Keiko Takeda 2, le retour  DgoiC4q
Keiko Takeda 2, le retour  9oulLiP
Keiko Takeda 2, le retour  620526BoutonElysion5050
Le Deal du moment :
12 + 6 gratuites = 18 bouteilles – Vin ...
Voir le deal
59.99 €

Plus libre que l'air

Plus libre que l'air
Messages postés : 394
Inscrit.e le : 15/09/2017

Les plus du perso :
Je suis: anti-Incontestable.
Époux/se : Le sport. Et aucun besoin d'un autre mari !
Autre: Un gros merci au satff pour ce super Design !
Keiko Takeda
"Ca ne dure qu'une seconde, mais durant cet instant en plein saut, je me sens tellement libre.. Je vole"

Généralités
Nom ;; TAKEDA
Prénoms ;; Keiko
Âge ;; 19 ans et 08/07/2094
Genre ;; Féminin
Origines ;; Japonaise
Activité ;; Vend des vidéos sportives sur le web, un peu Influenceuse
Sexualité ;; Testée, approuvée, toujours en recherche d'expériences
Avatar ;; Millenia, du jeu : Kagero: Deception II
Règlement ;; Validé - Ari
Chemin ;; Reboot de Keiko en elle-même
Commentaire ;; Un commentaire ?
Histoire
Prélude
- Félicitations, c'est une fille.
Le nouveau petit être est rapidement lavé, emmitouflé et déposé sur le ventre de la jeune mère. Qui semble horrifiée, pétrifiée. Une pression dans sa main semble la ramener à la réalité. Elle dégage sa main de celle de son époux, puis prend maladroitement, doucement le nouveau né, se force à sourire. Les sages femmes continuent leur surveillance, parées à intervenir si une complication survenait... Pour elles, c'est encore un couple qui n'était pas prêt à devenir parents.

Acte un
Automne 2102. 8 ans. Les larmes coulent sur ma joue, tandis que les moines mettent délicatement les cendres dans une urne. C'est tout ce qui reste de grand-mère... La cérémonie se termine doucement, les moines vont garder l'urne... Mes par... les deux adultes que j'accompagne ne veulent pas s'en occuper. Ils ont dit qu'ils ne savaient pas s'en occuper. Je suis presque tentée de les croire : ils ne savent pas s'occuper d'eux mêmes. Ni de moi, au passage. On regagne la voiture, mais je n'ai pas envie de rentrer. Je vais être si seule, maintenant. Il n'y avait que grand-mère qui s'occupait de moi. Ce n'est qu'une fois dans les bouchons que mes par... que les adultes que j'accompagne s'autorisent à échanger quelques mots.
- Enfin une squatteuse de moins. On va être plus tranquilles !
- Tu m'avais pas dit que ta mère était fauchée ! Elle n'a laissé que de quoi payer cette cérémonie ! Si j'avais su...
- Oui, moi aussi je trouve que c'est du gâchis, mais ses amis sont venus... Pour qui serions nous passé si nous avions seulement fait le minimum ?
- Ah me parle pas de ces vieux incapables de marcher sans leur déambulateurs ! Je te préviens, ne devient jamais comme ça, sinon tu te débrouilles !
- Qui va me faire à manger maintenant ?
Les deux adultes sursautent, se tournent vers moi, comme s'ils me découvraient. Heureusement qu'on est à l'arrêt ! Puis ils se détournent, mon père grommelle
- Ben c'est le moment d'apprendre, alors vient pas nous emmerder !
- Et apprends aussi à ranger ! Si tu crois que je vais passer derrière toi.
- Et pas la peine de nous faire profiter de tes essais, nous on sait cuisiner. Essaye de ne rien gaspiller.
- Pfff cette erreur va encore nous couter combien ?
Cette erreur ? Ne cherchez pas, c'est ainsi qu'ils m'appellent... Cependant, je compte 4 phrases chacun ? C'est le plus long échange entre eux, du moins de tous mes souvenirs. Le reste du retour se fait en silence, chacun évite le regard de l'autre. C'est désormais mon quotidien.

Acte deux
2110. 16 ans. Je passe au dessus de la rembarde, les yeux fixés sur l'autre coté de l'escalier. Un palier, puis l'escalier suit les murs et tourne deux fois avant un autre étage. Au milieu, on pourrait installer un ascenseur, mais puisqu'il n'y est pas... on en profite. "On" ? Autour de moi, une dizaine de traceurs descendent des étages par des chemins incongrus. Je suis une traceuse, je pratique un sport dangereux : le parkour. Enfin, dangereux lorsque nous ne sommes pas dans un dojo. Peu après le décès de ma grand mère, j'ai découvert ce sport par hasard, en voulant me protéger d'une averse. J'ai accroché immédiatement. M'inscrire n'a pas été un problème, mes par... les adultes que j'accompagne ont signé quand j'ai dit que je serai moins souvent à la maison, qu'ils me verraient moins. Et lorsque j'ai précisé que ce sport était dangereux, que je risquais d'être blessée, ils ont signé pour un entrainement intensif, tous les jours si cela était possible. Je suis sûre qu'ils espèrent que je me torde le cou. Mais cet espoir restera vain, car j'adore ce sport, et je suis douée. Je me suis entrainée dur, avec un but précis : sortir du dojo et pratiquer le sport en extérieur... ce n'est pas donné à tout le monde, car en plus du danger perpétuel, la pratique du parkour en extérieur est interdite. En théorie. En pratique... je plains un policier essayer de nous arrêter. On est relativement tranquille, à condition de faire attention aux gens.

La cage d'escalier défile sous mes pieds, une fraction de seconde j'ai l'impression de voler... Je me sens vraiment bien. Ce ne sont plus mes premiers runs en extérieur, mais j'ai encore beaucoup de progrès à faire. Mon saut est loin d'être parfait, j'aurais du passer la seconde rembarde, arriver sur le palier. Ou passer la rembarde d'un léger saut, avec un appui. Non, je me retrouve debout mais du mauvais coté de la rembarde. Pas de quoi paniquer, si je tombe il n'y a qu'un étage de hauteur, rien de bien dangereux. Par contre, on s'est tous arrêtés, il y a visiblement un imprévu... 3 personnes sont devant nous, surprises de notre débarquement. Longs papiers roulés, ceinture de divers objets, tablette et stylet... Ce vieux hôtel est en rénovation ? Une femme rousse me fixe du regard, j'ai l'air de surgir de nulle part. Tranquillement, je passe du bon coté de la rembarde, sur laquelle je m'assieds.
- Ca y est, ce vieil hôtel va être rénové ? Cool... On ne fait que passer, on vous laisse tranquille.
Rika atterrit près de moi, et donne le signal du départ. Tous les traceurs remontent l'escalier, direction le toit. Par lequel nous sommes arrivés.

Le soir arrive et je rejoins mes compagnons dans un squat, un entrepôt qui attend sa démolition. Alors que Chomei cuisine pour tout le monde, les discussions se portent sur les endroits où l'on ira demain pour du parkour. Mais je ne suis pas la conversation, mon esprit glisse sur ces dernières années. Après le décès de ma grand-mère, j'ai traversé une période difficile. Mes parents ne montraient aucun chagrin, râlaient chaque fois que j'avais besoin d'aide. Manger ? Soit ils préparaient pour tout le monde, soit je me faisais des nouilles instantanées ou des plats simples. Je ne vous raconte pas combien de fois j'ai laissé des bouts de coquille dans une omelette... Ma grand-mère et moi, nous avons parfois fait des gâteaux ou de petits plats, j'ai très tôt appris à faire attention dans une cuisine. A bien tenir les couteaux ou être prudente en surveillant une cuisson. Bien sur, il y eu de petits accidents, mais la vielle dame était toujours là pour me soigner et me réconforter. Mais ensuite, j'ai du redoubler de prudence. Alors oui, sur un accident, l'un de mes deux par... des deux adultes qui vivent sous le même toit m'aurait bien aidé à me soigner, mais ils aurait râlé pendant plusieurs jours... Et j'en avais aucune envie. Et s'ils sont obligés de manger tous les deux ensemble, les fois où j'ai mangé avec eux se comptent sur les doigts des mains. Du coté scolaire, je comptais plus sur mes camarades de classe et le web que sur eux.

Je crois que j'ai été dégoutée de l'école le jour où mon pè... l'adulte mâle qui vit sous le même toit m'a demandé si j'avais fait mes devoirs -sans vérifier si je les avais effectivement faits- et qu'il a ajouté que bien travailler à l'école me permettrait d'avoir un bon travail et une belle vie comme la sienne. ... ... Il a une "belle vie", lui ? Nan mais allo quoi, il se moque de moi ! En fait, plus je progressais dans le Parkour, plus j'avais envie d'en faire, et je me suis mise à manquer les cours. Je crois que c'était aussi pour la satisfaction d'ennuyer mes par... les adultes que j'accompagne. Rien que leur visage pâle et leur voix mal assurée lorsque nous étions convoqués devant le principal était un régal pour moi. Bon, évidemment, afin de faire bonne figure, j'étais attentive sur les reproches et je savais quels remords dire sans trop en rajouter... Sauver les apparences est surement les seules leçons que mes par.. les adultes que j'accompagne m'ont transmises ! Il y eut une période où les professeurs et l'infirmière ont tenu à vérifier que je n'étais pas en danger... Mais vu que je n'avais aucune marque de coups, que je pouvais détailler les derniers repas, et que la vie familiale que je racontais ne présentait pas de problèmes, ils ne sont jamais allés plus loin.

Avec le recul, je me dis qu'au pire, si j'avais été mise dans un autre foyer "pour ma sauvegarde" , le pire aurait été de faire moins de sport. Ou de devoir arrêter le Parkour. Je ne suis pas dans la meilleure famille, mais lorsque je regarde d'autres jeunes avec des problèmes de drogue ou de délinquance, je me dis que j'ai quand même de la chance.  Si je devais résumer cette partie de ma vie, je dirais que mes parents ont fait le minimum syndical et de mon coté j'ai suffisamment travaillé pour me maintenir dans la moyenne -tous les professeurs disent que je pourrais faire mieux, j'ai un doute... ou pas envie, tout simplement- et obtenir mes diplômes.

J'ai fugué il y a 3 ans maintenant, pour intégrer ce groupe de squatteurs, que je connaissais déjà très bien. On fait tous du parkour, on déteste tous l'Incontestable, la plupart ont aussi fugué quand ils étaient jeunes. Au fil du temps, on est presque devenu une famille. A 16 ans, avec l'aide de Rika qui s'est fait passer pour ma mè... pour l'adulte qui veille sur moi -quoique, vu tout ce que Rika m'a appris, elle pourrait prétendre à ce titre- je me suis fait faire un tatouage dans le dos. Si quelques amis se sont inquiétés que je devienne une délinquante ou pire, que j'entre dans un clan Yakuza, crainte vite apaisée : j'avais simplement envie de ce tatouage. Le tatoueur a dit que cela représentait la flamme de la vie. Quand j'en parle, j'ajoute que la flamme s'élance vers le haut, car nous apprenons, nous progressons toujours dans la vie.  On a suivis ensemble ce mouvement de protestation des Incontrolables, j'ai vraiment hésité à m'y plonger totalement. Mais nous n'avons pas l'habitude de prendre des risques inconsidérés, donc on a que regardé les manifestations... Heureusement, car l'année suivante une manifestation s'est transformée en bagarre, il y a même eu des explosions ! La situation s'est peu à peu dégradée, et l'année dernière les Incontrolables devenus illégaux, beaucoup ont été arrêtés.  Le sujet a vite été oublié, sous un coup de colère de la Nature. Typhons, tremblement de terre et tsunami, tiercé gagnant. Si j'étais à l'abri pour les deux premières catastrophes, le tsunami nous a surpris. Nous étions sur un toit pour voir les dégâts et tenter de joindre des amis lorsque la vague a emporté l'immeuble. J'ai été submergée également, assommée par.. quelque chose alors que je refaisais surface. Je me suis réveillée dans un hôpital, une personne avait pu m'attraper et me sortir de l'eau. Un, ou une, inconnu que je ne connaîtrais jamais, et que je ne pourrais jamais remercier de m'avoir sauvée.

Seule grande déception : mes par... les adultes que j'ai fuit n'ont rien eu du tout. La maison est dans le nord de Tokyo, donc épargnée par le tsunami, et peu endommagée par le couple typhon-tremblement. J'ai fait la tête en les revoyant. Eux aussi. Depuis ma fugue, tout n'a pas été noir non plus. Eté 2109, pour mes 15 ans, un tournant important dans ma vie... Mes premiers amants. Et amantes aussi.  Pourquoi se priver ? C'est une période de découvertes que j'ai vraiment apprécié, si les cours étaient aussi intenses, je serai plus souvent à l'école ! Evidemment, impossible de compter sur les conseils de mes par... des adultes que j'ai fuit. Heureusement que j'ai des amies comme Rika qui ont eu la patience de m'apprendre ce qui changeait en moi quand l'adolescence s'est installée ! Pas d'amants dans le groupe "familial" afin de ne pas provoquer de problèmes. Et des leçons très importantes, que j'ai bien retenues : comment éviter de tomber enceinte ! Surement les seules études où j'aurais un 20/20 ! Je suis jeune, je suis jolie, j'ai bien l'intention de croquer la vie !

Acte trois
2112. 18 ans. En cette fin d'année, je fais la fête. Je viens de passer une année affreuse. Enfin, presque. ... Bon, ok, ce n'était pas si terrible... Affolant, stressant, surtout. Selon Alix, j'ai eu beaucoup de chance. Alix ? Ah oui, il y a quelques temps, dans un hôtel fermé nous faisions du Parkour et j'ai croisé trois personnes qui venaient tout vérifier avant de lancer la rénovation. Quelques mois plus tard, je la recroise dans un autre vieux bâtiment. Et quelques jours plus tard, on discutait tranquillement dans un parc que Alix est réapparue. On a discuté, sympatisé et on se voit régulièrement... En mai 2111, j'ai eu une superbe nouvelle, on a eu du mal à y croire. Les puces étaient désactivées, nous étions libres, vraiment libres. J'ai vu des couples continuer à vivre comme si de rien n'était, et d'autres se séparer. Ca a été un beau bordel... mais de courte durée. Pour ne rien arranger, une épidémie a frappé le Japon, personne ne savait ce qui se passait, les hôpitaux ont été saturés. Fin Juin, quelques jours avant mes 17 ans, le système a été remis en route. Si j'avais su... j'aurais dû fuir ! Vraiment, j'aurais du, si j'avais su ce qui m'attendait ! Quelques semaines après mes 17 bougies, j'ai reçu une Lettre. La Lettre Maudite. Rose. J'ai failli démolir le facteur -qui n'y est pour rien- puis j'ai déprimé pendant trois jours.

Je ne me suis pas résignée, mais quitte à ne plus être libre comme l'air, autant tirer un trait sur mon passé libertin par un événement spécial. Et diffusé sur le web, afin qu'il fasse le maximum de bruit ! Je me suis minutieusement préparée et j'ai attendu la milice. Oui, ma rencontre avec le boulet de mari imposé se fera en cellule. Tant pis s'il n'est pas d'accord. Mais avant, j'ai déployé tous mes talent de traceuse dans un immense run de parkour au travers de la ville ! Avec les miliciens derrière moi. Evidemment, ils ont fini par me rattraper... mais ils ont eu du mal ! Bon, ensuite il a fallu faire la connaissance de boulet-mari-imposé. Je m'en suis presque voulu de ne pas avoir ouvert la Lettre, car ce boulet-mari-imposé, je le connais assez bien ! Sky Hamilton, un autre traceur, que j'ai parfois croisé. Très doué lui aussi, et un concurrent sur le web : nous vendons tous les deux nos vidéos sur le web. Inutile de préciser quel impact a eu l'annonce de notre mariage ! On avait de très bons revenus, les premiers mois. Un bel appartement, des revenus, un sport en commun, ça a l'air bien, non ? Sauf que évidemment, j'ai tout foutu en l'air... Tellement stressée de reproduire ce que mes par... les adultes qui m'ont conçue, de reproduire leur quotidien que j'ai tout fait de travers. Au lieu de laisser Sky me débarrasser de mon armure de glace, je me suis renfermée et j'ai été agressive avec lui. De plus, je pense qu'il ne s'est pas passé un seul jour sans que je tremble de recevoir le pire Ordre Incontestable : faire un bébé. Je suis vraiment soulagée de ne pas l'avoir reçu...

Oh, en parlant de bébé, je vais faire une petite aparté... Mais c'est un secret, alors ne racontez pas ce que je vais vous dire. Si cela sort d'ici, je saurai que c'est vous ! Je déteste les bébés, je ne sais pas m'en occuper et surtout, je ne veux pas en avoir. Jamais ! Mais voila une histoire qui va vous étonner. J'avais 16 ans, j'étais fan d'une chanteuse mais quand sa tournée s'est arrêtée à Tokyo, aller à son concert s'est révélé presque impossible. Un moment ou j'avais moins d'argent, l'inutilité de demander à mes par... aux adultes que j'ai fuit de me payer une entrée. Bref, une opportunité qui ne se reproduirait pas avant longtemps, et que je ne voulais pas rater. Alors j'ai cherché une autre entrée. Et j'ai trouvé une petite fenêtre moins bien gardée... Car presque impossible d'accès. Sauf pour une pro du Parkour comme moi ! Oui, j'en rajoute, je sais. Mais j'ai réussi à entrer par cette fenêtre. Pour tomber devant un gorille de la sécurité. Et la chanteuse à moins de 5 mètres derrière lui. Je ne me suis pas démontée, j'ai demandé un autographe. Après quelques instants, l'ambiance s'est détendue. La chanteuse m'a offert une place au premier rang, à une condition : que je revienne la voir en dehors des concerts... Quand elle a fini sa tournée, on s'est revues. Et le courant a très bien passé, nous sommes devenues amies. Lorsqu'elle a reçu sa Lettre, je l'ai aidé -ça m'a fait bizarre de plaider pour un événement que je redoute et que je déteste- et nous sommes restées proches.

J'ai connu son mari, un européen venu tenter de faire fortune au Japon. Et qui n'a pas mal réussi. Au bout de quelques mois seulement, une nouvelle qui m'a ébranlée : mon amie était enceinte, et visiblement ravie de l'être ! Pour ma part, je me suis forcée à sourire, et je peux dire que la voir s'arrondir a conforté mon idée de ne jamais tomber enceinte ! Mais je devais être rassurante, alors je me suis forcée à tenir ce role. Je peux dire que la toute première fois que j'ai vu le bébé, j'étais très intimidée, et un peu curieuse quand meme. Le père a du sentir que j'étais moins attentive et il m'a fait une demande étrange. Dans son pays, il est d'usage de désigner des parents de substitution, au cas ou il arriverait malheur aux parents. Moui, alors en effet j'étais vraiment peu attentive car j'ai accepté... Il appelle ça une marraine. La petite Kumie a une marraine à qui elle fait peur.  Est ce vraiment logique ? En tout cas, c'était prémonitoire. Mon amie est devenue dépressive, et malgré toute l'aide qu'on a pu lui apporter, elle a mis fin à ses jours. Donc régulièrement, je joue à la maman avec Kumie qui semble bien m'aimer. Je la vois grandir, elle a maintenant deux ans... et c'est une chipie. Une chipie adorable ! ... ... ... Bon, oh, stop, hein ! Ne répétez ça à personne !

On ferme l'aparté et on reprend le coeur noir de mon mariage. A la fin de l'année 2111, Sky m'a surpris en étant hyper calin, visiblement affolé par quelque chose. J'étais morte. Mais pas vraiment, sinon comment je pourrais vous raconter tout ça ? Nah mais vous réfléchissez, parfois ? Ma puce avait grillé, hors service, je n'existais plus pour le système. Et Sky apprenant qu'il était veuf a failli faire une crise cardiaque... On a passé plusieurs semaines à tenter de comprendre, j'avais peur que ce soit encore un test du Gouvernement. Apparemment, ça n'arrivait qu'à ceux qui avait été malades pendant l'épidémie. Je n'avais rien eu, moi ? Sky m'a parlé de porteurs sains... Des personnes malades mais pas suffisamment pour avoir les symptômes. Bon, alors j'ai été malade sans le savoir... Mais le problème de puces mortes persistait, alors j'ai pris une décision. Une idiote, mais j'allais le comprendre que bien plus tard. J'ai voulu quitter le pays. Refaire ma vie ailleurs, sans être obligée de me marier ou d'avoir des enfants. J'ai été surprise que Sky me laisse partir, qu'il m'y aide aussi... Il l'a fait à contrecoeur, sur le moment je n'ai pas mesuré à quel point c'était important... Les premiers jours ont été faciles : dormir dehors, trouver de quoi me nourrir, éviter la milice et la police, tout cela je l'avais déjà fait. J'ai tenu Sky informé quand je le pouvais... Mais avant de quitter le pays, j'étais dans un groupe de fuyards et nous avons été piégés par la Milice.

Retour en prison, j'ai été re-pucée et ils se sont assurés que je "rentrais dans le droit chemin" Quelques jours après, je me suis retrouvée devant Sky... Inutile de dire que c'était assez embarrassant. Je crois que plus rien n'était pareil après cette fuite ratée... Sky m'en a voulu, même s'il ne m'a rien ouvertement reprochée. J'ai essayé d'être plus aimable, mais une idée n'arrêtait pas de tourner en boucle : j'avais vraiment eu l'intention de faire venir Sky, une fois installée à l'étranger ? Et pourquoi je ne lui ai jamais rien dit, alors ? Nous avons repris notre train train quotidien, accepté les Ordres et les Devoirs... Plus rien n'avait de saveur. Un mauvais jour d'Août, nous avons reçu une nouvelle rarissime : nous étions divorcés. Je pouvais quitter l'appartement. Bon, en fait, Sky l'a aussi quitté, puisque seul nous ne pouvions plus payer le loyer. Je suis retournée avec mes amis squatteurs, je m'occupe sportivement afin d'oublier cette période... Mais malgré ma liberté retrouvée, malgré la fête, j'ai un arrière goût de défaite. Est ce que le fait de fuir aurait un lien avec mon divorce ? Sky me comprenait très bien, et nous avions tant de points communs... Je ne pense pas retrouver un époux comme lui... Nous aurions pu être si proches... J'ai voulu aller lui parler, récemment, mais je l'ai vu avec une fille à son bras... Il serait remarié ? Elle ne peut être que meilleure que moi, de toute manière.

Acte 4
2113. 19 ans. Bien sur, je ne veux pas avoir d'époux. Ni fonder une famille... Mais je ne me fais pas d'illusions, cela arrivera. Et ce futur mari a intérêt à être parfait... Je ne lui laisserai pas une seule chance ! Je suis plus libre que l'air, je ne laisserai personne me couper les ailes. Tant que le Tas de Ferraille Contestable m'oublie, je vais profiter de la vie !

Writting in progress...
Please wait...
Change file...



Caractère
Déchirée. Coupée en deux.
D'un coté, j'ai cette douleur quasi-permanente d'être rejetée au sein de ma propre famille. Mon crime, à leurs yeux ? Etre née. Comme si j'avais eu le choix... Douleur, tristesse, incertitude, incompréhension ont été mes seuls compagnons durant mon enfance. Même si ma grand mère était très présente et s'occupait de moi, je ne cessais de chercher l'affection de mes parents... Puis j'ai simplement espéré qu'ils admettent ma présence... Avant de ne plus espérer qu'une chose : ne pas devenir comme eux. Leur seule préoccupation est de sauver les apparences, donc mes parents doivent s'occuper un peu de moi. Mais ce n'est que façade, faux semblants en public, ignorance en privé. J'ai toujours eu du mal à comprendre les autres enfants lorsqu'ils parlent de leurs relations avec leurs parents, il y a tant de différences avec mon cas que j'ai beaucoup de difficulté à admettre l'évidence : ce ne sont pas les autres qui ont une vie étrange,  c'est bien ma famille qui ne peut être qualifiée de normale. Parfois, je suis jalouse -sans trop comprendre pourquoi- de voir des familles unies, la plupart du temps je préfère les éviter. J'ai surtout peur de ressembler à mes parents, plus tard. J'espère ne jamais avoir d'enfants, je ne veux pas reproduire ce que j'ai vécu.

Mais de cette obscurité est née une lumière. Le revers de ce mauvais coté, c'est la vie que je mène. Libre. Totalement libre. Si le concept d'émancipation n'existe pas au Japon, je peux néanmoins affirmer que je le suis. Je suis indépendante dans la vie, même financièrement. J'ai trouvé une autre famille, des amis, nous pratiquons le même sport à haut risque. Je cherche l'adrénaline, certes, mais en maitrisant les risques. Avec eux, il y a peu de différence avec une famille normale, je me sens à ma place. Alors je croque la vie à pleine dents, et je reste libre comme l'air.

Enfant, j'étais renfermée, je suis devenue agressive, bagarreuse afin de me protéger. De ces jeunes années, j'ai gardé un coté froid, un peu bagarreur, tranchant. Mais une fois cette armure passée, je suis plus amicale, enjouée. Plus confiante, surement. Mhhh.... bon, ok, je suis parfois (qui a dit "souvent" ??) une tête de mule et lorsque j'ai un objectif, je fais tout pour y arriver. Il m'a fallu lutter pour être indépendante, ça ne s'est pas fait du jour au lendemain. Je ne suis pas prête à partager cette liberté -j'en connais un qui en a fait les frais... oups...- car j'ai alors l'impression d'être à la place de mes parents. Mhhh... Je suis libre comme l'air, j'aime ça et j'ai envie de le rester trèèèèèès longtemps !

Physique
Invisible.
Je suis le stéréotype d'une japonaise, rien d'exceptionnel. Cheveux noirs raides coupés court -c'est mieux pour mon sport- un jean ou une jupe, une veste et je me fond dans la masse sans rien pour m'en différencier. J'aime cet anonymat, car passer inaperçue est aussi une forme de liberté. Bon, vous allez dire que de toute manière, personne ne fait attention à personne, cependant je ne vois pas pourquoi je tenterai d'être au centre de toutes les attentions, tout le temps. Non, c'est beaucoup d'efforts pour peu de choses. Je préfère dépenser mon énergie dans d'autres activités. Eh oh, pas de blagues salaces à ce propos ! ... Même si c'est vrai. Revenons aux choses sérieuses... Je dépasse très légèrement la moyenne nationale avec mon mètre soixante sept, et lorsque je ne dissimule pas ma silhouette, on peut remarquer que je suis plus carrée qu'une fille ordinaire, que mes cuisses et mes bras sont finement musclés. Comme beaucoup de sportives, tout simplement. Et la pratique journalière du sport m'aide à garder la ligne, j'aime ma taille de guêpe. Par contre, je trouve ma poitrine un peu petite, bien que je n'ai eu que des compliments... Mhhh... Je me demande si c'était vraiment sincère...

Starlette
C'est dans le domaine sportif, dans le parkour... *met une baffe à ceux qui ont pensé à autre chose* ... que je change. Là, oui, j'ai envie qu'on me remarque. Mes tenues se font plus ouvertes -j'ai souvent un dos nu, montrant mon tatouage, les bras nus également- et se rapprochent plus du gothique que de la jeune demoiselle en robe en dentelle. Et j'aime être à l'aise lorsque nous nous donnons en spectacle dans les rues. Aucun vêtement trop collants, car un simple mouvement pourrait les déchirer. Qui dit sports extrêmes dit peu de fantaisie. Pas de bijoux, colliers, bagues, ni piercings. Rien qui pourrait accidentellement se coincer dans le décor...  Je ne suis pas très maquillage non plus, car je n'ai jamais vraiment appris à l'utiliser... Merci maman, encore une fois ?

Avatar
Personnage tiré d'un manga/anime/jeu-vidéo/série

Code:
<div class="infobulle1">• [b]Millenia[/b] {Kagero : Deception II} [i]est[/i] [url=lien vers le PROFIL ]Keiko Takeda[/url]<span><img src="https://i.servimg.com/u/f21/19/34/10/08/1254-610.jpg"></span></div>

Lisalisa

Messages postés : 468
Inscrit.e le : 24/07/2020

Les plus du perso :
Je suis: pro-Incontestable.
Époux/se : Célibataire.
Autre: Née pour perdurer. (#9999cc)
Hello et rebienvenue avec ce reboot !

J'ai relevé quelques fautes :

Physique -
Il faut garder à l’esprit que les tatouages - surtout très visibles - sont mal vus ou du moins instaurent de la méfiance chez autrui.

Caractère -
sauvegarder les apparences - je vois ce que tu voulais faire, mais on dit plutôt sauver les apparences

HISTOIRE -
un fille
au gens
on s’est tous arrêté
premières catastrophe
ils ont finis
agressive contre lui - avec lui
contestable - incontestable

Tu as fais un grand bond de ses 8 à ses 16 ans, donc on manque un peu d'éléments. Est-ce que ses parents se sont au moins bien occupés d'elle après le décès de sa grand-mère (j'entends par là l'aider dans ses études, prendre soin d'elle et pas juste la nourrir) etc ? Parce que sinon cela aurait pu alerter les professeurs même s'ils font attention en public, d'ailleurs à 15 ans elle loupe déjà les cours, ils n'ont pas été convoqués (ce qui aurait pu les énerver) ? Keiko a fini ses études et à au moins son diplôme de fin d'études ou pas ? Keiko Takeda 2, le retour  517494357

Sinon je n'ai rien à dire par rapport à ton reboot, tu as bien intégré son dernier mariage, tu as correctement développé sa situation actuelle qui du coup la fait vivre un peu en-dehors de la société. Keiko Takeda 2, le retour  4115966937
Je te laisse corriger tout ça !



▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬ ◆ ▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

might be a sinner ; might be a saint
merci Hatoclown, Fu, Zach et Zian pour les avatars ღ

one brain cell:
Keiko Takeda 2, le retour  Uron

grbfh:
Keiko Takeda 2, le retour  Unknown
Keiko Takeda 2, le retour  CjjIPFG Keiko Takeda 2, le retour  UlmRG6s Keiko Takeda 2, le retour  NlRYT1U Keiko Takeda 2, le retour  NwQ16ft
Plus libre que l'air

Plus libre que l'air
Messages postés : 394
Inscrit.e le : 15/09/2017

Les plus du perso :
Je suis: anti-Incontestable.
Époux/se : Le sport. Et aucun besoin d'un autre mari !
Autre: Un gros merci au satff pour ce super Design !
Coucou

J'ai rajouté de longs paragraphes mis en gras, et corrigé toutes les fautes relevées sauf une !
"Contestable" n'est pas une erreur, Keiko surnomme amicalement l'Incontestable de "Tas de ferraille Contestable" XD

Pour le mariage, j'en avais discuté avec Sky au préalable. De base, cela aurait été dommage de l'oublier, et ce mariage a eu une incidence sur nos deux personnages, donc impossible de ne pas le mentionner.
Lisalisa

Messages postés : 468
Inscrit.e le : 24/07/2020

Les plus du perso :
Je suis: pro-Incontestable.
Époux/se : Célibataire.
Autre: Née pour perdurer. (#9999cc)
Ok pour le terme xD

je progressait
Et il faut être majeur et avoir de l'argent pour se faire un tatouage, donc il faudrait changer l'âge car 14 ans c'est beaucoup trop jeune !

Une fois cela fait je te validerai Keiko Takeda 2, le retour  4115966937

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬ ◆ ▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

might be a sinner ; might be a saint
merci Hatoclown, Fu, Zach et Zian pour les avatars ღ

one brain cell:
Keiko Takeda 2, le retour  Uron

grbfh:
Keiko Takeda 2, le retour  Unknown
Keiko Takeda 2, le retour  CjjIPFG Keiko Takeda 2, le retour  UlmRG6s Keiko Takeda 2, le retour  NlRYT1U Keiko Takeda 2, le retour  NwQ16ft
Plus libre que l'air

Plus libre que l'air
Messages postés : 394
Inscrit.e le : 15/09/2017

Les plus du perso :
Je suis: anti-Incontestable.
Époux/se : Le sport. Et aucun besoin d'un autre mari !
Autre: Un gros merci au satff pour ce super Design !
Le manque de réaction des parents de Keiko à propos du tatouage est l'un des éléments qui ont conduit à la fugue.
Plutôt que changer l'âge, je fais intervenir les amis de Keiko, est-ce acceptable ?
Lisalisa

Messages postés : 468
Inscrit.e le : 24/07/2020

Les plus du perso :
Je suis: pro-Incontestable.
Époux/se : Célibataire.
Autre: Née pour perdurer. (#9999cc)
Même si Rika s'est faite passer pour sa mère pour l'emmener chez le tatoueur, ce dernier n'acceptera pas, dans le pire des cas tu peux monter l'âge à 16 ans si je me base sur la règlementation française (et du coup Rika pourrait convaincre), mais pas plus bas Keiko Takeda 2, le retour  2361740871

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬ ◆ ▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

might be a sinner ; might be a saint
merci Hatoclown, Fu, Zach et Zian pour les avatars ღ

one brain cell:
Keiko Takeda 2, le retour  Uron

grbfh:
Keiko Takeda 2, le retour  Unknown
Keiko Takeda 2, le retour  CjjIPFG Keiko Takeda 2, le retour  UlmRG6s Keiko Takeda 2, le retour  NlRYT1U Keiko Takeda 2, le retour  NwQ16ft
Plus libre que l'air

Plus libre que l'air
Messages postés : 394
Inscrit.e le : 15/09/2017

Les plus du perso :
Je suis: anti-Incontestable.
Époux/se : Le sport. Et aucun besoin d'un autre mari !
Autre: Un gros merci au satff pour ce super Design !
Lisalisa

Messages postés : 468
Inscrit.e le : 24/07/2020

Les plus du perso :
Je suis: pro-Incontestable.
Époux/se : Célibataire.
Autre: Née pour perdurer. (#9999cc)
C'est bon! Keiko Takeda 2, le retour  2984341854
Pré-validation par Arisa
Votre fiche a été pré-validée par un modérateur, un administrateur passera sous peu valider officiellement celle-ci.


▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬ ◆ ▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

might be a sinner ; might be a saint
merci Hatoclown, Fu, Zach et Zian pour les avatars ღ

one brain cell:
Keiko Takeda 2, le retour  Uron

grbfh:
Keiko Takeda 2, le retour  Unknown
Keiko Takeda 2, le retour  CjjIPFG Keiko Takeda 2, le retour  UlmRG6s Keiko Takeda 2, le retour  NlRYT1U Keiko Takeda 2, le retour  NwQ16ft
— STAFF JM —

— STAFF JM —
Messages postés : 6274
Inscrit.e le : 10/10/2016

Les plus du perso :
Je suis: pro-Incontestable.
Époux/se : Kiyohi Nanase
Autre:
Keiko Takeda 2, le retour  716243026

Tu es validé(e) !

Toutes mes félicitations, votre fiche est validée !

N'oubliez pas :
• De remplir les champs de votre profil.
• De réserver votre avatar ; Réservation avatars si le code n'a pas été ajouté à la fin de votre fiche
• Si vous souhaitez trouver des partenaires pour vous lancer, n'hésitez pas à faire un tour par ici ! ♥
• Dans l'ordre, vous pouvez faire une demande de conjoint ici, ensuite vous faites une demande d'habitation ici et enfin, vous pourrez valider votre mariage ici.
• De faire un peu de pub autour de vous pour le forum et de voter régulièrement aux tops sites. ♥

& Surtout, AMUSEZ-VOUS !

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬ ◆ ▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

Keiko Takeda 2, le retour  Makoto%20-%20signature
Merci Lucci, Zach et Lucas pour les avatars et kits Keiko Takeda 2, le retour  1647638966

Spoiler:
Ce qu'ils ont dit ♥️:
[22:06:43] Luz E. Alvadaro : "Le RP plus une passion, une profession" "Makoto Nanase 2017"
Keiko Takeda 2, le retour  Ld7d
Keiko Takeda 2, le retour  BbNTuR8
Keiko Takeda 2, le retour  V1dcdrQ
Le plus beau compliment ♥️:
Keiko Takeda 2, le retour  Cn3Ckyx
Keiko Takeda 2, le retour  1EPYLUw
Keiko Takeda 2, le retour  DfzeUm9


Merci Karlito ♥️:
Keiko Takeda 2, le retour  Ea0v9qn

Merci Oz ♥️:
Keiko Takeda 2, le retour  YqECw0j
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
#10 —Re: Keiko Takeda 2, le retour
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum