dumb dumb (mina) DgoiC4q
dumb dumb (mina) 9oulLiP
dumb dumb (mina) 620526BoutonElysion5050
Le Deal du moment : -53%
[Lot de 6] MIXA BEBE Gel très doux 2-en-1 corps ...
Voir le deal
21 €

— Just Married —

Mer 8 Sep - 2:33
Messages postés : 7
Inscrit.e le : 07/09/2021

Les plus du perso :
Je suis: pro-Incontestable.
Époux/se : Hideo Masaomi
Autre:
Suzuhara Mina
tried to act the part and rewind it back
Informations générales
Nom : Suzuhara
Prénom.s : Mina
Âge : Vingt-sept ans & 14.02.2086
Genre : F.
Origines : Japonaise.
Activité : Secrétaire.
Sexualité : Pansexuelle
Avatar : oc (artmong).
Règlement : Validé - Ari
Chemin Ca fait très longtemps que j'en ai connaissance, sans jamais m'être inscrite auparavant.
Autre : Écrire, c'est compliqué, surtout en français.
Histoire
Le fil conducteur de son existence a toujours été la passivité.

Perdue au milieu d'une fratrie conséquente de cinq enfants, Mina se fit très vite à l'idée qu'elle serait toujours celle oubliée, mise de côté. Ça avait quelque chose de cocasse, qu'elle soit née unique entre deux paires de jumeaux, après tout. Unique mais pas inoubliable, d'abord laissée à la charge de ses aînés puis confiée la surveillance de ses cadets. Mina l'enfant silencieuse, Mina toujours dans son coin.

Il lui fallut très longtemps pour réellement saisir la situation de ses parents, qui jusqu'au jour de la lettre fatidique ne se connaissaient ni d'Eve ni d'Adam. Parce qu'à travers ses yeux d'enfant, ils étaient des adultes qui s'aimaient beaucoup tout autant que leur famille – même s'ils étaient toujours occupés. Et le monde des adultes n'avait, après tout, que très peu d'intérêt pour elle.

Très tôt, elle avait appris à rester à sa place, à rester dans son coin. Un peu trop différente des autres enfants, les origines de sa mère trahies par ses yeux clairs, elle dut bien malgré elle s'habituer aux brimades de ses pairs. Les moqueries, les chuchotements dans son dos. Jeune enfant, cela la faisait pleurer bien qu'elle essayait de le cacher, voulant paraître forte et surtout, ne voulait pas déranger les adultes déjà accablés par leurs propres tracas. À la place, elle décida de simplement courber l'échine un peu plus, de s'excuser à profusion.

Puis l'adolescence arriva, et avec elle une poussée de croissance inattendue. Et Mina qui n'aspirait qu'à la discrétion et l'invisibilité se retrouva alors à dépasser la plupart de ses camarades. Juste assez pour en être gênée.

Le début des complexes.

Elle se sentait mal dans sa peau, cherchait à se cacher sous les vêtements peu seyants, et refusant de se mettre en avant. Avec les années, elle s'était attachée au fait de simplement exister, sans complication; se faire oublier de tous et d'entretenir la compagnie d'une quiétude rassurante. Tous ces regards soudainement sur elle nourrissaient un mal-être dont elle ne savait que faire, ni vers qui se tourner. Ses amitiés étaient superficielles pour beaucoup, ou simplement trop occasionelles pour être capable de supporter ce poids – et celui qui aurait pu l'écouter l'avait délaissée pour une compagnie moins fade, moins complexée.

En voilà une bien triste ironie, elle qui n'aspirait qu'à être oubliée se voyait devoir admettre qu'au fond, elle craignait d'être seule. À cette époque-là, et aujourd'hui encore. Peut-être est-ce à cause de cette peur viscérale qu'elle ne montra que peu d'opposition à l'Incontestable et son mandat, lorsqu'elle fut en mesure de vraiment (si jeune?) saisir sa mission, sa nécessité. Le bienfait de son existence pour la population sur le déclin. Un concept presque réconfortant, la certitude que quoi qu'il arrive, il y aurait quelqu'un pour elle aussi, un jour.

Et cette pensée devient pour elle une bouée, la tenant à flot à travers des années difficiles.

Puis vint un jour où elle décida d'en avoir assez de se cacher des regards, de baisser la tête et s'excuser de prendre autant de place. Fatiguée de tenter désespérément de n'être une gêne pour personne, de haïr son propre corps et l'attention qu'il attirait. Il était temps de faire changement, de renverser l'ordre des choses – dans sa vie du moins.

Une décision qui prit des allures de rébellion lorsqu'elle manifesta à ses parents le désir de laisser tomber ses études, crachant sur un avenir brillant et une chance d'accéder à l'une des universités les plus réputées du pays; à quoi bon avoir du succès si tout chez elle la dégoûtait? Mina ne voulait plus être ennuyeuse, Mina voulait pouvoir, enfin, exister. Il y eu des disputes à la pelle et des mots pleins de colère amèrement regrettés, l'unité familiale volant en éclats. Des supplications n'ébranlant pas ses convictions. Et juste comme ça, elle décida de s'en aller, avec en poche le salaire économisé de son job à temps partiel, guidée par un futur incertain. Ses parents, résignés et tout aussi bornés qu'elle, ne cherchant alors ni à l'arrêter, ni garder le contact pour les années à venir.

À dix-sept ans, on ne prend pas toujours les décisions les plus avisées, et il lui faudra quelques années de plus pour l'admettre.

Des années passées à se chercher également, découvrant des nouvelles facettes d'elle-même lui plaisant bien plus que les anciennes, celles-là qu'elle avait décidé de laisser derrière elle. La jeune femme avait la conviction qu'elle s'en sortirait, qu'importe le nombre d'emplois qu'elle devrait accumuler au fil du temps – la ténacité se révélant compagne loyale. Et il y avait de quoi être fière! Si sa vie était loin de la classe moyenne-aisée de son enfance, c'était une vie qui lui plaisait, tout autant qu'elle se plaisait un peu plus chaque jour. Pourtant, elle restait encore dans sa bulle, n'oubliant pas la simplicité des jours de son enfance ni de cette existence tranquille lui ayant apporté tant de confort par le passé. Elle avait encore du chemin à faire, et tiendrait la distance.

Tranquillité, cependant, ne serait pas au programme des années à venir.

Elle se rappelait encore d'où elle se trouvait lorsque c'était arrivé – les manifestations, puis les explosions. C'était le jour même de son anniversaire, et elle était en train de servir un énième client derrière la caisse du konbini du coin, l'attention de tous soudainement happée par l'écran de télévision. La panique et l'incertitude que les mots bienveillants du gouvernement, heureusement, surent rapidement apaiser. Aux yeux de Mina, c'était une cause qu'elle ne pouvait vraiment comprendre, une entreprise sans issue. Après tout, elle s'était très jeune faite à l'idée de l'Incontestable, et si elle n'avait rien d'un mouton écervelé, elle ne considérait pas sa liberté amoureuse comme quelque chose de si dommageable, se satisfaisant d'un choix fait à sa place. Qu'importe quand il serait fait.

Et la dissolution des insurgés un an plus tard ne put que la conforter un peu plus dans dans ses convictions, la rassurant par la même occasion. D'autant qu'elle avait bien d'autres choses avec lesquelles occuper son esprit, toujours préoccupée par son cheminement personnel. Ce nouveau elle qu'elle désirait chérir et afficher fièrement. Une confiance en elle qu'elle finit par trouver sous le scalpel d'un chirurgien plastique et un nouveau tour (conséquent) de poitrine. Certains diraient qu'elle ne faisait que se plier aux exigences de la société, à cette nécessité de plaire et d'être conforme. Et peut-être était-ce vrai, au fond, mais Mina n'en avait rien à faire. Tout ça, elle l'avait fait pour sa propre vanité, satisfaction personnelle.

Quitte à se retrouver endettée.

Endettée envers un individu aux connexions discutables et aux fonds vraisemblablement inépuisables – ou simplement un talent pour toujours réussir à se faire rembourser, et ce à des taux élevés, quasi criminels. Cet homme-là, Kazuma, lui avait proposé la somme nécessaire contre services rendus, sous la forme de l'emploi de secrétaire qu'elle occupe encore aujourd'hui. C'était ainsi que son business opérait, l'argent prêté remboursé sous la forme de contrats temporaires sur divers chantiers de la ville usuellement, ainsi que d'autres activités moins légales. Une option qu'elle avait accepté sans hésiter, et à laquelle la jeune femme s'était adonnée avec diligence et sérieux. Tant qu'il fini par l'engager officiellement, bien heureux de pouvoir enfin échapper aux affres de l’administration et la paperasse. Un partenariat aux prémices douteux, et pourtant surprenamment efficace.

Mais rien n'est jamais si facile, oh non.

Cette fois-ci, Mina préférerait oublier, prétendre que ça n'était pas arrivé. En visite chez des amis au nord de l'archipel, ce fut une fois de plus un écran qui imprima sur ses rétines la tragique réalité de l'instant. Une catastrophe sans précédent pour elle, la panique la prenant à la gorge alors que désespérément, la voilà qui tentait de prendre contact avec ses parents auxquels elle n'adressait usuellement la parole qu'au nouvel an et anniversaires. Pas de réponse. Pas de réponse. Pas de réponse. Elle voulu se convaincre que ça n'était qu'une histoire de mauvais timing, qu'ils étaient probablement en train d'évacuer. Tout aussi peu de succès avec ses frères et sœurs. L'espoir qui s'étiole à vitesse grand V, rapidement remplacé par un sentiment d'impuissance étouffant.

Il lui fallut attendre une semaine et demie avant d'avoir des nouvelles. Une de ses aînées, Ai, apportant avec elle des nouvelles qui brisèrent quelque chose en elle. Leurs parents n'avaient pas survécu, ainsi que sa jumelle, Miko. Des vies simplement effacées sans pouvoir y faire quoi que ce soit.

Deux semaines passèrent encore avant qu'elle ne puisse revenir à Tokyo; deux semaines dont elle n'a des souvenirs que flous, le deuil engouffrant toutes les autres émotions, ne laissant derrière lui qu'une jeune femme en pièces, épuisée. Et le chagrin continua de consumer sa vie des mois suivant le drame, sa mémoire fragmentée et incertaine, incomplète. Un quotidien vécu par automatisme, et pour la première fois peut-être, des doutes. Des questions. Et la peur de ne jamais cesser d'être seule.

Le temps, cependant, n'avait pas cessé de s'écouler, et un jour vint où elle dut se reprendre en main. Faire de l'ordre dans ses habitudes et ses pensées, accepter la réalité et simplement. Avancer. Plus facile à dire qu'à faire, mais la jeune femme se savait plus forte que cela, trop têtue pour juste abandonner après tant de progrès, tant de difficultés traversées. Parce qu'il était trop tard de toute façon, et qu'elle aurait beau s'en vouloir jour après jour, rien n'y changerait. Parce qu'elle était fatiguée, aussi, fatiguée d'avoir l'impression de stagner, ensevellie dans un chagrin semblant sans fin. Alors, elle choisit de mettre ses regrets de côté, les abandonnant parmi les souvenirs de ce mois d'octobre.

Si ses convictions envers l'Incontestable semblaient fermement ancrées, il en vint un point où elle ne pouvait s'empêcher d'être impatiente tout autant qu'anxieuse, désireuse de voir son tour arriver enfin. Si elle n'avait certes pas attendu la lettre fatidique pour tester les eaux souvent troubles des relations intimes et amoureuses, elle restait malgré tout craintive, effrayée à l'idée de finir ses jours seule – un comble à tout juste 25 ans. D'autant qu'à chaque fois, elle se retrouvait bien plus attachée à son partenaire qu'elle ne le devrait, quand bien même elle souriait en disant que ça ne durerait pas. Que c'était normal, qu'il y avait quelque chose de prévu pour elle aussi, quelqu'un à qui elle aurait pleinement droit de confesser ses sentiments, confier ses peines.

Peut-être était-ce un mal pour un bien, car tout autant que "l'expérience" du gouvernement, l'épidémie qui suivit la laissa quasiment intacte, contrairement à nombre de citoyens bien moins chanceux — y compris sa plus jeune sœur. A croire que leur famille autrefois heureuse et unie avait été frappée par un spectre de malchance tenace. Une autre situation catastrophique à essuyer, et loin d'être la dernière qui plus est! Plus le temps passait, plus elle doutait de vraiment un jour retrouver cette vie simple à laquelle un jour elle avait aspiré. Les tragédies se suivaient, et personne n'en voyait le bout.

Il fallut attendre 2113 pour enfin voir une année sans puces défectueuses ou chasse à l'homme, sans la crainte d'être annoncée morte alors qu'elle venait d'arriver sur son lieu de travail. Un répit bien mérité pour toute la population nippone. Un calme qu'elle espérait, n'annonçait pas une tempête plus furieuse encore que les précédentes.

Et au milieu de tout ça, Mina encore une fois se relève, refuse de simplement baisser les bras — les rendez-vous hebdomadaires chez un psychologue en sont la preuve, bien qu'elle le garde honteusement pour elle. Toujours secrétaire, toujours le même bureau, le même patron bourru. Des voisins qu'elle voit aller et venir, un jour seuls et le lendemain un couple. Elle est heureuse pour eux, et le soir se morfond. Elle fait de son mieux, ou du moins essaie. En sécurité derrière sa plastique qui attire l’œil et ses rires mélodieux, elle se promet qu'elle ne sera plus jamais invisible, plus jamais oubliée.

Sauf par l'Incontestable.
Physique
Son apparence a, pendant longtemps, été un sujet épineux, compliqué. Des années durant, elle n'avait désiré rien d'autre que de disparaître, se faire oublier et se fondre dans la foule. Cette foule qu'elle observait toujours de haut, trop haut; des japonaises d'un mètre quatre-vingt-treize, ça ne court pas les rues. Oh, Mina ne connaît que trop bien les regards confus, parfois moqueurs ou simplement trop insistants, ceux-là même qui au cours de la première moitié de sa vie lui donnaient envie d'être invisible.

Puis, les choses ont changées.
Si la génétique lui refusait d'être passe-partout, elle irait dans les extrêmes.

Adieu joggings trop larges et tenues peu flatteuses, aujourd'hui la jeune femme affiche sa plastique comme si ça vie en dépend, accueille les regards avec un rictus satisfait. Une revanche qui n'existe que dans sa tête, une prise en main de ses complexes pour le moins extravagante.

Elle est charmante, Mina, et plus d'un mètre de jambes, ça n'est pas commun. Difficile de l'ignorer quand elle bat des cils, ses prunelles claires mouchetées d'ambre trahissant son héritage mixte, et que sur ses lèvres pulpeuses s'affichent un sourire joueur. D'un geste désinvolte, elle replace son épaisse chevelure noire, avant de tourner les talons, parfaitement consciente que plus d'une paire d'yeux la suivent – elle a gagné. Une victoire contre ce mal-être qui l'a bouffée de l'intérieur durant son adolescence, les remarques abjectes à son sujet. Et elle n'y est pas allée de main morte, oh non. Non contente de sa plastique d'origine, elle s'est offert un nouveau décolleté pour ses vingt ans, épuisant ses économies jusqu'au dernier centime (et quelques dettes en plus). Tout ça pour sa propre satisfaction avant tout, son combat personnel contre le manque d'amour-propre. L'intérêt des autres, ça n'est qu'un bonus.

D'autres choses, au contraire, ne changent pas. Son teint pâle s'entend toujours aussi peu avec le soleil, rougit à la moindre exposition trop prolongée. Une chevelure corbeau certes soyeuse et brillante, soigneusement entretenue, mais également impossible à gardée attachée bien longtemps. Une belle poignée de grains de beauté parsemés ça et là, celui sous son œil droit à noter. Par contre, elle a enfin vaincu cette pulsion la poussant à se ronger les ongles, ou peut-être est-ce simplement que la résine est plus coriace que la kératine – un vrai mystère.

Jeune fille gênée et maladroite est ainsi devenue femme séduisante et assurée, ou du moins aussi longtemps qu'on ne pose pas trop de questions. Puis de toute façon, les gens ne voient d'elle que le tour de poitrine et les lèvres glossées, les jupes courtes et les décolletés; elle fait la belle la bouche en cœur et le regard brillant, et elle attend.

Quoi exactement, elle ne sait plus trop.
Mais sagement, elle attend.

Caractère
On la voyait promise à un avenir brillant, Mina, avec son esprit vif et aiguisé. On la voyait si différente de ce qu'elle est aujourd'hui.

Indubitablement toujours aussi brillante, elle a cependant cessé de miser sur son intellect, préférant occuper ses pensées autrement, de notions insipides venant noyer les questions auxquelles elle refuse de répondre. Parce qu'elle a toujours préféré la simplicité d'une vie bien rangée, d'une existence ne faisant pas de vague.

Et c'est là la plus grande contradiction de son être, même aujourd'hui.

Elle veut être vue, enviée ou désirée s'il le faut, mais aspire malgré tout à une vie simple, un mariage heureux et une famille. Ces choses-là qu'elle a vue être balayées par les affres des années et les tragédies de cette dernière décennie. Elle veut simplement son propre bout de bonheur, aussi fugace soit-il.

Adulte aujourd'hui, elle a appris à se défaire de ce sentiment d'inadéquation qui l'a suivie toute son adolescence, bien plus directe dans ses intentions envers autrui. Parce qu'elle préfère faire le premier pas, quitte à se retrouver face à un mur plutôt que laisser planer le doute. Heureusement pour elle, sa personnalité approchable et charmante joue en sa faveur, et si certains la trouvent un peu trop transparente pour être honnête, elle fait malgré tout de son mieux pour s'entendre avec son entourage.

Tout n'est pas si simple cependant, et si elle semble avant tout pleine de bonne volonté et sentiments, on lui découvre rapidement un côté particulièrement borné. Un trait qui certes l'a aidée pendant bien des années, le convaincant de s'accrocher à cette image d'elle-même qu'elle désirait tant, il arrive un point où avoir la tête aussi dure joue en sa défaveur – surtout lorsqu'il est question de ses convictions. Après tout, si admettre son tort à propos de choses triviales n'a rien d'une épreuve, c'est une toute autre histoire lorsque les fondements mêmes de sa personne actuelle sont remis en question. Sa confiance vacillante en l’Incontestable en étant un prime exemple. Face à cela, elle préfère feindre l'ignorance, la confusion.

Le status quo est une option bien plus réconfortante.

Au delà de ses relations inter-personnelles, Mina se révèle être quelqu'un de travailleur et assidu, ayant pris au sérieux son poste de secrétaire dès le premier jour, tout comme ses études du temps de son adolescence. Elle se soucie de son propre succès mais ne néglige pas celui des autres pour autant, essayant de jongler au mieux avec la limite entre égoïsme et altruisme. Probablement parce qu'au cours de la dernière décennie elle a essuyé suffisamment d'épreuves pour désirer les éviter à autrui, et ne considère pas l'adversité comme une nécessité.

Si elle a beaucoup de regrets qui pèsent sur ses épaules, elle se sait ne pas encore être en mesure de leur faire face pleinement, et ce en dépit des encouragements de son psychologue ou de son aînée. Parce qu'elle a peur de ce que cela pourrait changer chez elle, peur de devoir encore une fois réarranger toute sa vie. Puis, ce poids est devenu si familier aujourd'hui et elle craint simplement de déplorer son absence une fois envolé. Alors elle sourit, et repousse l'échéance. Encore.

Il y a bien des choses qu'elle aimerait être, mais chaque matin, chaque jour qui passe elle se retrouve toujours plus consciente de ses limites, de ses travers. Une autre vérité à laquelle elle ne sait comment faire face, refusant d'admettre que toutes ces années passées à confier son futur à un code binaire, aussi avancé soit-il, puisse y contribuer.

Avatar
Personnage original d'un artiste

Code:
<div class="infobulle1">• [b]ARTMONG[/b] {OC} [i]est[/i] [url=https://www.just-married-rpg.com/u3479]Suzuhara Mina[/url]<span><img src="https://images2.imgbox.com/72/52/i2l72Rf7_o.png"></span></div>
— Just Married —

Messages postés : 2483
Inscrit.e le : 22/02/2021

Les plus du perso :
Je suis: neutre.
Époux/se : Kintaro ♥
Autre: Merci Raion pour les magnifiques vavas ♥ dessins par Shiba, Haru, Gaby , nnmoae, jin.lol ,lilvi and me o/
Bienvenue sur le forum 👀 très joli vava ♥ hâte d'en lire plus sur la demoiselle ! Bon courage pour ta fiche !

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬ ◆ ▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

dumb dumb (mina) CjjIPFG
Merci Shiba Natsu et Gaby pour ces magnifiques cadeaux ♥️:
dumb dumb (mina) Uabvdumb dumb (mina) Zach210dumb dumb (mina) 9bopdumb dumb (mina) Unknowndumb dumb (mina) 7xmodumb dumb (mina) 4oef
Shôta

Shôta
Mer 8 Sep - 11:20
Messages postés : 850
Inscrit.e le : 09/09/2017

Les plus du perso :
Je suis: neutre.
Époux/se : Salil ♥
Autre: ✚ Parle en : #cc6699
Bonjour ! Rahhh j'ai adoré découvrir son physique et tu as une plume super agréable a lire ** J'ai hâte d'en savoir plus sur elle, bienvenuuue dumb dumb (mina) 4228984879
(et puis ce vava est fab **)
— Just Married —

Jeu 9 Sep - 13:20
Messages postés : 50
Inscrit.e le : 31/08/2021

Les plus du perso :
Je suis: neutre.
Époux/se : Khensa
Autre: Remerciements, big up, infos à savoir ?
bonevenue !
elle est grande, elle est sûre d'elle, elle est explosive, huhuhu vive cette demoiselle, très hâte d'en savoir plus et courage pour la suite de cette fiche :3
— Just Married —

Sam 11 Sep - 20:07
Messages postés : 7
Inscrit.e le : 07/09/2021

Les plus du perso :
Je suis: pro-Incontestable.
Époux/se : Hideo Masaomi
Autre:
@zacharie - merci beaucoup!! ♥

@shôta - hehe ça fait très plaisir à lire (surtout avec le mal que j'ai eu à écrire cette description mdr)

@shizen - j'espère que la suite décevra pas du coup hehe

et merci bcp pour l'accueil, c'est très sympa (promi je vais tenter de terminer ça très vite)(écrire c compliké)
— Just Married —

Messages postés : 1581
Inscrit.e le : 23/06/2014

Les plus du perso :
Je suis: neutre.
Époux/se : Oswald Nicolson
Autre: Remerciements, big up, infos à savoir ?
Bienvenue et bon courage pour ta fiche ! dumb dumb (mina) 1362171446
— Just Married —

Mar 21 Sep - 20:49
Messages postés : 7
Inscrit.e le : 07/09/2021

Les plus du perso :
Je suis: pro-Incontestable.
Époux/se : Hideo Masaomi
Autre:
Merci beaucoup!! <3

Et du coup j'ai bel et bien terminé ma fiche (yay) dumb dumb (mina) 2244379341
Lisalisa

Mer 22 Sep - 15:06
Messages postés : 627
Inscrit.e le : 24/07/2020

Les plus du perso :
Je suis: pro-Incontestable.
Époux/se : Célibataire.
Autre: Née pour perdurer. (#9999cc)
Hey et bienvenue parmi nous !

Très joli OC 👀 !
deux minuscules fautes :
son adolescentes (physique)
chaque jours (caractère)

Et je n'ai rien d'autre à dire, j'ai beaucoup aimé ton écriture et ta fiche est agréable à lire !
Mina est touchante, surtout par cette phrase "Un concept presque réconfortant, la certitude que quoi qu'il arrive, il y aurait quelqu'un pour elle aussi, un jour." dumb dumb (mina) 3912395661
On peut que lui souhaiter de recevoir bientôt sa lettre et d'avoir un heureux mariage *même si vive les dramas /tousse/*. dumb dumb (mina) 4115966937

Amuses-toi bien dumb dumb (mina) 2984341854

Pré-validation par Arisa
Votre fiche a été pré-validée par un modérateur, un administrateur passera sous peu valider officiellement celle-ci.

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬ ◆ ▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

dumb dumb (mina) Unknown
dumb dumb (mina) CjjIPFG dumb dumb (mina) UlmRG6s dumb dumb (mina) NlRYT1U dumb dumb (mina) NwQ16ft
one brain cell:
dumb dumb (mina) Rgun

merci Hatoclown, Fu, Zach et Zian pour les avatars ღ
— STAFF JM —

— STAFF JM —
Mer 22 Sep - 17:38
Messages postés : 6525
Inscrit.e le : 10/10/2016

Les plus du perso :
Je suis: pro-Incontestable.
Époux/se : Kiyohi Nanase
Autre:
dumb dumb (mina) 716243026

Tu es validé(e) !

Toutes mes félicitations, votre fiche est validée !

N'oubliez pas :
• De remplir les champs de votre profil.
• De réserver votre avatar ; Réservation avatars si le code n'a pas été ajouté à la fin de votre fiche
• Si vous souhaitez trouver des partenaires pour vous lancer, n'hésitez pas à faire un tour par ici ! ♥
• Dans l'ordre, vous pouvez faire une demande de conjoint ici, ensuite vous faites une demande d'habitation ici et enfin, vous pourrez valider votre mariage ici.
• De faire un peu de pub autour de vous pour le forum et de voter régulièrement aux tops sites. ♥

& Surtout, AMUSEZ-VOUS !

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬ ◆ ▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

dumb dumb (mina) Makoto%20-%20signature
Merci Lucci, Zach et Lucas pour les avatars et kits dumb dumb (mina) 1647638966

Spoiler:
Ce qu'ils ont dit ♥️:
[22:06:43] Luz E. Alvadaro : "Le RP plus une passion, une profession" "Makoto Nanase 2017"
dumb dumb (mina) Ld7d
dumb dumb (mina) BbNTuR8
dumb dumb (mina) V1dcdrQ
Le plus beau compliment ♥️:
dumb dumb (mina) Cn3Ckyx
dumb dumb (mina) 1EPYLUw
dumb dumb (mina) DfzeUm9


Merci Karlito ♥️:
dumb dumb (mina) Ea0v9qn

Merci Oz ♥️:
dumb dumb (mina) YqECw0j
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
#10 —Re: dumb dumb (mina)
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum