I look forward to your insanity DgoiC4q
I look forward to your insanity 9oulLiP
I look forward to your insanity 620526BoutonElysion5050
-43%
Le deal à ne pas rater :
Smartphone SAMSUNG Galaxy Note20 5G 256 Go Gris à 599€
599 € 1059 €
Voir le deal

Ashta

Messages postés : 208
Inscrit.e le : 16/12/2018

Les plus du perso :
Je suis: anti-Incontestable.
Époux/se : Cheh
Autre: I'm not childish. My version of being an adult is just a lot more fun than yours.
"T'manges vraiment comme une salope,
t'en mets partout." — Maman
Nom : Araki 荒木, littéralement arbre rugueux ( ͡° ͜ʖ ͡°).
Prénom : Ashta 明日, que l'on peut traduire par demain (et on se demande pourquoi il procrastine en plus). L'orthographe correcte serait Ashita, mais on sait bien que sa mère mâche ses mots, et... ouais.
Âge : 26 ans qu'il nous fait grâce de sa merveilleuse existence. Né le 2 avril 2087 (♈), sa vie a failli être une blague de mauvais goût.
Genre : Garce-on, ou conne au masculin.
Origines : À sa tête on dira occidentales.
Activité : Connard à temps plein. Il écume les news et les magasins à la recherche de nouvelles marques, et si par hasard elles n'ont pas encore de site web, il achète les noms de domaines susceptibles de leur servir pour possiblement négocier par la suite. Il perd assez de temps dessus pour que ça soit une "activité"... mais il ne gagne pas vraiment régulièrement. Les gens sont tellement branchés web de nos jours.
Sinon, il travaille en tant que livreur de courses à domicile dans un supermarché.
Sexualité : Tatillonne et égoïste... mais très active.
Avatar : Dante // Devil May Cry.
Règlement : Validé - Ari
Chemin : Mi chiamo Massimo e ho un cazzo enorme.
Autre : Et on remercie Zacharikiki pour le nouvel avatar tout beau I look forward to your insanity UkXCZEP
physique physique physique physique physique physique physique physique physique
Attention Whore
Moi c'est Ashta, le grand con qui lève la main au fond d'la salle.
M'enfin, tout est relatif. Déjà chui pas con parce que con, ça veut dire vagin à la base. J'ai pas la prétention d'être intelligent ou cultivé non plus hein, au pire tu peux dire que chui conne, parce que je déconne beaucoup.

Allez ris steuplaît.

Donc bah euh, je fais un mètre soixante-seize, même si je camouflerai toujours (je mens pas je camoufle) ce point-là en me donnant un centimètre de plus. Pas que je complexe dessus ou quoi hein, c'est juste pour avoir le cher, le tendre, le fameux, le précieux nombre : soixante-dix-sept. Deux sept côte à côte, tu te rends compte ?

Non ? Tant pis, on est deux à être connes maintenant.

Non mais le sept et ses dérivés sont des nombres magiques - je ne changerai pas d'avis sur la question, et essaie pas de commencer une guerre en disant que soixante-dix-sept c'est un chiffre, on va demander à Siri et tu vas perdre (t'as ton diplôme de fin d'études mais tu fais pas la différence entre un chiffre et un nombre ? C'est comme une meuf qu'a pas son shampoing, non mais allô quoi.)
Parenthèse fermée, j'aime juste beaucoup le chiffre sept. Pas pour rien qu'il y a les sept merveilles du monde, les sept planètes (Pluton c'est pas une planète réveille-toi on est en 2113), sept émeraudes du chaos, sept dragon balls, sept teubs dans ta- ermh, je veux dire qu'au Moyen-Âge on parlait des sept mers.

Pardon ça m'a échappé. Moi je fais des blagues pour la shock value, faut pas le prendre personnellement.

Quand je regarde, c'est pas tant que je suis inculte, mais plutôt que mes connaissances sont tellement éloignées les unes des autres que je peux difficilement créer un propos structuré sur un seul sujet. Je fais de jolies phrases presque longues avec un certain vocabulaire, certes, mais c'est comme un gars qu'est passé level 2 en magie noire, magie blanche, maîtrise de l'arc et port d'armure lourde pour ensuite aller se faire le boss du donjon de niveau 5.
Même avec de la vaseline ça passera pas.
Faut parfois choisir dans la vie les enfants. Quoique moi je choisis pas vraiment. Parfois j'ai un truc à faire, sauf que j'ai la flemme. Donc à la place, je me dis que ce serait cool de chercher la surface carrée du soleil, retrouver une chanson utilisée dans une vine que j'aime beaucoup, ou regarder des vidéos de jeux de combat pour apprendre de nouveaux corner loop.
Voilà le secret derrière mon médiocre intellect.

Euh... Maintenant que j'y pense, j'étais pas censé parler de mon physique ? J'ai genre complètement dévié. Je suis tellement beau que ça se limite plus aux regards maintenant, même les sujets de conversation se retournent quand je passe et- bon je te l'accorde c'était nul, mais j'improvise vingt-trois heures sur vingt-quatre, l'être humain a droit à l'erreur hein.

Pour revenir dans le droit chemin, on dira que je suis le portrait craché de ma mère, le menton carré et la barbe plus ou moins bien rasée en bonus. C'est-à-dire des cheveux blanc platine (PLATINE ! Pas argenté ! Je le dirais toujours !) de naissance (c'est pas une maladie tékaté) et des yeux d'une couleur un peu triste. Quand je dis un peu triste, je parle de ce marron délavé un peu terne qu'a l'air au bout de sa vie, ouais. Y a des jours où on dirait limite que c'est du gris chaud. Mais genre ma mère, les gens croient parfois que c'est ma grande sœur du coup. Elle parle comme une ado, et on fait la même taille et tout (sauf que elle, elle fait vraiment un mètre soixante-dix-sept (et elle réalise pas la chance qu'elle a en plus, ça me tue quand j'y pense)).

L'info utile du jour, c'est que je suis ce que certains appellent "un putain d'enfoiré de mésomorphe". Je sais qu'on aurait dit le nom d'une race alien mais c'est moins cool que ça en a l'air. Je suis juste comme les héros dans les action movies, mais en moins musclé. T'sais, les gars qui font du sport excessivement et qui peuvent pas manger de chocolat pendant trois ans pour pouvoir jouer le rôle de X ou de Y dans un film. Moi j'ai un truc proche de leur physique, mais je mange quand même du chocolat.
Exemple plus simple : je suis sûr que tu connais la fameuse phrase "oh la salope, comment elle fait pour rester mince en se goinfrant autant ?". Bah voilà. Imagine que je suis la salope. Je t'en voudrais pas.

Et pour finir bah, ma mère est pas fana de comment je me fringue. Je mets "des couleurs tellement flashy qu'elle a l'air d'une emo à côté de moi". En même temps, y a des tas de choses que je fais qu'elle kiffe pas. Genre mon délire avec les pâtes à gâteau ou pâtisserie, les rpg (elle préfère les fusils et les explosions), ou les t-shirts trop petits pour moi.
Mais elle m'aime quand même.
De toute façon avec moi on s'habitue ou mes habits tuent. Choisis ton camp. Et achète moi de la sauce bolognaise si t'as aimé mes blagues, j'vais bientôt être en rupture de stock mais la flemme de me lever.
personnalité personnalité personnalité personnalité personnalité personnalité personnalité
Mom's Spaghetti
Mon gamin ? Euhm. De l'audace. Il dégouline d'audace. Ouais ouais, ça lui sert autant que ça lui dessert et ça plaît pas à tout le monde, moi y comprise.
Le coca dans son jus d'orange ? Non c'est pas de l'audace ça, c'est de la débilité. Oui oui, totalement débile par moments, ça lui arrive. Je dois toujours le surveiller quand on fait quelque chose d'aussi simple que des crêpes, ou il me bouffe carrément la pâte ! Débile et dégueulasse. Parfois j'ai honte de l'avoir pondu.

Ah oui, on parlait audace à la base, pardon. Disons qu'il a une très bonne répartie. Une trop bonne répartie, parfois. Du genre à froisser ces japonais. Mais il est intelligent, il sait quand se taire et il sait quand s'en foutre. La plupart du temps. Il est aussi capable de fourrer dans sa bouche l'équivalent d'un bocal de wasabi juste pour gagner un pari. De la débilité ? Nooon, y faut quand même du cran pour faire un truc pareil !

L'est très observateur aussi et ça s'est pas perdu en grandissant. C'est bien l'genre de type à vous demander si vous vous êtes fait beau pour lui, quand vous êtes même un tout ptit peu plus propre sur vous que d'habitude. Ou bien à vous demander si vous avez enfin cassé avec votre copain-copine toxique en voyant la tête que vous tirez. Ce gamin vit pour le drama j'ai l'impression. J'crois qu'un jour il m'a dit que "là est tout l'intérêt de la fiction comme de la vie", ou une ineptie de ce style.

Faut être encore plus débile que lui pour pas capter en l'écoutant, mais ce gamin est une vraie pile électrique, il s'arrête rarement. Ça non plus, ça plaît pas toujours. Et il dit les choses comme elles sont, — ou en tout cas comme il les voit — voilà l'audace qui revient au galop. Ptêtre que c'est sa façon de capter l'attention — il kiffe ça. Je me rappelle, y a eu une période de temps où j'avais l'impression que toute l'attention que l'autre daronne lui donnait pas, il venait la chercher sur mes genoux. Style, le gamin s'incruste entre moi et l'ordi, pis il m'dit innocemment un truc comme "Maman, j'ai une vidéo trop bien à te montrer" ou bien "Maman, tu sais ce qui se passe quand un trans a un enfant ? Il devient transparent !". Celle-là m'avait fait rire j'avoue. C'est de lui apparemment. J'en doutais un peu sur le coup, mais aujourd'hui je serais même pas étonnée.

Malgré tout, il est... super rationnel, bizarrement. Il sait bien garder la tête froide, là où d'autres se pisseraient dessus. C'qui me fait penser — je dirais pas qu'il est insensible mais... je sais pas. S'il s'apprête pas à faire ou dire des âneries, j'ai du mal à savoir à quoi il pense. Ouais, même moi, alors j'imagine même pas pour les tarés et autres pauvres âmes qui décident de passer du temps avec lui.
Disons qu'il cache bien son jeu, plutôt. Mais je m'inquiète pas trop à ce niveau-là, j'ai vu depuis qu'il a huit-neuf ans... son fichier journal intime au nom improbable. Je vérifiais qu'il y est rien de douteux sur son ordinateur à cette époque-là, et je suis tombée dessus. J'ai pas tout lu hein ! Juste assez pour capter. Vu les dates de dernière ouverture, il y écrivait encore au lycée. Chui sûre que le taille du fichier aujourd'hui ferait rougir même les plus grands demeurés avec leurs trilogies épiques de fanfics.
histoire histoire histoire histoire histoire histoire histoire histoire histoire histoire histoire histoire histoire histoire histoire histoire histoire histoire histoire histoire histoire histoire histoire histoire histoire histoire histoire histoire histoire histoire
Private Folder
13 octobre 2109

C'est complètement surréaliste.
Le tsunami, et maintenant ça.
Honnêtement, j'aurais été heureuse si c'était arrivé dix ans plus tôt. Mais là...

Je suis Minamino Minami. Ou... Araki Minami, apparemment. J'ai fait une petite (non, très grosse en fait) grasse matinée et quand je me réveille, c'est la fin du monde de l'autre côté de Tokyo, j'ai changé de nom, et j'ai trois jours pour déménager.
Chouette.
Au moins mes parents sont bien loin d'ici à Sapporo, c'est déjà ça. Moi, j'ai d'autres chats à fouetter. Et à nourrir, aussi.

Quarante-huit heures plus tard et ça y est. Il a pris son temps, mais ça y est. Une petite partie de moi est morte de honte... voire morte tout court en me retrouvant face à mon... mon crush de collège. Mais je suis soulagée en comprenant qu'il ne se souvient pas de moi. Rien d'étonnant quand on apprend à le connaître. Ce type part à droite tout en regardant à gauche, simplement le voir m'épuise par moments.

« Je te rappelle quelqu'un ou tu me trouves juste extrêmement beau ? »

Mais bon, il est plutôt drôle, Ashta. Le voilà qui rit tout seul et je dois me pincer les lèvres pour ne pas le suivre. Et il me fait rire à éviter mes chats comme la peste alors que sa mère a l'air de déjà les adorer.

Ah bah tiens, sa mère d'ailleurs. J'étais un peu choquée sur le coup mais, compte tenu du chaos actuel, c'est pas étonnant qu'elle ait emménagé avec lui. En tout cas, Déborah-san est presque silencieuse comparée à son fils... ce qui n'est peut-être pas très fairplay comme comparaison quand on voit la bête. Mais si ce n'est pas d'elle, je ne vois vraiment pas d'où il a tiré le trait de personnalité "moulin à paroles".

Les minutes deviennent bien vite des heures, et l'on se retrouve à marcher ensemble en direction d'un restaurant pas bien loin. Parce qu'ils sont "trop fatigués pour cuisiner après le déménagement" et que je n'ai "même pas daigné préparer quelque chose". Sur le coup j'ai tiqué, mais j'ai déjà cerné le personnage et il cherche juste à m'embêter sans aucun scrupule. Loin de moi l'envie de faire brûler tout l'immeuble de toute façon.

Un peu écœurée par la quantité de nourriture qui se trouve maintenant devant mon mari, je me risque à leur demander depuis combien de temps sont-ils sur le sol nippon. Façon polie et indirecte de savoir comment ça se fait qu'aucun d'eux n'ait l'air japonais. À ma plus grande surprise, ce n'est pas lui qui répond.

« Oh je sais même plus, j'devais être une collégienne à l'époque. Mon débile de père s'est mis en tête que c'était une bonne idée de confier sa vie sentimentale à un ordi qui n'a pas d'sentiments. C'est pas parce que les petits japonais le font qu'il faut suivre. » Mes mœurs de "petite japonaise" prennent un crochet du droit quand j'entends ça. Je cligne des yeux avant de regarder autour de nous, espérant que personne ne l'ait entendue. Ashta, la bouche pleine, s'éclaircit exagérément la gorge à défaut de pouvoir lui faire chut, comme quoi il sait que le too much existe. Elle, elle soupire en croisant les bras, et je me dis que ne dois surtout pas laisser cette femme rencontrer le reste de ma famille ou il va y avoir des blessés. « Et c'est à moi qu'on a collé une femme qui se plaint tout l'temps. » Un nouveau soupir. « Mais bon, si ça se trouve dans quelques jours j'apprendrai que je suis célib' alors... » Et ceci dit elle se lève, part apparemment pour les toilettes.

Super l'ambiance.

Je n'ai pas plus de temps que ça pour réfléchir à ses derniers mots que je remarque... Ashta. Son regard qui s'accroche à sa mère alors qu'elle s'éloigne. Est-ce que c'est de l'inquiétude ? Ça change tellement de toutes ses expressions ridicules que je n'en suis pas sûre.

« Tu sais elle fait style, mais elle l'aime bien, "sa femme". » Je le regarde dans le blanc des yeux, surprise par le fait qu'il ait un air sérieux, mais perdu dans son assiette. Je le regarde dans le blanc des yeux, bloquée par la délicatesse que je devine au sujet, mais il relève la tête d'un coup. « Je veux pas que vingt ans après on la joue toujours tsundere comme ça hein, alors j'attends ton premier "je t'aime" avec impatience ! »

Mais bien sûr. Évidemment que c'était une nouvelle occasion de m'emmerder. Et vas-y qu'il me décoche le sourire Colgate. Cette fois-ci me pincer les lèvres ne suffit pas, je dois mordre pour ne pas rigoler et il s'en amuse.

Je le déteste déjà.

•••

« Steuplaît steuplaît steuplaît ! » Je ne fais même pas l'effort d'éloigner le téléphone pour soupirer. « D'accord ! Pas la peine de me supplier. » Monsieur a décidé d'acheter de la pizza pour la deuxième fois de la semaine (c'est pas grave si je finis grosse, qu'il dit), et maintenant qu'un orage se profile à l'horizon, je dois aller lui précharger l'épisode de sa série. Parce qu'il est parano et anticipe une coupure d'électricité. Il aurait pu demander à sa mère quand même.

Comme le plus tôt serait le mieux pour sa requête, je bougonne en éteignant la lumière, abandonnant la vaisselle pour me rendre dans notre chambre. En passant, mon regard se pose une énième fois sur la collection d'alcools de ma belle-mère, dont la plupart des buticulamicrophiles seraient fiers (c'est Ashta qui m'a appris le mot). Comme toujours, le fait que les bouteilles soient rangées par ordre alphabétique plutôt que chromatique me chiffonne, mais je ne veux pas avoir l'air d'une petite japonaise folle.

Je laisse la porte entrouverte derrière moi et tombe dans le lit, le PC sur les genoux. À l'ouverture de son navigateur je suis bombardée par un nombre malsain d'onglets. Je me disais bien qu'il gardait l'appart' bien trop propre pour quelqu'un dans son genre. Il fallait forcément qu'il soit désorganisé autre part. M'enfin, j'arrive à lui trouver et lancer son épisode malgré tout.
Et maintenant ?
Maintenant, un sourire aux lèvres, je télécharge une image pleine d'insectes que je mets en fond d'écran. J'en ai appris pas mal sur lui durant ces derniers jours et je me demande si c'est pas un peu méchant... mais je me dis que ça compensera pour toutes les fois où il s'est fiché de moi. Seulement, alors que je cherche l'image parmi les fichiers récents, j'en vois un qui m'interpelle. À la conquête des étoiles et du bento d... Le nom est trop long. Araki Ashta serait-il un écrivain en secret ? Un seul moyen de le savoir et lui demander n'est pas une option.

9 février 2094.
Je lève immédiatement les yeux vers la porte pour vérifier que je suis seule, coupe le son de la série qui joue en arrière-plan comme si ça me rendrait invisible. Euhm. Est-ce que c'est son journal intime ? Et ça va faire quinze ans qu'il écrit dedans ? La honte. Je ferme tout ça, change son fond d'écran et... rouvre le fichier.

Il se plaint qu'une certaine Hanabi lui a enfin acheté une console, mais aucun jeu pour aller avec. Pauvre chose. Curieuse de l'idendité de cette Hanabi, j'utilise la fonction de recherche pour sauter de mention en mention. Au fur et à mesure de ma lecture, le portrait d'une seconde mère sévère mais concentrée sur sa carrière se dessine. À moins que cela ne soit sa belle-mère ? Je ne suis sûre de rien, mais ça expliquerait qu'il la désigne par son prénom plutôt qu'autre chose. Les lignes qui suivent me confirment ce que je me suis immédiatement imaginé : avec Déborah-san, ça faisait des étincelles. Le choc des cultures je suppose. Mais pas toujours : Je comprenais pas pourquoi y a des jours où elles se fritent et d'autres où elles sont presque collées l'une à l'autre, mais aujourd'hui j'ai appris sur tv tropes que ça s'appelle être tsundere. Je pouffe de rire. Il a même mis un lien vers l'article en dessous. Il est mignon le bébé Ashta.

Ma curiosité rassasiée, je... je cherche un nouveau nom. Mon nom. Le fait d'être immédiatement propulsée à la fin du fichier me fait sursauter. Octobre 2109. Aucune mention avant ça ? Je m'apprête à scroller désespérément vers le haut lorsque je lis malencontreusement ça.
Minami Minaminette.
Oh mon dieu, il fait des blagues jusque dans son journal maintenant ?! Minaminette et ses boules d'allergènes... Il parle de mes chats là ? Je cherche "Minaminette", et le nombre de résultats me déplaît fortement. Un soupir plus tard, me voilà qui remontent vers nos années de collège.

Oh wow.

Moi qui pensais qu'il était toujours en pleine crise d'adolescence, en fait non, elle est déjà bien passée. Si on compare les deux, le gamin que je lis maintenant déteste le monde entier. C'est un complexe de supériorité que je flaire là ? Qu'est-ce que je lui trouvais à l'époque ? Hm. Je reconnais certains noms. Alors comme ça, mes amies de cette période étaient des pimbêches ? Peut-être que c'est vraiment mieux qu'il ne se souvienne pas de moi, en fait. Perdue dans mes souvenirs, je me décide finalement à redescendre vers la période actuelle... Ou peut-être que c'est assez quand même là, non ? Je me suis bien fichue de lui, j'ai rigolé... mais j'ai tellement envie de tout savoir...

« AH ! »

Un cri masculin mais peu viril me fait sursauter et je m'empresse de fermer ça. Ce doit être Frimousse qui a décidé de faire ses griffes sur le jean de monsieur alors qu'il vient de rentrer.
J'ose espérer qu'il porte un jean.
Moi, je rouvre et ferme quelques-uns de ses fichiers récents pour faire descendre le journal plus bas dans la liste, histoire d'avoir un crime parfait. Et ceci fait, je m'en vais l'accueillir avec le sourire le plus innocent que j'ai à offrir — chose qu'il capte immédiatement. « Eh bah, t'avais pas l'air de kiffer l'idée de manger encore de la pizza tout à l'heure. » Oups ? « J'ai le droit de sourire non ? » Et je lui fais un de ces mouvements de tête exagérés dont il a le secret. « T'as le droit de me dire à quel point tu m'aimes aussi ! » qu'il dit sur la pointe des pieds tout en portant ses mains à son cœur, le menton relevé. Moi, je m'assois simplement en soufflant du nez. « Et tu as le droit de me servir. »


À peine une heure plus tard, le voilà à éternuer devant son ordi. Il me fait de la peine à se boucher le nez comme ça. « J'croyais qu'on avait dit pas de chats sur le lit ! » J'ai envie de lui répondre un truc idiot pour l'embêter, mais sa voix et sa tête me font juste rire. « Mm, tu veux que je te change les draps ? - Oh oui ma chérie-doudou en sucre d'orge, si tu pouvais faire ça pour moi ce serait parfait ! » Je cligne bêtement des yeux pendant bien trois secondes avant d'aller ouvrir la fenêtre.
Au moins il m'a pas appelé Minaminette.

Le lit fait, mes yeux se posent sur l'ordinateur et je me retrouve bien vite co-victime de sa série, remplie de drames amoureux en orbite autour d'un restaurant. Drame que la Machine répare tant bien que mal. « Ta mère n'apprécie pas vraiment l'Incontestable, si ? Elle a pas déjà tenté de te tuer en te voyant regarder ça ? » Je l'imagine bien tenter de l'étrangler pour qu'il parle moins. « Woh woh woh, je sais pas ce que tu t'imagines mais - elle a beau se plaindre, même elle elle a trouvé cette histoire de Bibi Banbang Kiss débile. » Le voilà avec ses mimiques de drama queen. « Et c'est pas comme si j'étais le plus grand fan de la machine hein, mais y a pas que ça dans cette série, t'es arrivée au mauvais épisode. Je suppose que j'aime voir les gens rire, pleurer et se ridiculiser ? Le drama, Minami, le drama. » Il pince et secoue les doigts comme s'il parlait d'un mets exquis. « Pis si toi tu laisses ta mère te dire quoi regarder... » Je lui pince le bras et il rigole simplement.

« T'étais un peu drôle quand je suis rentré tout à l'heure — et je veux dire drôle dans le sens bizarre. C'est le fait qu'on doive bientôt le faire qui te turlupine ? - Faire quoi ? » que je lui demande en baillant. « Un truc que les gens appellent... » il attrape des lunettes rectangulaires sur le chevet, les enfile en finissant sa phrase. « ...l'amour. Ou le sexe. Zizi-panpan. » On pourrait croire que je le regarde dans le blanc des yeux, mais je suis juste bloquée parce que j'étais trop fatiguée pour penser à nos devoirs et maintenant je dois traduire ses inepties. Et le voilà qui continue avec le sourire Colgate. « Donc s'il y a quelque chose... on peut en parler. - Dis-moi pourquoi tu mets des lunettes pour me parler et pas pour regarder ton écran, et comment ça se fait que j'ai pas vu ça avant. - Oh, ce sont de fausses lunettes que je mets pendant le travail, ça me donne un air plus fiable. Eeeeet t'es juste bigleux. Essaies-les tu verras ptêtre mieux. » Et il s'exécute sans mon autorisation, manque de me mettre ses fichues lunettes dans les yeux.

••

Journée de repos.
Cette conversation d'hier soir me fait penser à quel point c'est bizarre, en fait. Je n'aurais pas dit non à un peu plus de temps, mais l'idée de coucher avec lui ne me dérange pas plus que ça. On pourrait penser que j'aurais des états d'âme, que je bloquerais parce que je me sentirais coupable d'avoir lu son journal mais... Non. Peut-être que je suis une pimbêche, au fond. Ce que je trouve étrange, c'est que Ashta ne m'ait fait aucune avance. Il a pourtant l'air du genre à flirter. Est-ce que ce n'est juste pas sa saison ? Serait-il affecté par les phases lunaires ? Plus rien ne m'étonnerait au point où j'en suis.

Nous voilà tous les deux dans le canapé, console allumée. Le fonctionnement du jeu en face de moi m'échappe, et il n'a pas le temps de m'expliquer parce que belle-maman l'interpelle. Chose qui m'interpelle moi aussi, vu qu'elle n'a d'habitude pas le moindre scrupule à lui demander de l'aide ou à lui rappeler sa débilité de loin.
Même si je suis là.
Mais là, elle lui dit quelque chose au niveau de l'entrée avec un air indescriptible sur le visage, avant de presque claquer la porte. Il est de dos, mais je remarque qu'il croise les bras, chose que je ne l'ai pas vu faire souvent. « Qu'est-ce qui... se passe ? » Sa répartie légendaire semble absente, et au mouvement de ses épaules je peux sentir comme sa cage thoracique se gonfle. Il doit se retenir de soupirer, doit sûrement se forcer à me regarder. « Eh bah... J'ai officiellement une famille monoparentale. » Son sourire est probablement nerveux, son air totalement égaré, et avant que je puisse lui demander quoi que ce soit il me bégaie presque qu'il va marcher et qu'il revient dans vingt minutes. Ceci dit il prend lui aussi la porte, la referme avec délicatesse. Avec moins d'énergie qu'à l'accoutumée.

Et je comprends.

Il ne bégaie pas d'habitude. Il ne va pas marcher d'habitude.
Peu importe ce qu'ils ressentaient tous les deux à propos d'Hanabi-san... ça doit leur faire bizarre maintenant.

Je ne peux pas vraiment imaginer.

Mais ce qui était censé être vingt minutes devient presque une heure. J'hésite à l'appeler, mais j'abandonne bien vite l'idée en retrouvant son portable sur la table basse. Portable qui se met à vibrer, la faute à une notification.


La cuisine.
Parmi les pièces d'un lieu de vie, elle est toujours ma plus grande ennemie. Et pourtant, me voilà à tamiser de la farine. Je m'apprête à casser les œufs lorsqu'une main sur mon épaule me fait sursauter. « Que tu fais ? » Je me tourne vers lui avec un air probablement ahuri et je vois qu'il s'en amuse déjà. « Des pancakes. » Au vu de son état, je ne pense pas qu'il voulait dire "aller marcher", mais plutôt "courir le marathon du coin". « Mais pourquoi ? T'es pas censée être incapable de cuisiner ? - Je peux suivre une recette quand même. - Eh bah t'as un œuf en trop déjà. » Je lui mets son portable sous le nez. « Eh bah non, la recette a changé. Vu que t'y es abonné, je me suis dit que tu voudrais en manger, je sais pas. » Je savais pas quoi faire. « Aha d'accord ! C'est super mignon de ta part et si j'étais pas trempé de sueur je te ferais un bisous, mais pourquoi t'as mis de l'huile dans un bol ? - ...C'est pas de l'huile, j'ai juste trop fondu le beurre. » Et le voilà qui se marre.

Il tient visiblement bien le choc, finalement.
Ou... c'est ce qu'il veut que je crois.
Je ne vois pas vraiment ce que je peux faire pour lui de toute façon.
Ça ne m'est jamais arrivé ce genre de chose.
Je ne sais pas quoi lui dire.

•••

Mince.
Durant les jours qui ont suivi, mes colocataires ont été un peu plus maussades qu'à l'accoutumée, mais ce matin ça avait l'air d'aller un peu mieux. Je me disais que ça ne pourrait qu'aller mieux.
Et maintenant ça.
J'avais vu les news, mais je me suis dit que ça n'arriverait qu'aux autres. Pourtant, tout s'arrête aujourd'hui. C'est ce que je me dis lorsque le moniteur annonce le divorce.

Lui, il a l'air de plutôt bien le prendre. « Minamiii dis pas ça ! Est-ce que le divorce va t'effacer la mémoire ? Question sérieuse hein, réponds. » Je soupire, fais non de la tête. « Eh bah voilà ! Tu as mon numéro, j'ai ton numéro, et tu seras toujours ma chérie-doudou en sucre d'orge ! » Je ris par le nez et une flopée de morve m'échappe par une narine. Il crie de surprise et ça me fait juste rigoler de plus belle.

•••••

L'Incontestable a fait nos chemins se croiser, mais il n'a pas pu nous séparer.
C'est le genre de truc super mielleux que Ashta n'aurait pas honte de déblatérer. C'est une preuve que la Machine fait très bien comme très mal son boulot. En tout cas c'est ce qu'il dit, et chaque vague de chaos qui vient frapper notre pays avec les années semble être une bonne excuse pour qu'il me casse les oreilles avec sa vision sur la chose.

Outre cela, je suis contente qu'il reprenne du poil de la bête. L'idée que la même chose pourrait m'arriver un jour me fait chérir ma famille un peu plus fort. Et j'ai mon propre journal aussi, maintenant. Il y a plein de choses que je ne veux pas oublier, en fait. Et beaucoup de choses dont je veux pouvoir me moquer dans quelques années, surtout — même si c'est moi qui les ai écrites. Pimbêche un jour, pimbêche toujours.
Ashta

Messages postés : 208
Inscrit.e le : 16/12/2018

Les plus du perso :
Je suis: anti-Incontestable.
Époux/se : Cheh
Autre: I'm not childish. My version of being an adult is just a lot more fun than yours.


Personnage tiré d'un jeu vidéo

Code:
<div class="infobulle1">• [b]Dante[/b] {Devil May Cry} [i]est[/i] [url=https://www.just-married-rpg.com/u2894]Ashta Araki[/url]<span><img src="https://i.imgur.com/Ncb4tnu.png"></span></div>
— Just Married —

Messages postés : 2135
Inscrit.e le : 22/02/2021

Les plus du perso :
Je suis: neutre.
Époux/se :
Autre: Merci Zian pour les magnifiques vavas ♥ et Shiba et Haru pour ces dessins fabuleux ♥ ♥ vous êtes les meilleurs !
Omygod 💜 bonjour super beau gosse I look forward to your insanity 1518348080 djdlsmms Dante, ce perso fabuleux, j'adore, je veux un lien zckmdls (potentiellement avec Shery) il est génial ** bon courage pour la validation I look forward to your insanity 3901106482

Edit : jpp de toi I look forward to your insanity 3182035657 ♥ t'es magique
Ashta

Messages postés : 208
Inscrit.e le : 16/12/2018

Les plus du perso :
Je suis: anti-Incontestable.
Époux/se : Cheh
Autre: I'm not childish. My version of being an adult is just a lot more fun than yours.
Shery-chéri, une image parle mieux que mille mots tu sais bien depuis l'temps I look forward to your insanity 1353670443
Spoiler:
— Just Married —

Messages postés : 216
Inscrit.e le : 14/06/2021

Les plus du perso :
Je suis: anti-Incontestable.
Époux/se : Maude, une sale môme !
Autre: /!\ Les propos et la façon de penser de Lucas ne sont pas ceux de la joueuse !
Ce perso qui pue le charisme et l'assurance !  I look forward to your insanity 2906255395  I look forward to your insanity 1240547269  
(En même temps... Dante quoi ! DMC ! <3 Bon choix, Oz ! )
Bienvenue à ce "connard à temps plein" ! Mamma mia ! J'aime beaucoup ce que j'ai lu dans cette fiche.

Edit : Ce sera avec plaisir pour le connardage en duo ! ;)
Ashta

Messages postés : 208
Inscrit.e le : 16/12/2018

Les plus du perso :
Je suis: anti-Incontestable.
Époux/se : Cheh
Autre: I'm not childish. My version of being an adult is just a lot more fun than yours.
Ptit message d'appréciation pour monsieur Martin Mystère, merci ça fait plaisir I look forward to your insanity PuCRBug
On pourra connarder ensemble si tu veux, j'espère juste que tu cauchemarderas pas après I look forward to your insanity 2rlGclF

Toujours pas fini, mais l'histoire a été update pour ceux qui veulent ✧゚・: *ヽ(◕ヮ◕ヽ)
— Just Married —

Messages postés : 183
Inscrit.e le : 22/04/2021

Les plus du perso :
Je suis: pro-Incontestable.
Époux/se : Sherydan. ♥
Autre:
Arrête de tripoter mon hubby toi. I look forward to your insanity 2851865863
Bonne fin de rédaction, hâte de lire toute la fiche au complet !

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬ ◆ ▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

I look forward to your insanity Vaqq
Merci Fu.

Et parce que Clyde a quand même lâché un kdo de qualité :
I look forward to your insanity Db2v


— Just Married —

Messages postés : 335
Inscrit.e le : 07/04/2020

Les plus du perso :
Je suis: neutre.
Époux/se : les insatisfaits
Autre: avas @hof ♡
ptdr alors j'avais pas vu mais du coup j'ai lu le ndf et l'espace d'un instant j'étais
I look forward to your insanity GrandImpoliteHylaeosaurus-size_restricted

le feat est trop cool... mais te lire c toujours un plaisir vraiment j'ai dévoré avec insistance tout ce qui était à ma disposition
et le découvrir mamamia c trop je l'aime déjà il est fab
c le seul avis constructif qui me vient à l'instant mais oof

rebienvenue en tout cas et bon reboot I look forward to your insanity 1518348080
Ashta

Messages postés : 208
Inscrit.e le : 16/12/2018

Les plus du perso :
Je suis: anti-Incontestable.
Époux/se : Cheh
Autre: I'm not childish. My version of being an adult is just a lot more fun than yours.
J'ai fini I look forward to your insanity RQRmiF2
Peut-être que écrire à 1h du mat après une session dnd est une mauvaise idée, une décision bien vite regretté, mais I look forward to your insanity 351158301

En parlant de I look forward to your insanity 351158301, Tomie comment tu oses me complimenter comme ça I look forward to your insanity 351158301
J'étais tellement souris devant mon écran I look forward to your insanity HI0gdkt
"souris" est maintenant synonyme de "content"

Uta Uta Uta I look forward to your insanity WFNcTxx Je suis sûr qu'on trouvera un arrangement qui arrange tout le monde I look forward to your insanity Fv4qf1b
c'est le principe d'un arrangement me diras-tu (MAIS DU COUP ton (second) vœu est exaucé)

Bon du coup, merci d'avance pour la modé et désolé pour la taille, ça s'est écrit (presque) tout seul I look forward to your insanity IvLKMWG
Aussi
Concernant son activité de connard à temps plein:
Ptite mention, j'ai cherché rapidement avant de commencer et de ce que j'ai entendu, en France il y aurait une jurisprudence qui empêche de piquer des noms de domaine comme Ashta le fait. Genre, il faut que tu prouves que tu es propriétaire de la marque ou quoi I look forward to your insanity 517494357
Après, sur des sources anglophones, donc plutôt côté US je pense, j'ai trouvé que tant qu'on détient pas le nom de domaine "de mauvaise foi", on devrait pas avoir de soucis I look forward to your insanity 517494357
D'après la même source, simplement détenir le nom et ne rien faire avec est ok, mais tenter de le revendre est de la mauvaise foi. Donc en gros faudrait attendre d'être contacté pour une offre, et ne pas faire le premier pas. Pour le Japon comme vous vous l'imaginez j'ai rien trouvé sur le sujet 😂
J'ai pas cherché partout mais ça m'avait pas l'air impossible, alors j'ai ajouté ce petit détail pour témoigner du côté "rapace" d'Ashta, mais si ça gêne pour X ou Y raison j'aurai aucun remord à m'en séparer, parce que ça m'a l'air d'être un sujet mal de tête.

Dans tous les cas je me doute bien que même dans le meilleur des mondes ça résulterait pas en un revenu régulier, juste de un peu d'argent à mettre de côté et un moyen d'être au courant que Milka sort une nouvelle gamme de cookies (je n'ai appris que récemment qu'ils font aussi des cookies, et c'est trop bon)

Valà valà, bisous I look forward to your insanity 1518348080

Et sur ce je dodo.
— Just Married —

Messages postés : 31
Inscrit.e le : 17/04/2021

Les plus du perso :
Je suis: neutre.
Époux/se : Ismaël Johnson
Autre: #E24C44
Oh mais quel sympathique reboot nous avons là ! L'avatar + le caractère, je dis oui à 200%. Foi de Clyde, il va tout déchirer !

Il est né le même jour que moi, et la blague du "j'suis né à un jour d'avoir le pire anniv chaque année" je la sors souvent alors je ne peux que compatir !

En tout cas, belle bête que tu nous as fait ! Hâte de te voir évoluer en rp avec ! Et puis si un jour, un p'tit lien te tente, i'm here cowboy I look forward to your insanity 3473897349

Bonne validation ♥
Lisalisa

Messages postés : 470
Inscrit.e le : 24/07/2020

Les plus du perso :
Je suis: pro-Incontestable.
Époux/se : Célibataire.
Autre: Née pour perdurer. (#9999cc)
Re-bienvenue o/

Concernant sa seconde activité, je ne vois pas à en redire même si comme tu l'as dis, les entreprises sont à l'affut et en général elles achètent un nom de domaine bien en avance avant de le faire connaître au grand public et que les négociations sont vites faites - surtout si c'est un grand groupe-.

Sinon, tout est impec, j'ai beaucoup apprécié l'histoire et le point de vue utilisé ! Ok il a une tête à se faire kick sur la cb, mais il est sympathique I look forward to your insanity 3766924225

Amuse-toi bien ! I look forward to your insanity 2984341854
Pré-validation par Arisa
Votre fiche a été pré-validée par un modérateur, un administrateur passera sous peu valider officiellement celle-ci.

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬ ◆ ▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

might be a sinner ; might be a saint
merci Hatoclown, Fu, Zach et Zian pour les avatars ღ

one brain cell:
I look forward to your insanity Uron

grbfh:
I look forward to your insanity Unknown
I look forward to your insanity CjjIPFG I look forward to your insanity UlmRG6s I look forward to your insanity NlRYT1U I look forward to your insanity NwQ16ft
— STAFF JM : BOTAMSTER —

Messages postés : 3503
Inscrit.e le : 07/04/2014

Les plus du perso :
Je suis: anti-Incontestable.
Époux/se : Sergei Vanzine forever ♥
Autre: Remerciements, big up, infos à savoir ?
Re-bienvenue ! XD

Tu es validé(e) !

Toutes mes félicitations, votre fiche est validée !

N'oubliez pas :
• De remplir les champs de votre profil.
• De réserver votre avatar ; Réservation avatars
• Si vous souhaitez trouver des partenaires pour vous lancer, n'hésitez pas à faire un tour par ici ! ♥
• Dans l'ordre, vous pouvez faire une demande de conjoint ici, ensuite vous faites une demande d'habitation ici et enfin, vous pourrez valider votre mariage ici.
• De faire un peu de pub autour de vous pour le forum et de voter régulièrement aux tops sites. ♥

& Surtout, AMUSEZ-VOUS !

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬ ◆ ▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

I look forward to your insanity Y23dmr11
Kao râle en #99ccff
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
#13 —Re: I look forward to your insanity
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum