Just Married
×
-23%
Le deal à ne pas rater :
TV 75″ Xiaomi Mi TV Q1 – QLED, 4K UHD à 929€ (Via ODR)
929 € 1199 €
Voir le deal

— Just Married —

Messages postés :
34

Inscrit.e le :
03/07/2021


Les plus du perso :
Je suis: neutre.
Époux/se : Nanami-chan.
Autre: Je pète les rétines à causer en #chartreuse.
Oguchi Leandro
J'ai le mauvais rôle.
Informations générales
Nom : Oguchi
Prénom.s : Leandro
Âge : 32 ans, le 14 novembre 2080.
Genre : Masculin.
Origines : Italienne et japonaise selon le registre de l’orphelinat national.
Activité : Inspecteur de police en affaire criminelle.
Sexualité : Ne nous aventurons pas là-dessus.  A nuisance, who sent? You sent for me? • Leandro Oguchi 128457956
Avatar : Hazama de BlazBlue.
Règlement : -
Chemin It’s me again.  A nuisance, who sent? You sent for me? • Leandro Oguchi 361633772
Autre : /!\ Peut-être deux-trois mots vulgaires qui traînent dans cette fiche. /!\ Bon ben, je viens vous dévoiler un personnage plus perché et semi-toxique ? mdr, vous remarquerez que j'ai pas réussi à faire un vrai méchant donc anti-héros ou lawful antagonist c'est mon maximum. J’suis trop gentil au fond.  A nuisance, who sent? You sent for me? • Leandro Oguchi 128457956
Histoire - Délit de sale gueule depuis 2080

/LAWFUL ANTAGONIST - ÉPOQUE ACTUELLE/

18 h 47, pièce jouxtant la salle d’interrogatoire du commissariat de Tokyo.

« Qui est-ce qui se charge de l’interro de l’agresseur d’Akihabara ?
-Oguchi keiji.
-Ah. »

L’homme se raidit sensiblement à la mention du nom de son collègue inspecteur. Une monosyllabe lâchée d’un ton entendu qui pourrait signifier un monde entier de choses pour une oreille inattentive mais davantage pour celle qui ne connait pas le détenteur du patronyme.

19 h 25, devant la salle d’interrogatoire.

« Il a tenu 20 minutes avant de flancher, c’est bien déjà. Ça fait dix de plus que le précédent avec un profil similaire.
-Qu’est-ce qu’il leur dit au juste ?
-Bah, c’est ça le pire. Il leur fait presque pas la causette. J’ai assisté une fois à un interrogatoire mené par lui. Il est presque sympa, il leur propose à boire, une clope ou que sais-je mais à mesure que le temps passe, systématiquement, le mec en face va finir hyper mal à l’aise. Il finit généralement par répondre aux questions et des fois t'en vois certains qui se confient sur d’autres méfaits. Je sais pas si c’est une série de coïncidences ou s’il a une technique...
En tout cas c’est toujours déplaisant de ressortir d’un interrogatoire dont il a la charge. Je t’assure, t’as l’impression de t’être fait arnaquer sans savoir dans quelle mesure. »

L’interlocuteur ricane légèrement avant que son collègue ne poursuive d’un ton autrement plus sérieux.

« Sérieusement un petit conseil : si tu peux l’éviter, fais-le. Il est pas net ce gars. »
____

19 h 30, de retour dans le bureau de la brigade des enquêtes criminelles.

Je fixe ma montre l’air satisfait. Quelle idée d’agresser des personnes en pleine journée, quand on a à peine passé la vingtaine et que deux-trois évocations de déshonneur familial suffisent à vous rabattre le caquet ? C’est ridicule et presque cliché. Je ricane silencieusement en posant le dossier du garçon en haut de la pile des profils de la journée.

Je m’affale sur ma chaise et me masse l’arrête du nez. J’ai rejoint la brigade il y a maintenant une dizaine d'années et suis très récemment passé inspecteur. Ça ne fait que quelques mois, à vrai dire juste après le repuçage donc ça nous ramène à avril de l’an passé déjà ? Sacrée rigolade ces gens rapportés morts de toute part. Enfin ça fait du bien quand ça se calme aussi. Je disais donc que je suis l'un des plus jeunes inspecteurs de la brigade et je m’en sors. Je fais partie de la première division d'enquête, qui s'occupe des joyeusetés du genre meurtres, agressions, enlèvements, incendies, viols. Disons que tant que j’obtiens ce qui est attendu, l’on ne me secoue pas trop. Et ça vaut mieux.

Je sais ce que tout le monde murmure à mon sujet puisque ce sont les mêmes remarques que j’entends en boucle depuis petit. « C’est un sadique, au fond. » ou « Il aime déstabiliser les gens, c’est son truc de mettre mal à l’aise. » et le fameux « Il a pas qu’une tête de serpent, c’en est un. »

Bah au moins, j’assume. J’aime les voir paniquer quand je leur sers leurs contradictions sur un plateau, avant qu’ils commencent à me prendre pour un débile et ne parviennent qu’à s’emmêler davantage les pinceaux en changeant leur version des faits. J’ai jamais prétendu être un saint ou un bon samaritain. Je profite d’un statut ? Non, je pense plutôt que je remets à leur juste place des personnes qui se sentent au-dessus des lois. Alors elles ne peuvent s’en prendre qu’à elles. Je les force pas à commettre des méfaits moi. Je m’applique simplement à leur faire passer l’envie de remettre les pieds au commissariat. Mes méthodes sont jugées abusives par certains, mais ce sont les résultats qui comptent.
Après tout, je sers la communauté ne l’oublions pas. Plus choqués ressortent-ils de nos locaux, plus faibles sont les chances de récidives, non ? Je ris une nouvelle fois sous les regards médusés des derniers membres en train de quitter les locaux.

« Ah Oguchi-san, otsukaresamadeshita.
-Otsukaersamaaa. »

Je fais un petit signe d’au revoir guilleret à mes collègues interdits et décroise les jambes de mon bureau afin de me redresser. Il est temps de plier mes affaires à mon tour et de me rentrer. J’enfile ma longue veste de costume et attrape mon fédora d’une main habile.

SNICKERING SNAKE - L'ORPHELINAT:

SLIPPERY SLOPE - L'AILLEURS:

SORROWFUL SOUL - L’ACADÉMIE:

/LAWFUL ANTAGONIST - ÉPOQUE ACTUELLE/

Je ne suis pas un héros, je ne crois même pas en la notion de justice. Car elle n’est que ça : notion. Si le système judiciaire était bien fait, il n’y aurait absolument pas besoin de personne comme moi dans la brigade. Mais le fait est que je suis là et je m’amuse bien à entendre grincer des dents ceux que je dérange.

Cinq ans que je suis passé d’une des deux équipes annexes à l’équipe principale en charge des meurtres et agressions aggravés. Cinq ans ça nous ramène loin, au début du mouvement des Incontrôlables à une année près. C’était quoi le nom de leur grand évènement déjà ? Ah oui, le Big Bang Kiss. Le nom était naze mais l’idée m’a bien plu. C’était rafraichissant d’enfin voir autre chose que la soupe pro-Incontestable dont on nous gave habituellement. Là encore, c’était mignon. 
Le festival qui a suivi par contre, ça les a bien fait déchanter. D’ailleurs ce fut leur dernière opération publique de mémoire, après ça pouf ! Finie la récré des rebelles, tout le monde va gentiment reprendre son train-train et faire ce qu’on lui dit. Ils n'ont pas fait long feu mais il faut admettre qu’ils avaient le sens du sensationnel.

Et puis Shukumei. Le début moins marrant qui a bien recentré tout le monde sur l’essentiel : survivre aux éléments. Une sale période à vivre l’après-catastrophe, pourtant qu’est-ce qu’on est heureux d’avoir l’occasion de la vivre justement. C’est toute l’ironie du sort. Alors on fait comme tout le monde et l’on emboite le pas du passant devant nous pour se rendre à Hamarikyu Gardens. Et quand on est pas passé très loin de la fin, on s’y rend même tous les ans par superstition.

Je fixe le feu rouge en tapotant sur le volant. Il y a 4 ans, j’habitais un autre quartier de la métropole. Comme tant d’autres personnes, Shukumei m’a forcé a déménagé avec ce qu’il me restait de possessions vers un nouvel habitat salubre. Pas le plus drôle épisode mais en tant que célibataire, le nombre de mes affaires n’avait rien de hautement décourageant. Un déménagement reste un déménagement : c’est une corvée qu’il est satisfaisant de voir terminée.
Un tour de clé, un déchaussement et retrait de manteau. Mon trousseau lancé finit sa course aérienne dans le vide-poche de l’entrée avant que j’aille m’effondrer sur le canapé du salon. Je déboutonne mes poignets et remonte mes manches de chemise. J’enlève ma montre, la pose sur la table basse avant de passer un bras sur mon front. J’en étais où ? Ah oui, après ça il y a eu…

System Error. Un temps tourmenté pour les mariés sans doute, mais de mon point de vue il n’y a pas eu de perturbation notoire. Ça a quand même duré plus longtemps que tous les autres bugs connus du système jusqu’alors il me semble. Bon et les histoires de coucheries, tromperies et manigances ont jailli de toutes parts. Toutes les discussions avaient ce nom de code au bout des lèvres : System Error ceci, cela. Un petit aperçu d’une vie sociale lavée de contraintes et des aspirations de liberté communes à énormément de citoyens.

C’est un peu comme si « l’amour » savamment instillé par L’Incontestable s’était octroyé des congés payés. Il en a fait ce qu’il voulait, une coupure dans le flux et reflux des journées répétitives. Pour le meilleur et le pire. Combien de cas de couples perdus au retour de l’ancien fonctionnement ? De comptes à rendre d’ampleur grave ou gravissime. Ah, mais l’on croirait presque que je me fais du souci pour autrui à m’entendre. Excusez-moi, la fatigue qui parle.

En parlant de fatigue, les quelques mois d’épidémie on apporté leur lot d’épuisement eux aussi. Je n’ai pas été atteint, ou du moins, je n’ai ressenti aucun des symptômes décrits. Mes parents, eux, ont été assez malades mais se sont remis après quelques longues semaines de repos et d’incertitude. Étais-je soulagé ? Oui ? Non ? Quelle différence, cela ne leur aurait pas redonné la santé plus vite. Aujourd’hui, ils sont tous les deux remis. Kaede se porte bien et nous discutons à l’occasion. Tarō aussi, de ce qu’elle m’en dit.

Enfin, les puces ont pris le relai de l'épidémie. Jamais autant de coups de téléphone de conjoints paniqués pour de fausses alertes de décès n'avaient été enregistrés par le service qui s'occupe des personnes disparues. Un grand nombre d'enquêteurs a été sollicité pour comprendre d'où provenait le problème. Au début, je pensais naturellement comme d'autres que le souci était limité à quelques individus mais les témoins ont commencé à défiler au poste pour être interrogés et leur nombre n'a fait qu'augmenter.

On a envisagé les scénarios les plus improbables pour comprendre la nature du phénomène : terrorisme de masse, acte de rébellion collectif, hack de grande ampleur... Et pourtant, rien ne semblait coller. Tout paraissait disproportionné et surtout, les individus interrogés paraissaient profondément perdus, à des lieues de ce à quoi ressembleraient des membres d'une organisation criminelle. Et puis au bout de quelques semaines de climat de terreur et de tension, nous parviennent enfin les informations collectées par le TPAI. Ah bah non, ce sont les puces qui déconnent au temps pour nous qu'ils nous expliquent. Bah, expliquez plutôt ça aux personnes sortant d'interrogatoire.

Des directives nous sont transmises et le grand recensement est lancé avec ces brutes de miliciens, le travail ne manque pas et toutes les équipes des différentes divisions focalisent prioritairement leurs ressources sur cette affaire.  Après le communiqué gouvernemental, certains voient l'extinction des puces comme une aubaine à ne pas manquer. Les fuyards se multiplient et la cavalcade se poursuit dans quatre longs mois d'agitation. Les nouveaux modèles de puces sont brevetés puis installés à tous les concitoyens. Comme à son habitude, le gouvernement sert un discours pour apaiser la population sans mention des détentions provisoires ou incarcérations. L'Incontestable est rétabli.

/AFFAIRE CLASSÉE/
Physique
T’as le sourire jusqu’aux oreilles et les yeux plissés en permanence, tu mets mal à l’aise.
Pourtant, c’est apprécié d’habitude les personnes souriantes, n’est-ce pas ?
Oui, mais pas de la façon dont tu souris toi.
Toi, tu as ce sourire de façade, insondable, qui cache des pensées que personne n’aimerait deviner.
Parce qu’on soupçonne qu’elles sont mauvaises.

T’as des allures de reptile avec ta chevelure verte et tes traits de visages tout étirés.
Et tu achèves de ressembler à un serpent les brefs instants où tes paupières s’entrouvrent pour laisser percer des prunelles mordorées.
D’ailleurs, ces brefs instants sont ceux où ton sourire de façade s’étiole et laisse place au demi-sourire qui donne froid dans le dos.
Là, tu ne mets même plus mal à l’aise, tu gênes et tu intimides.

Les personnes le ressentent, qu’il y a dans ton expression une intensité instable.
Celles qui sont attentives le savent d’instinct, que t’as des desseins malsains.
Sans pouvoir mettre des mots dessus, sans en être parfaitement certain, c’est là.
Ça tombe dans les creux d’estomacs comme les interrupteurs du disjoncteur tombent avec les plombs.
Et quand tu perds ton demi-sourire, c’est que les plombs ont sauté et on grillé quelque chose.
Mais ton expression le confirme, c’est juste la rage sourde et muette que l’on lit sur ton visage.
Celle qui annonce sans un son qu’elle a terminé d’écouter et de parler, que la suite de la discussion se déroulera dans la friction et les pulsions.

Alors, il t’arrive de sourire sans avoir envie de torturer les esprits.
Quand tu as l’âme sombre ou le cœur radieux, la distinction ne se montre pas toujours distinctement sur ton faciès.
À force de sourire en permanence, comment être sûr de déchiffrer correctement ce signe ?

Ton style se trouve à mi-chemin entre celui d’un genre de shérif et d’un mafieux italien sorti d’un film.
Tu vois, ta dégaine seule prête à confusion sur ton affiliation : t’es dans le camp des gentils ou des pourris ?
Jusqu’aux vêtements tu t’abstiens consciencieusement de t’exposer franchement dans un rôle précis.

Personne ne sait trop pourquoi tu portes deux ceintures, et à vrai dire personne ne t’a jamais posé la question.
Éternelle combinaison de chemise blanche-veston-cravate sous ta veste longue et ton fédora.
T’es tiré à douze épingles, toujours impeccable et sans une froissure. Dans ton genre, tu présentes bien.
Tes bottes à bout renforcé en métal et des demi-gants en cuir brun. Ça, tu passes pas inaperçu.
Surtout avec ta silhouette. On croirait que t’as glissé des épaulettes à l’intérieur de ton manteau alors que non, t’as juste des épaules bizarrement larges et anguleuses qui contrastent avec ta taille cintrée de lézard et des jambes interminables.
1m84 de longueur anguleuse. Bon, exubérant comme tu l’es ce ne sont pas forcément des atouts que nombreux apprécient à leur juste valeur.
Disons que ton caractère coupe souvent court aux négociations plus avancées, il faut vraiment le vouloir pour te suivre dans tes jeux.
Caractère
Si l’on devait résumer ta personnalité avec une carte de jeu, tu serais sans doute le joker. Un sourire et la légèreté du fou du roi qui s’amuse de tout sans rien prendre au sérieux. Mais c’est vrai ça, tu ne prends rien au sérieux ?

Si, le jeu psychologique, tu prends ça très au sérieux tant que tu ne poses pas le bout de ta botte sur le plateau. Mais tes jeux ne sont pas amusants pour ceux que tu désignes joueurs ou plus exactement victimes. T’es pas violent physiquement, enfin ça te pose aucun problème quand le reste ne suffit plus mais c’est pas ton premier réflexe. Non, toi t’es dans le vicieux. Tu testes, tu fouines, tu pousses à bout. Mais le plus vicieux dans tout ça n’est pas tellement que tu créer des situations pour instrumentaliser des personnes, non. Le plus vicieux c’est que t’es convaincu que c’est un équitable retour des choses, que le mauvais s’équilibre par le mauvais. Pathétique prétexte. Pernicieuse philosophie.

« À con, con et demi ? » Ouais, tu pourrais sortir une connerie dans cet esprit. Ça sert bien tes désirs de contrôle sur autrui. Le coup d’avance du mec désinvolte qui énerve la terre entière. T’énerves pas parce que tu penses tout savoir, non. T'es humble et beau joueur sur la quantité de sujets qui t'échappent. Tu rends furieux les autres d’arriver à tes fins en usant de manières pas convenables. De pas aborder les problèmes avec l'expression de sérieux de rigueur que tout le monde connait et comprend. Et en en faisant pas mal à ta tête, chacun croit que tu le prends de haut avec ton sourire.

Tes règles changent souvent, manquent de clarté et ne trouvent pas écho chez tout le monde. Tu retournes ta veste quand tu te lasses et il ne te faut pas grand-chose pour en arriver là. L’ennui, ton ennemi, te guette souvent. C'est pour ça que tu te conduis comme une girouette, un jour une idée, le lendemain l'opposée.

Pourquoi détestes-tu autant t’ennuyer ? Peut-être parce que lorsque l’amusement s’amenuise pour faire place à l’ambiance ennuyante tu ne peux plus fuir devant le vide qui hante ton âme. Tu pourrais te battre pour des principes ? Non, tu ne te vois pas si courageux. Tu pourrais porter des idéaux qui inspirent des générations ? Non, tu ne te vois pas t’investir à ce point. Trop sérieux pour toi, hein ?
Bah alors tais-toi et continue de jouer. Y a qu’à ça que tu es bon : déchaîner les passions. Gêner, hérisser, tourmenter. Super, et après à quoi tu rimes quand t’as finis de faire le pitre ?

Tu tombes de haut. Quand tu perds ton sourire, ta façade, ton masque de serpent. Y a pas douze possibilités : la rage et la solitude. La rage, elle dit rien mais elle défoule. Et ça m’étonnerait qu’à moitié que ce soit elle qui te pousse à adorer les expressions douloureuses des gens que t’interroges. Un vecteur de pression que tu relâches parce que c'est un moyen que t'as trouvé parmi tant d'autres.

La solitude, elle te terrasse. C’est le mal de la décennie, il paraît. Rien d'unique chez toi. T’es tout seul avec tes pions cassés, ton jeu de cartes cornées et des sanglots que personne ne veut sécher pour toi. À trop passer pour un reptile au quotidien, tes larmes ne peuvent qu'être celles d'un crocodile. Tu fixes le plateau de jeu du coin de la pièce, tout penaud comme un enfant qui n’arrive pas à s’intégrer au groupe. Ça n’a pas changé depuis l’orphelinat, ce décalage que tu ressens. T’es peut-être très observateur, perceptif, fin appréciateur des intérêts et aspirations d'autrui mais en sentiments sincères et connexion durable tu te pètes salement les dents.

T’es usant, mais tu te gardes bien d’expliquer à quel point t’es usé de faire des efforts aussi. Ça n’excuse pas tout, mais ça explique partiellement. Faudrait que tu songes à laisser les gens atteindre tes bons côtés, mais t’es déjà persuadé qu’ils ne les verront pas et ne voudront pas t’aider. T’as peur de ce qu’ils pourraient penser avant même de leur laisser le loisir d’essayer. Parce qu’on te catalogue depuis longtemps, alors spontanément tu t’es mis à y croire à moitié toi aussi, que t’es un gros bâtard manipulateur qui pense qu’à sa gueule et prend son pied en manœuvrant des inconnus incrédules ?
Tu dis adorer l’imprévisible mais t’oses pas accepter que la suite de l’histoire s’écrive sans y mettre ton grain de sel pessimiste ?
… Bah alors, t’as perdu ton sourire ravageur ?

Si tu ne sais vraiment faire que jouer alors il serait temps que tu t’appliques et que tu le fasses sérieusement, car ta mise restera faible jusqu’à ce que tu te décides de mettre toutes tes cartes sur la table. T’es forcément pas qu’un gros bâtard. Et moi, j’suis que ta voix intérieure qui reflète ce que tu t’infliges au quotidien. Va toucher de l’herbe et demander de l’aide, j’en ai marre de cette rengaine de mec torturé qui tourne en boucle dans ta tête sans discontinuer. Ou mieux ! Attends un peu que L’Incontestable te maque. Pour une fois, t’auras peut-être la chance de tomber sur une personne qui te cataloguera pas d’entrée, qui sait ? T'es pas à l'abri d'un coup de bol, une fois de temps en temps.
Avatar
Personnage tiré d'un manga/anime/jeu-vidéo/série

Code:
<div class="infobulle1">• [b]Hazama[/b] {Le jeu vidéo BlazBlue} [i]est[/i] [url=lien vers le PROFIL ]Leandro Oguchi[/url]<span><img src="https://signavatar.com/64533_v.gif"></span></div>
Leandro Oguchi
Si t'es sage, t'auras un badge
— STAFF JM : ANIMATEUR —

Messages postés :
2554

Inscrit.e le :
22/02/2021


Les plus du perso :
Je suis: neutre.
Époux/se : Kintaro ♥
Autre: Merci Raion et Aizen pour les magnifiques vavas ♥ dessins par Shiba, Haru, Gaby , nnmoae, jin.lol ,lilvi and me o/
Oh Hazama <3 ça faisait longtemps que j'avais pas vu sa bouille :3 encore un chouette personnage ! 😌 Bon courage pour la validation !

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬ ◆ ▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

 A nuisance, who sent? You sent for me? • Leandro Oguchi CjjIPFG
Zacharie Nakashima
Si t'es sage, t'auras un badge
Machine à écrire
A posté 100 messages
Sexy Papy

Sexy Papy
Messages postés :
699

Inscrit.e le :
17/12/2016


Les plus du perso :
Je suis: pro-Incontestable.
Époux/se : Hiroyuki.
Autre:
J'aime beaucoup beaucoup ce que je lis 😌 toujours très agréable, très fluide. Un perso qui vend déjà du rêve. Nous faudra des liens. En tout cas, hâte d'en découvrir plus sur le serpent que tu nous proposes là.
Bon courage pour la rédaction 🔥 (vite vite, la suite 👀)
Inari H. Akiyama
Si t'es sage, t'auras un badge
Machine à écrire
A posté 100 messages
Invité
Invité
Anonymous
J'approuve totalement cet avatar ! Mon dieu que je suis corruptible avec BlazBlue ! XD
Invité
Anonymous
Si t'es sage, t'auras un badge
— Just Married —

Messages postés :
34

Inscrit.e le :
03/07/2021


Les plus du perso :
Je suis: neutre.
Époux/se : Nanami-chan.
Autre: Je pète les rétines à causer en #chartreuse.
Coucou les BG !  A nuisance, who sent? You sent for me? • Leandro Oguchi 2432113367

Merci pour vos petits messages, je m'applique sur la suite de l'histoire  A nuisance, who sent? You sent for me? • Leandro Oguchi 1764158756 !
Content qu'Hazama soit si bien accueilli ❤ 🐍
Leandro Oguchi
Si t'es sage, t'auras un badge
— STAFF JM —

— STAFF JM —
Messages postés :
6633

Inscrit.e le :
10/10/2016


Les plus du perso :
Je suis: pro-Incontestable.
Époux/se : Kiyohi Nanase
Autre:
Bon TC  A nuisance, who sent? You sent for me? • Leandro Oguchi 1362171446

Je n'ai pas grand chose à dire. C'est un personnage fort intéressant que voilà  A nuisance, who sent? You sent for me? • Leandro Oguchi 3998388675
On sent bien que tu as fait tes recherches sur la police, donc c'est cool  A nuisance, who sent? You sent for me? • Leandro Oguchi 4115966937

Une petite faute s'est glissée dans le physique: Tes bottes a bout renforcé en métal
Et sinon il va manquer quelques mots sur la chasse à l'homme. En tant que flic, il a sûrement un avis sur le sujet  A nuisance, who sent? You sent for me? • Leandro Oguchi 4115966937

Un petit ajout donc, et ce sera bon pour moi  A nuisance, who sent? You sent for me? • Leandro Oguchi 2432113367

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬ ◆ ▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

 A nuisance, who sent? You sent for me? • Leandro Oguchi Makoto%20-%20signature
Merci Lucci, Zach (notamment pour le vava dessiné avec Kiyo ♥) et Lucas pour les avatars et kits  A nuisance, who sent? You sent for me? • Leandro Oguchi 1647638966

Spoiler:
Makoto Nanase
Si t'es sage, t'auras un badge
Machine à écrire
A posté 100 messages
Membre à l'honneur
A été membre/posteur du mois
Voteur compulsif
A été voteur du mois
Écrivain du mois
A été élu RP du mois
Abonné meetic
A posté une recherche de conjoint
Artiste
A participé aux créations de LS graphiques/codages
Noces de coton
Marié depuis un an
Officiellement votre
A fini son premier RP mariage
Amateur d'épices
A fait 10 fast'actions
Fanfic.fr
A fait un UA
Membre dynamique
A participé à un event RP
Comme un éclair
A terminé 5 RPs
Explorateur
A fait des RPs dans trois endroits différents du forum
Sociable
A fait des RPs avec 3 partenires différents
Aventurier
A fait un RP en dehors de Tokyo
— STAFF JM: MODÉRATRICE —

Messages postés :
474

Inscrit.e le :
10/11/2019


Les plus du perso :
Je suis: neutre.
Époux/se : Un secret bien gardé
Autre: Reste Fuyuka dans le cadre professionnel
Bon TC  A nuisance, who sent? You sent for me? • Leandro Oguchi 1227068846 Hâte de te rencontrer inrp, presque-collègue  A nuisance, who sent? You sent for me? • Leandro Oguchi 3766924225

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬ ◆ ▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

 A nuisance, who sent? You sent for me? • Leandro Oguchi Signa-1
Parle en #c176c1
Michiko Nakashima
Si t'es sage, t'auras un badge
Machine à écrire
A posté 100 messages
— Just Married —

Messages postés :
34

Inscrit.e le :
03/07/2021


Les plus du perso :
Je suis: neutre.
Époux/se : Nanami-chan.
Autre: Je pète les rétines à causer en #chartreuse.
Merci beaucoup !  A nuisance, who sent? You sent for me? • Leandro Oguchi 1362171446

J'ai corrigé et ajouté le passage demandé.  A nuisance, who sent? You sent for me? • Leandro Oguchi 2432113367
Leandro Oguchi
Si t'es sage, t'auras un badge
— STAFF JM —

— STAFF JM —
Messages postés :
6633

Inscrit.e le :
10/10/2016


Les plus du perso :
Je suis: pro-Incontestable.
Époux/se : Kiyohi Nanase
Autre:
C'est tout bon pour moi  A nuisance, who sent? You sent for me? • Leandro Oguchi 716243026

Tu es validé(e) !

Toutes mes félicitations, votre fiche est validée !

N'oubliez pas :
• De remplir les champs de votre profil.
• De réserver votre avatar ; Réservation avatars si le code n'a pas été ajouté à la fin de votre fiche
• Si vous souhaitez trouver des partenaires pour vous lancer, n'hésitez pas à faire un tour par ici ! ♥
• Dans l'ordre, vous pouvez faire une demande de conjoint ici, ensuite vous faites une demande d'habitation ici et enfin, vous pourrez valider votre mariage ici.
• De faire un peu de pub autour de vous pour le forum et de voter régulièrement aux tops sites. ♥

& Surtout, AMUSEZ-VOUS !

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬ ◆ ▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

 A nuisance, who sent? You sent for me? • Leandro Oguchi Makoto%20-%20signature
Merci Lucci, Zach (notamment pour le vava dessiné avec Kiyo ♥) et Lucas pour les avatars et kits  A nuisance, who sent? You sent for me? • Leandro Oguchi 1647638966

Spoiler:
Makoto Nanase
Si t'es sage, t'auras un badge
Machine à écrire
A posté 100 messages
Membre à l'honneur
A été membre/posteur du mois
Voteur compulsif
A été voteur du mois
Écrivain du mois
A été élu RP du mois
Abonné meetic
A posté une recherche de conjoint
Artiste
A participé aux créations de LS graphiques/codages
Noces de coton
Marié depuis un an
Officiellement votre
A fini son premier RP mariage
Amateur d'épices
A fait 10 fast'actions
Fanfic.fr
A fait un UA
Membre dynamique
A participé à un event RP
Comme un éclair
A terminé 5 RPs
Explorateur
A fait des RPs dans trois endroits différents du forum
Sociable
A fait des RPs avec 3 partenires différents
Aventurier
A fait un RP en dehors de Tokyo
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Si t'es sage, t'auras un badge
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum