373
Inscrit.e le : 10/10/2016

Les plus du perso :
Je suis: pro-Incontestable.
Époux/se : Kiyohi Nanase
Autre:
Je t'ajoute une semaine de délai Sherry bomb, sherry bomb ~ 1362171446
Bon courage !

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬ ◆ ▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

Sherry bomb, sherry bomb ~ Makoto%20-%20signature
Merci Lucci, Zach et Lucas pour les avatars et kits Sherry bomb, sherry bomb ~ 1647638966

Spoiler:
Ce qu'ils ont dit ♥️:
[22:06:43] Luz E. Alvadaro : "Le RP plus une passion, une profession" "Makoto Nanase 2017"
Sherry bomb, sherry bomb ~ Ld7d
Sherry bomb, sherry bomb ~ BbNTuR8
Sherry bomb, sherry bomb ~ V1dcdrQ
Le plus beau compliment ♥️:
Sherry bomb, sherry bomb ~ Cn3Ckyx
Sherry bomb, sherry bomb ~ 1EPYLUw
Sherry bomb, sherry bomb ~ DfzeUm9


Merci Karlito ♥️:
Sherry bomb, sherry bomb ~ Ea0v9qn

Merci Oz ♥️:
Sherry bomb, sherry bomb ~ YqECw0j
— Just Married —

Messages postés : 19
Inscrit.e le : 19/05/2021

Les plus du perso :
Je suis: anti-Incontestable.
Époux/se : Uta babe ♥
Autre: Merci à Wutai et Raion pour les supers avatars ♥
Merci beaucoup pour le délais, je viens de finir ma fiche, j'espère ne pas avoir fait trop de bêtises ou de fautes, j'ai tenté de faire au mieux. Merci d'avance à la personne qui s'occupera de me lire et corriger Sherry bomb, sherry bomb ~ 128457956
Lisalisa

Messages postés : 511
Inscrit.e le : 24/07/2020

Les plus du perso :
Je suis: pro-Incontestable.
Époux/se : Célibataire.
Autre: Née pour perdurer. (#9999cc)
Hello et re-bienvenue o/

Cela va être rapide, il y a deux fautes et un petit détail à corriger !

Esther s'évertuait te garder - à te garder
tandis ta mère

Tu évitais autant que possible de rentrer chez toi, revenant un jour sur dix pour accomplir tes devoirs conjugaux - l’un des devoirs obligatoires est de rentrer tous les soirs pour dormir avec son/sa partenaire qu’importe les obligations professionnelles, donc Sherydan n’a pas pu rentrer uniquement pour certains faits.

Autrement, sacré personnage, j'adore sa psychologie et on sait pas si on a envie de le rencontrer in-rp ou juste l'éviter. Sherry bomb, sherry bomb ~ 3766924225
Sinon c'est super bien expliqué et l'ensemble est plaisant à lire, comme d'hab! Sherry bomb, sherry bomb ~ 4115966937

Je te laisse juste modifier ça et ce sera top.

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬ ◆ ▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

watch me as my world burns down
merci Hatoclown, Fu, Zach et Zian pour les avatars ღ

one brain cell:
Sherry bomb, sherry bomb ~ Uron

grbfh:
Sherry bomb, sherry bomb ~ Unknown
Sherry bomb, sherry bomb ~ CjjIPFG Sherry bomb, sherry bomb ~ UlmRG6s Sherry bomb, sherry bomb ~ NlRYT1U Sherry bomb, sherry bomb ~ NwQ16ft
— Just Married —

Messages postés : 19
Inscrit.e le : 19/05/2021

Les plus du perso :
Je suis: anti-Incontestable.
Époux/se : Uta babe ♥
Autre: Merci à Wutai et Raion pour les supers avatars ♥
Merci beaucoup ♥ ✨

Houlà, je ne suis pas resté sur ma faute traditionnelle, so sad Sherry bomb, sherry bomb ~ 3912395661 Merci beaucoup pour la correction et les compliments :3 (pourquoi tu continues à vouloir me fuir ?! 😭)
Pour la partie que j'avais mal comprise j'ai modifié la phrase :  Vous déménagez le temps que tu effectues les recherches nécessaires à tes études sur la culture malgache avant de revenir vous installer au Japon.

C'est corrigé ! Encore merci ! :D
Lisalisa

Messages postés : 511
Inscrit.e le : 24/07/2020

Les plus du perso :
Je suis: pro-Incontestable.
Époux/se : Célibataire.
Autre: Née pour perdurer. (#9999cc)
😂! it is la vie Sherry bomb, sherry bomb ~ 3385346026

Amuses-toi bien Sherry bomb, sherry bomb ~ 2984341854

Pré-validation par Arisa
Votre fiche a été pré-validée par un modérateur, un administrateur passera sous peu valider officiellement celle-ci.

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬ ◆ ▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

watch me as my world burns down
merci Hatoclown, Fu, Zach et Zian pour les avatars ღ

one brain cell:
Sherry bomb, sherry bomb ~ Uron

grbfh:
Sherry bomb, sherry bomb ~ Unknown
Sherry bomb, sherry bomb ~ CjjIPFG Sherry bomb, sherry bomb ~ UlmRG6s Sherry bomb, sherry bomb ~ NlRYT1U Sherry bomb, sherry bomb ~ NwQ16ft
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
#26 —Re: Sherry bomb, sherry bomb ~
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum