Just Married
×
Le deal à ne pas rater :
Manga : le contenu du Tome 10 Collector de L’Atelier des Sorciers ...
Voir le deal

— ♕ —

—  ♕ —
Messages postés :
9980

Inscrit.e le :
22/11/2013


Les plus du perso :
Je suis: pro-Incontestable.
Époux/se : Une petite chèvre. BHÊÊÊ. ♫
Autre: Remerciements, big up, infos à savoir ?
Épreuve 1 ;;
L'au-delà
« On se connaît ? » Vous voici découvrant un monde que vous ne connaissez pas tandis que face à vous, un autochtone plus ou moins aimable se voit chargé de vous y accueillir. Mais qu’êtes-vous donc, guerrier infiltré pour un triste projet ou bien princesse soudainement à la rue ?

Rappel des règles

✗ Vous avez trois jours pour échanger au maximum 5 réponses rp chacun (soit 10 réponses en tout).
✗ L'épreuve se termine donc le 29 mai à 23h59.
✗ Les réponses sont limitées à 350 mots maximum.


▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬ ◆ ▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

 
L'Incontesté
Si t'es sage, t'auras un badge
Machine à écrire
A posté 100 messages
— Just Married —

Messages postés :
28

Inscrit.e le :
12/04/2022


Les plus du perso :
Je suis: pro-Incontestable.
Époux/se : Célibataire.
Autre: Danse en #ffcc99.

la princesse et la libellule

♦ André— Inès sent que le monde tourne comme à son habitude, que l’arbre contre lequel son corps s’appuie est réel, elle s’est d’ailleurs pincée plus d’une fois en espérant trouver une réponse à au moins une de ses questions. Mais quand elle lève le menton vers le ciel, celui-ci ne se pare guère de couleur bleue ou même grise, un rose tout droit sorti d’un conte de fée et les nuages sont tout à coup bien étranges. Elle a essayé, Inès, d’appeler bien que craintive, seuls un murmure s’était échappé, elle a essayé, Inès, de marcher et retrouver le chemin de sa maison, le chemin d’un Tokyo bondé et terriblement occupé. Or, une sensation tout à fait nouvelle l’intime de rester là où elle est. Son instinct la met en garde ; contre qui ? quoi ?

Aucune blessure apparente, le cœur bien accroché et l’adrénaline ne la tient plus en place. Un pas après l’autre, un effort paraissant surhumain et des images bizarres défilent au-dessus d’elle. Les mains couvrent sa tête, effrayée par leur possible chute parce que tout semble bien trop possible…ici.

Un bruit, le visage se tourne avec vivacité ; Il y a quelqu’un ?...
Elle perd la boule ça y est, soudain essoufflée par ce brusque événement, les jambes tremblent, elle n’a cependant pas le choix que d’explorer cet environnement hostile.

Je dois rêver, comme quand t’es enfant et que tu t’imagines voler, parler aux poissons, parler à-
Les paupières papillonnent, un truc vient de passer et ce truc lui fait signe.
Rien d’humain, rien de farfelu. Si. Depuis quand un insecte - elle n’a pas encore identifié l’espèce - fait des gestes ?

ET TOI, VOUS ?? Machinalement, elle se met à lui courir après, elle n’est pas invisible, on peut la voir, l’entendre, lui donner des indices sur ce qu’il se passe ici ! Évitant de penser qu’elle poursuit bel et bien ce qui n’est, en temps normal, pas censé se montrer si à l’aise avec l’homme et aussi expressif sinon elle en est persuadé, elle devient folle.
STOP ! Tout de suiiite !, impossible de l'attraper, il va trop vite.
Euh, english? please?!!

Faniahh/Lala/Cyalana


Inès Moreau
Si t'es sage, t'auras un badge
Invité
Encre Noire [Esquisse]
Anonymous
André DuboisJe me suis un peu éloigné du groupe pour chasser ma propre nourriture. Vu que je n’ai pas le même régime que les autres membres, je trouve ça plus simple pour pouvoir manger ensuite. Je me mets  à l’affût de la moindre proie que je pourrais observer.

J’aperçois une petite créature volante qui a l’air comestible. Je la poursuis. Elle me fuit rapidement, mais avec mes réflexes de libellule, je finis par l’attraper et la mettre au sol. Elle pousse alors un cri, tellement surprenant que je m’envole par réflexe. Je la vois m’échapper, je m’apprête à la poursuivre de nouveau…

Quelque chose rugit derrière moi.

Oubliant ma proie, je m’enfuis à toute vitesse. Je me sens poursuivi par une bête féroce. Je m’envole encore plus, en espérant qu’il ne puisse plus m’attraper. J’entends une gueule qui se referme, très proche de moi. Cette chose peut bondir aussi haut ? J’aimerais bien m’envoler encore plus mais les branches des arbres aux alentours m’en empêchent. Je regarde aux alentours, dans l’espoir de trouver une issue.

J’entends cette créature ralentir, elle doit s’épuiser, mais elle me poursuit encore. Je vois un espace qui commence à s’aérer. J’en suis soulagé : je pourrais m’envoler davantage. Elle saute haut mais je ne crois pas qu’elle puisse voler. Normalement, je devrais la semer. Je m’apprête à voler encore plus haut lorsque je croise une femme. Qu’est-ce qu’elle fait là, dehors, toute seule ? Vient-elle d’arriver dans l’Esquisse ? En tout cas, je regrette de m’être approché d’elle, cette chose voudra aussi la poursuivre. Je me retourne et lui fais signe de fuir. Je m’envole vers l’autre côté. Elle m’appelle, elle n’a pas compris mes signes. Je cherche mon carnet et mon crayon dans mon sac, je les sors. Elle m’appelle encore. J’écris « Fuis ! » sur une page de mon carnet que je déchire et jette derrière moi, dans l’espoir qu’elle l’attrape.
Encre Noire [Esquisse]
Anonymous
Si t'es sage, t'auras un badge
— Just Married —

Messages postés :
28

Inscrit.e le :
12/04/2022


Les plus du perso :
Je suis: pro-Incontestable.
Époux/se : Célibataire.
Autre: Danse en #ffcc99.

la princesse et la libellule

♦ André— C’est qu’il la comprend ! Inès pense voir une ouverture pour enfin l’assommer de questions, savoir enfin ce qu’il se passe dans cet endroit, où les habitants sont passés, est-ce que c’est en fait un rêve lucide qu’elle est en train de vivre ? Il n’y a pas de temps à perdre et il faut croire que la libellule en est très bien consciente, sachant même un détail supplémentaire que la jeune femme ignore totalement. Sans même lier logique et réalité, il lui somme de fuir sur un papier qui s’envole et se pose sur la bouche d’Inès, presque sur le point de l’avaler, elle le décolle et parvient à le lire et c’est l’affront.

Comment ça fuir, non mais-

Nul l’occasion d’en dire plus, un bruit en arrière-plan attire son attention et c’est la catastrophe. Le rêve devient cauchemar, alors qu’André se situait à l’avant de la course, elle le dépasse propulsée par une frayeur aiguë. Depuis quand on lâchait dans la nature des prototypes d’Intelligence artificielle ?!

C’est quoi ce déliiiire !

Ses réflexes de survie l’encouragent à semer ce monstre en s’engouffrant là où il aura des difficultés à poursuivre sa chasse. Son cardio s’emballe, maintenant devant, elle n’a aucun moyen de savoir où aller, des coups d’œil par derrière l’assurent de la présence de son partenaire de galère, enfin partenaire… oui bon, on ne peut pas dire qu’elle doit se montrer difficile en cet instant même.

LA ! fit-elle, pointant un buisson dont une petite fenêtre représente une parfaite cachette et depuis quand une libellule c’était aussi gros ?!
Ou pas ?! Dis-moi sinon on est cuits !! Lance une nouvelle note ! Et la voilà à lui tendre la main pour attraper un post-il, évitant à ce dernier un aller simple entre ses lèvres.

Faniahh/Lala/Cyalana


Inès Moreau
Si t'es sage, t'auras un badge
Invité
Encre Noire [Esquisse]
Anonymous
André DuboisJe la vois me dépasser en courant. Elle a pris la poudre d’escampette, ce qui ne m’étonne pas. Elle pointe un buisson avec une fenêtre. Je peux y entrer, et apparemment, elle aussi. Heureusement. Comme demandé, je déchire et lui lance une nouvelle note où il y a écrit « On y va », avant d’entrer dans le buisson avec elle. Je regarde discrètement par la fenêtre. Le chien avec le corps métallique et des pattes à ressort (je comprends mieux pourquoi il bondit aussi haut) nous cherche férocement mais sans nous voir, avant de partir de son côté. On devra attendre un peu, et après, il ne nous trouvera plus.

Je soupire de soulagement, puis je me tourne vers l’inconnue, envers qui je sens que je dois des explications. J’écris sur mon carnet et lui montre ce que j’ai noté :

« Je suis désolé de vous avoir mise en danger, je ne voulais pas vous faire ça. J’ai l’impression que vous ne savez pas où vous êtes, je me trompe ? »

Elle confirme avec émotion ce que je pensais. J'anticipe d'éventuelles questions de sa part. Après réflexion, je lui écris ma réponse :

« Je suis André Dubois, vous pouvez m’appeler André. Nous sommes dans l’Esquisse, un monde étrange et dangereux où les lois de la physique et de la logique peuvent partir en vrille à tout moment. Je ne sais pas comment nous y sommes arrivés, ni comment nous pouvons nous en sortir, même si j’en cherche un moyen avec d’autres personnes. Aussi, on peut y arriver avec des altérations physiques et mentales, ce qui explique ma forme actuelle. On dirait que vous n’en avez pas, mais je souhaite vérifier quand même : est-ce que vous pensez en avoir eu ? Et aussi, comment vous vous appelez ? Si vous avez d’autres questions, vous pouvez me les poser. »
Encre Noire [Esquisse]
Anonymous
Si t'es sage, t'auras un badge
— Just Married —

Messages postés :
28

Inscrit.e le :
12/04/2022


Les plus du perso :
Je suis: pro-Incontestable.
Époux/se : Célibataire.
Autre: Danse en #ffcc99.

la princesse et la libellule

♦ André— Le mémo est écrit et passé, elle l’attrape, le lit à grande vitesse et se précipite vers l’endroit indiqué un peu plus tôt. Leur course a ralenti le temps que la décision se prenne, le robot-chien-monstre reste à l’affût et tous deux réorientent la direction de leur pas. Si c’est simple pour André, Inès est à genoux sur la verdure, doit ramper et passer son corps dans l’ouverture qu’elle avait jugée plus grande. Heureusement, la danseuse qu’elle est ne craint pas la contorsion.

Haletante, mais rassurée, l’attente pour qu’il s’en aille paraît interminable. Le bruit du crayon sur le papier rappelle la présence de la libellule, désormais très proche. Si Inès avait peur des insectes cela aurait causé un énorme problème, impressionnée par la grandeur, elle ne laisse rien transparaître - du moins essaye - et lit avec attention ce qu’il lui dit. Non elle ne sait effectivement pas ! Elle lui répond de suite à la négative. André se replonge dans ses écrits prenant plus longtemps, il semble lui écrire tout un roman et elle voit arriver les réponses tant voulues depuis le début.

Préservant un silence religieux, craignant le retour de la menace, elle apprend l’identité de son voisin, du monde Aux altercations physiques et mentales, la peur lui prend la gorge. Va-t-elle vriller à son tour ? Subir un sort sorti de nulle part, de cet univers bizarre ? Oh non.

Mais vous allez bien, quand même ? Ne vous excusez pas. La compassion se lit sur son visage, il avait tenté de la sauver malgré tout.
Oui alors, je vais bien, je me sens…moi, comme d’habitude. Je suis Inès Moreau, je viens de la planète Terre, j’y étais il n’y a même pas…juste avant ! Vous aussi André ?
Vous êtes coincé ici depuis combien de temps ? On peut rentrer chez nous ? Vous connaissez le chemin ?
Elle murmure, mais sa voix se veut pressante, Inès sait que ce n’est définitivement pas un rêve et cela l’effraie énormément.

Jetant des regards vers la forêt, le chien ne fouine plus, est-il enfin parti, a-t-il abandonné ? Le cœur palpite, si elle écarte les feuilles pour mieux voir cela n’annonce rien de bon.

Faniahh/Lala/Cyalana


Inès Moreau
Si t'es sage, t'auras un badge
Invité
Encre Noire [Esquisse]
Anonymous
André DuboisQuand elle me demande si je vais bien, je hoche la tête. Elle me rassure en me disant aller bien et se sentir comme d’habitude. Elle se présente en disant être Inès Moreau et venir de la Terre. Quand elle me demande si j’en viens aussi, je hoche de nouveau la tête. Cette coïncidence ne m’étonne pas, j’ai l’impression que c’est fréquent chez la plupart des personnes se souvenant d’une ancienne vie hors de l’Esquisse.

Elle me pose rapidement d’autres questions. Je suis d’abord surpris qu’elle me pose les deux dernières alors que je lui ai déjà donné la réponse, mais la formulation de l’avant-dernière me frappe. Elle me demande si nous pouvons rentrer chez nous. Je l’ignore encore. Je souhaite y arriver, je fais de mon mieux pour ça, mais est-ce que je peux vraiment le faire ? Même si je sais que ma quête pourrait être vaine, j’évite souvent de penser à cette possibilité. J’en ai trop peur pour y faire face, je m’en rends compte, maintenant.

Je reviens sur Terre : Inès attend ma réponse et me morfondre à ce sujet ne sera productif pour aucun de nous deux. Je lui écris ma réponse :

« Je suis ici depuis plusieurs jours. Pour vos autres questions, on ne sait pas encore s’il existe un chemin mais on est en train de le chercher. »

J’ai oublié de lui parler de mon groupe.

« Je fais partie d’un groupe de survivants. La plupart des membres veulent rentrer chez eux, d’autres les y aident du mieux qu’ils peuvent. Est-ce que vous voulez rejoindre notre groupe ? »

Je ne garantis pas qu’elle s’y plaira mais je pense que ça peut lui être utile.

Après vérification, Inès me dit que la bête n’est plus dans les parages, donc nous sortons ensemble du buisson.
Encre Noire [Esquisse]
Anonymous
Si t'es sage, t'auras un badge
— Just Married —

Messages postés :
28

Inscrit.e le :
12/04/2022


Les plus du perso :
Je suis: pro-Incontestable.
Époux/se : Célibataire.
Autre: Danse en #ffcc99.

la princesse et la libellule

♦ André— Les pupilles dilatées se concentrent sur les bois. La respiration se veut plus discrète, lente, secondaire, on ne pourra souffler que si le danger n’est plus là. Il semble être parti oui, où elle ne saurait le dire, peut-être a-t-il été rappelé d’où il venait, les attend-il ? Non, impossible, il n’avait pas l’air si intelligent que ça. Cela fuse dans sa tête, l’incompréhension de la situation s’intensifie et la libellule est désormais en pleine réflexion avant d’enfin sortir de son silence.

Lorsque André lui annonce qu’il est là depuis plusieurs jours et qu’il n’a pas encore trouvé de sortie, c’est la douche froide pour Inès. Elle se pense alors emprisonnée de cet endroit pour plus longtemps que prévu et si la panique est retombée suite à l’éloignement du chien, elle revient avec cette mauvaise nouvelle. Elle tilte qu’il parle d’un “on” et conclut qu’ils ne sont pas les seuls à subir ce sort, devait-elle s’en rassurer ou redoubler de peur ?

Oui ! Bien sûr ! Je veux moi aussi rentrer à la maison, comme vous tous !

Elle se lève, frileuse au début, puis plus confiante une fois le calme plat confirmé.
Venez, la voie est libre.

La voix reprend sa tonalité normale, elle ne murmure plus, retraverse le buisson et emprunte le chemin inverse, revenir sur ses pas avec comme espoir de trouver cette sortie tant convoitée est l’unique solution.

En me réveillant j’étais à côté d’un gigantesque arbre, c’est-c’est la seule chose dont je m’en souviens.. Et vous ?

Elle regarde André et se demande à quoi pouvait-il bien ressembler avant de subir cette transformation. Il le vit bien ou plutôt paraît s’y être accommodé. Inès ne veut surtout pas changer d’apparence elle, et devenir quelque chose d’autre que ce qu’elle a toujours été. La détermination la pousse à accélérer le pas. Pour aussitôt s’arrêter. Tout est identique, le ciel rose embrume sa vision, ses sens, les images changeantes agressent sa rétine, l’empêchent d’y voir plus clair. Le conte de fée n’est que cauchemar maintenant.

Faniahh/Lala/Cyalana


Inès Moreau
Si t'es sage, t'auras un badge
Invité
Encre Noire [Esquisse]
Anonymous
André DuboisNous revenons sur nos pas. Enfin, sur les pas d’Inès. Elle me dit qu’elle s’est réveillée à côté d’un gigantesque arbre et me demande ce qui en a été pour moi. Je me remémore en silence le jour de mon réveil. Je lui écris ma réponse :

« Je m’étais réveillé à côté d’un lac. Il me semblait que j’avais changé. Quand je me suis regardé dans le lac, j’ai compris pourquoi. Bien entendu, c’était un choc pour moi, ce qui m’est arrivé. Me réveiller dans un lieu inconnu, sous un ciel étrange, et me rendre compte que je suis devenu une libellule… Je ne sais toujours pas comment je suis arrivé là. J’ai dû passer ma première journée à essayer de survivre dehors. Le lendemain, j’ai trouvé mon groupe. Depuis, même si je peux avoir parfois du mal avec, ça va dans l’ensemble. »

Je ne m’étais pas autant confié envers quelqu’un depuis longtemps, encore moins une inconnue. Cela me fait du bien.

A un moment, je m’arrête et lui écris vite :

« On s’était croisés là. »

Je m’en souviens encore, je n’ai pas envie de rester là. Parmi les arbres, j’en vois un gigantesque.

« Serait-ce l’arbre dont tu m’as parlé ? »

Elle semble le penser. De mon côté, je reconnais d’où je viens, mais j’hésite à y aller. Je crains de recroiser cette bête. Mais je dois revenir sur mes pas, de toute façon.

Je m’avance un peu parmi les arbres, là où je sais que j’ai volé. Mais à un moment, je ne vois plus d’où je viens. Je regarde autour de moi, en vain. Je sais que j’étais là, que je viens de quelque part, mais d’où ? J’y réfléchis encore, puis j’écris ça à Inès :

« Je pense que nous nous sommes perdus. »
Encre Noire [Esquisse]
Anonymous
Si t'es sage, t'auras un badge
— Just Married —

Messages postés :
28

Inscrit.e le :
12/04/2022


Les plus du perso :
Je suis: pro-Incontestable.
Époux/se : Célibataire.
Autre: Danse en #ffcc99.

la princesse et la libellule

♦ André— Au détour d’une énième note, André se confie et explique que non seulement il s’est lui réveillé près d’un certain lac, qu’elle n’a pas du tout vu depuis son arrivée, mais il était déjà sous cette forme. Elle relit plus d’une fois les phrases qui s’enchaînent et résonnent comme un compte à rebours pour que bientôt ses membes deviennent des pattes, qu’elle se mette à voler et plus marcher. Ohlala, terrible, et est-ce que quelqu’un sur Terre s’inquiète de son absence ?...

Te voilà bien courageux André, je ne sais pas si je pourrai être aussi positive que toi.

Les doigts serrent fort le papier, il faut qu’elle parle d’ici avant que cela n’arrive !
Quelques secondes voire une minute s’écoulent avant qu’il attire son attention sur un arbre familier. Oui, elle pense bien que ce soit lui ! La joie commence à naître, les espoirs d’un départ définitif d’ici se concrétisent.

Mais ce n’était qu’une fainte. André va, elle le suit, il inspecte les environs, elle le copie. Puis, nous sommes perdus dit-il.

Perdus ?!

Soudainement, Inès ne sait plus où ils se trouvent non plus. On dirait que ce monde se joue d’eux ! C’est un vrai labyrinthe, une vraie blague !

Agacée, désemparée, désespérée, les adjectifs ne manquent pas pour décrire son état. Elle pense même à taper contre l’écorce d’un arbre, qui sait s’il ne se cache pas une porte, ridicule. Les yeux levés vers ce rose, lui ne change pas.

Tentée de se poser un instant, au point où ils en sont, mais rattrapée par la crainte de se refaire attaquer, Inès propose alors de poursuivre. Qu’ils rejoignent le groupe dont il parlait avant, on réfléchissait toujours mieux à plusieurs et étant une simple arrivante, elle ne lui apporte pas grand-chose outre de le mener sur de mauvaises pistes. De plus, qu’ils profitent que le jour soit encore levé, la nuit la vie change tant qu’on risquerait plus à rester ainsi dehors en plein repérage.

Alors elle fait une croix sur ses chances de repartir aussi vite qu’elle est venue. Voyons ce que l’avenir lui réservera.

Faniahh/Lala/Cyalana


Inès Moreau
Si t'es sage, t'auras un badge
Invité
Encre Noire [Esquisse]
Anonymous
André DuboisCette nouvelle désempare Inès qui tape contre un arbre. A ce sujet, il y aurait peut-être moyen de revenir en arrière pour nous approcher de l’arbre près duquel elle s’est réveillée. Je regarde derrière moi. Tout a changé dans cette direction, comme si l’Esquisse nous faisait une blague cruelle. Me sentant responsable de ce qui nous arrive, j’essaie de la calmer en lui écrivant :

« Inès, je suis désolé pour ce qui s’est passé, mais il vaut mieux qu’on soit calmes. D’accord ? »

Inès commence à se calmer, ce qui me soulage. Elle me propose ensuite d’aller rejoindre mon groupe. Le souci est que je ne sais plus où il se trouve. Mais elle a raison, il vaut mieux essayer de le rejoindre, d’autant plus qu’ils ne doivent pas être très loin de nous.

Nous reprenons la route, en faisant connaissance l’un avec l’autre. J’apprends ainsi plusieurs choses sur Inès, et c’est réciproque. Je l’apprécie, elle m’est de bonne compagnie. Je lui parle aussi de mon groupe, de ce que j’ai vécu avec lui, en lui épargnant les détails compliqués qu’elle découvrira plus tard. Je l’avertis du fait que certains membres ne sont pas commodes. Même si je suis content qu’elle rejoigne mon groupe, je préfère la prévenir d’avance de ce fait. Heureusement qu’il y a aussi des personnes sympathiques et saines d’esprit.

Au bout d'un instant de trajet et de discussions, j'aperçois mon groupe de survivants. J’en fais part à Inès. J’espère qu’elle s’y intégrera bien.
Encre Noire [Esquisse]
Anonymous
Si t'es sage, t'auras un badge
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Si t'es sage, t'auras un badge
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum