Just Married
×
Le Deal du moment :
One Piece : pas de tome Collector 25 ans prévu ...
Voir le deal

— ♕ —

—  ♕ —
Messages postés :
9980

Inscrit.e le :
22/11/2013


Les plus du perso :
Je suis: pro-Incontestable.
Époux/se : Une petite chèvre. BHÊÊÊ. ♫
Autre: Remerciements, big up, infos à savoir ?
Épreuve 1 ;;
L'au-delà
« On se connaît ? » Vous voici découvrant un monde que vous ne connaissez pas tandis que face à vous, un autochtone plus ou moins aimable se voit chargé de vous y accueillir. Mais qu’êtes-vous donc, guerrier infiltré pour un triste projet ou bien princesse soudainement à la rue ?

Rappel des règles

✗ Vous avez trois jours pour échanger au maximum 5 réponses rp chacun (soit 10 réponses en tout).
✗ L'épreuve se termine donc le 29 mai à 23h59.
✗ Les réponses sont limitées à 350 mots maximum.


▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬ ◆ ▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

 
L'Incontesté
Si t'es sage, t'auras un badge
Machine à écrire
A posté 100 messages
Invité
Yagi
Anonymous
Yagi

Le froid tranchant mordait les joues des deux joueurs en quête de nourriture. Si GreenT n'avait pas réclamé à sa compagne de l'accompagner, jamais elle n'aurait mis les pieds à l'étage six qui était en grand partie couvert de grottes sombres et humides et d'une immense plaine gelée. Une tempête de neige s'était levée et les deux joueurs avaient la sensation qu'ils ne croiserait pas énormément de cerf par ce temps. C'était les seules créatures dont Yagi était à peu près sûre qu'il droperaient de la viande. Elle se retint de donner un coup de poing dans l'épaule de son cher et tendre, serrant les doigts autour de sa masse.

- "Je te dis que ça sert à rien, c'est pas le bon jour pour chasser ici ! On va finir par se prendre un coup de dent de félins des neiges ou de loup ! On peut rentrer ou changer d'étage ! "

- "'e 'erait l'oc...ca'ion d'a'oir un an...ni.. animal de c... compagnie"

La paladin leva les yeux aux ciel et haussa les bras, car un haussement d'épaule n'aurait pas paru sous les épaisses couches de manteaux et de pull qu'elle portait. Elle regardait la neige autour d'elle, inquiète. La danse des flocons semblaient porter des ombres venues du lointain et la jeune femme n'était pas certaine qu'il ne s'agissait là que d'illusion. Elle plissa les yeux quand une forme sombre s'avança vers eux, trop haute pour passer pour un félin ou un loup. La forme se précisa pour paraître humanoïde et Yagi leva son bouclier, poussant son comparse à courir vers la ville tandis qu'elle retiendrait l'inconnu(e). Elle prit une grande bouffée d'air pour hurler par dessus le vent :

- "T'ES QUI ? JE TE PRÉVIENS, J'SUIS PAS D'HUMEUR SYMPA !! "


Contexte:
Yagi
Anonymous
Si t'es sage, t'auras un badge
Invité
Moon Kawaguchi
Anonymous
Moon Kawaguchi

Elle ne se souvient plus que du train. Direction Tokyo, juste le temps d’un après-midi entre amies. Enfin, amies. La bande de fêtardes de l’Université à bien changé. Sauf Moon, elles se sont toutes rangées. Les dîners sont trop longs, trop lourds. Alors, peut-être qu’elle a prié trop fort, et que ses vœux se sont exaucés.

Quand elle souhaitait silencieusement de “disparaître juste le temps d’une journée”, elle ne pensait pas à ça.

Le froid glacial pénètre jusqu’à ses os. Un drôle de mois d’août. Le soleil de Kobe a bel et bien disparu. En petite robe et hauts talons, Moon n’est pas équipée pour arpenter le sol rocailleux de la grotte dans laquelle elle a échoué. Il fait trop noir. Ses pupilles peinent à distinguer les silhouettes dans la pénombre. Alors, après quelques pas maladroits, elle s’arrête.

Est-elle morte ?

Il n’y a pas d’explication plus probable. C’est drôle. Elle n’avait pas imaginé le Paradis comme ça. Une voix résonne, l’écho frappe les oreilles de la professeur de cinéma. Saint-Pierre n’est pas commode.

Excusez-moi, je suis perdue !

Se permet de répondre Moon. Finalement, elle retire ses talons pour gravir la distance, et rencontrer sa, peut-être, sauveuse. Drôle d’accoutrement. Drôle de bouclier, aussi.

Ôtez-moi d’un doute, nous ne sommes pas à Tokyo ?
Moon Kawaguchi
Anonymous
Si t'es sage, t'auras un badge
Invité
Yagi
Anonymous
Yagi

Perdue. La jeune femme baissa sa garde face à la tenue de la jeune femme qui se tenait face à elle. Elles devaient avoir à peu près le même âge pour autant que Yagi soit capable d'en juger et elle portait une tenue qui n'existait pas dans cet univers. Du moins ne le pensait-elle pas. Elle plissa les yeux d'un air suspicieux jusqu'à ce que l'inconnue s'approche suffisamment pour la voir. Sans les compétences de vision, il aurait été impossible pour la paladin d'y voir clair et de toute évidence, miss talons-à-la-main ne les travaillait pas. Yagi remarqua la robe, légère, pas du tout adaptée pour l'étage. Elle renifla, sortit un manteau de son inventaire et le tendit à la la jeune brune.

- "On est pas à Tokyo nan. Mets ça avant de crever de froid. Enfin tu crèveras pas, le système nous laisse pas mourir pour ça, mais tu risque d'être plus faible et la première chauve-souris qui passe risque de te croquer."

Elle ne lui demanda pas si elle avait son arme sur elle, même avec l'inventaire, il était évident qu'elle était perdue. Tokyo... Yagi frisonna.

- "Je m'appelle Yagi. Je vivais du côté de Kyoto avant d'être enfermée dans SAO. Comment... comment t'es arrivée jusqu'ici ? T'as ton arme avec toi ?"

La fausse rousse devait avouer que tout cela la dépassait. Elle ne comprenait pas comment la femme face à elle avait pu traverser la grotte dans cette tenue, sans arme apparente. Soudain, la peur lui tordit le ventre et elle leva sa masse pour frapper le mur à hauteur de tête, tout en fixant l'inconnue.

- "Je te préviens ma mignonne. Pas d'entourloupe pour essayer de me buter. Je suis plus forte que j'en ai l'air... "
Yagi
Anonymous
Si t'es sage, t'auras un badge
Invité
Moon Kawaguchi
Anonymous
Moon Kawaguchi
Une tempête, des vêtements démodés, de gigantesques chauves-souris. Ce n’est pas le Paradis, non, c’est l’Enfer. Moon glisse l’épais manteau sur ses épaules. Elle le détaille du bout des doigts : une chose est sûre, ce n’est pas du Chanel. Mais à minima, ça la couvre du froid.

Mon arme ? Quelle arme.

Moon se considère comme non violente. Elle a bien un stylo au fond de son sac, la plume n’est-elle pas plus forte que l’épée ? C’est qu’elle n’allait pas à Tokyo pour chasser des canards. Et puis “SAO”. Moon n’est pas professeur de géographie, loin s’en faut, mais elle n’a jamais ouïe dire d’une telle ville. Pourtant, l’héroïne au bouclier parle japonais. La professeur n’a pas pu voyager si loin !

Ne vous..-tu ?

Quel étrange endroit. Malgré les origines japonaises de Yagi, la politesse a été rangée au placard. Difficile pour une aficionado des étiquettes comme Moon. Mais après tout, ne faut-il pas user des mœurs et coutumes des autochtones ?

Ne t’inquiète pas. J’ai aucune envie de te tuer. Pour quoi faire ? Tu me sembles être mon seul moyen de survivre.

Elle glisse ses cheveux en arrière, dans une drôle de queue de cheval. Elle est prête à devenir Lara Croft. Moon connaît ses classiques américains, à défaut de lire des mangas et de reconnaître l'œuvre de Reki Kawahara dans lequel elle s’aventure.

Je ne sais pas ce que je fais là. Un soupir. Mais si tu connais un moyen de rentrer, je t’écoute.
Moon Kawaguchi
Anonymous
Si t'es sage, t'auras un badge
Invité
Yagi
Anonymous
Yagi

Rentrer. Yagi laissa retomber ses bras le long du corps en jetant un oeil atterré à celle qui se tient fièrement campée sur ses jambes. Elle ne semble pas comprendre où elle se trouve, alors soit l'inconnue se moque d'elle, soit l'enfermement l'a rendue complètement folle. À moins bien sûr que ce soit autre chose. Une chose si folle que Yagi n'osait pas la nommer en pensée, mais qu'une foule d'image de sa ville natale envahissait son esprit. Elle soupira et secoua la tête avant de marcher vers la suite, faisant signe à la demoiselle de la suivre.

- "Bon, je propose qu'on rentre à l'auberge la plus proche pour être en sécurité. Mon compagnon est déjà repartit, avec un peu de chance il aura commandé à manger. Ensuite, il faudra qu'on s'explique. Je n'ai pas l'impression d'avoir à faire à une joueuse classique je me trompe ? "

Sur le chemin du retour, Yagi expliqua à son inconnue tout ce qu'elle savait du jeu : Le 6 novembre, ils avaient été enfermé dans un jeu vidéo, al déconnexion est impossible et le seule moyen de rentrer pour eux est de battre les boss des cent étages du château, l'Aincrad, où ils se trouvent. Elle précisa aussi qu'elles se trouvaient à l'étage 6, mais que bien d'autres avaient été débloqué ; que pour survivre, il fallait se nourrir, chasser ou payer des plats dans des auberges et que cela expliquait sa présence dans la grotte où elles s'étaient rencontrées.

Une fois arrivée à l'auberge, Yagi poussa la porte et laissa passer la demoiselle avant de prendre une petite table et de commande du thé. Elle servit la demoiselle avant de plonger ses yeux noirs curieux au fond de ceux de la jeune femme.

- "Désolé de ma rudesse. Certains joueurs s'amusent en tuer d'autre alors je suis méfiante. Une tasse de thé nous fera du bien, ça réchauffe et ça apaise souvent l'esprit. Parle-moi de toi... Tu ne t'es pas connectée en même temps que nous pas vrai ? Tu n'es pas ici depuis un an comme moi..."
Yagi
Anonymous
Si t'es sage, t'auras un badge
Invité
Moon Kawaguchi
Anonymous
Moon Kawaguchi
Moon suit Yagi comme un caneton suit sa mère. Elle pourrait presque l'agripper. C’est que le monde a bien changé, et ses habitants ne semblent pas commodes. Ce fameux “SOA” est décidément un lieu à part. L’auberge dans laquelle elles entrent est fantasque. Il y a une ambiance fantaisiste tout aussi excitante qu’effrayante.

Un jeu ?!

Les mots dépassent les pensées de Moon, alors qu’elle essaie de suivre l’explication. Elle n’y comprend rien. La professeur ne se penche que très rarement sur le vidéoludique, et ne comprend pas comment et pourquoi elle pourrait se trouver là. Alors, le thé est bienvenu. Moon se jette sur la boisson comme si elle en avait soif. Davantage pour s’assurer du goût de la plante que pour s’épancher, elle prend une grande gorgée. Le liquide brûlant est rassurant, et réchauffe tout le corps de la professeure. Le thé a le même goût partout.

Je ne me suis jamais connectée, surtout.

Moon prend une autre gorgée brûlante. Sa langue est douloureuse. Elle est bien vivante.

Mon nom est Moon Kawaguchi, je suis professeur de cinéma à l’Université de Kobe depuis avril 2017… Elle compte sur ses doigts. Donc depuis cinq mois ! Je partais pour Tokyo et puis… c’est tout.

Elle glisse une main désolée dans ses cheveux. Moon déteste l’inconnu, tout autant qu'elle déteste être ignorante. Elle aimerait pouvoir fouiller sa mémoire. Qu’est-ce qui s’est passé dans le train ?

Je m’excuse pour ma confusion, mais je ne suis pas joueuse. Je ne me prête à l’exercice que pour faire plaisir à mes pairs. Donc sauf quelques tours de Mario Kart... Une drôle de pensée la traverse.

Et si elle aussi était un personnage ? Un simple avatar que l’on joue pour le plaisir, qui s’est retrouvé projeté dans une nouvelle dimension.
Moon Kawaguchi
Anonymous
Si t'es sage, t'auras un badge
Invité
Yagi
Anonymous
Yagi

Yagi eut un rictus nerveux.

- "2017 hein... J'aurais dû préciser que nous avons tous été enfermé.. en 2022... "

Ses épaules se secouèrent et elle finit par éclater d'un rire franc et joyeux. Elle qui était prête à demander comment se passait la vie depuis leur enfermement, il s'avérait qu'elle en savait peut-être plus sur l'avenir que cette jeune femme. Enfin, elle aurait pu si elle avait été au japon, mais en 2017, elle vivait encore en Angleterre avec son époux William. Elle dû essayer une larme qui pointait à ses yeux tout en tenant les côtes. C'était insensé et pourtant, il y avait une explication possible :

- "Je pense que tu n'es pas comme nous en effet, tu n'as pas de curseur au dessus de la tête. Comme les PNJ. Mais je ne pense pas que tu en sois une. En tout cas, pas au sens classique... Je crois que tu as dû rencontrer le créateur du jeu et qu'il a... fait une sorte de copie de ce que tu es... Sans doute imparfaite d'ailleurs, mais je crois que tu es bien arrivée à Tokyo... Enfin le vrai toi... j'imagine du moins. "

Yagi ne voyait pas comment, autrement, un tel voyage dans le temps était possible. Elle avait se sentait déçue au fond, elle aurait aimé que cette femme soit là à cause d'un bug quelconque d'un casque de réalité virtuelle. Elle aurait peut-être profiter de ce bug pour retrouver son fils. Mais en parler à la jeune femme risquait de ne pas arranger les choses. Après tout, pour elle, son enfant n'était même pas encore né. Pas encore planifié même.

- "C'est fou... Moi qui espérait prendre un raccourcis pour sortir d'ici... Tu sais si tu vas rester jusqu'à la fin ou si... tu vas te déconnecter avant ? Ou t'effacer je ne sais pas trop ? "

Quelque part, l'idée que la jeune femme disparaisse était presque aussi douloureuse que l'idée qu'un joueur décède. Si vraiment elle n'était qu'une image rémanente, elle avait beau être en vie, elle ne le serait plus... Et Yagi trouvait ça triste.
Yagi
Anonymous
Si t'es sage, t'auras un badge
Invité
Moon Kawaguchi
Anonymous
Moon Kawaguchi
Une douleur vive, piquante, presque glacée, perce la poitrine de Moon. Une copie ? Immédiatement, elle prend une gorgée de thé. Elle peut sentir son odeur, profiter du goût. Elle pousse la tasse, la fait valser hors de la table. La faïence s’éclate au sol, dans un bruit éclatant. Elle l’entend. Elle attrape un des morceaux, s’entaille le haut de la main. Elle a mal, et peut même voir quelques gouttes sur sa peau.

Pourtant, elle n’est qu’une copie. Ni vivante, ni morte, un double emprisonné dans un jeu vidéo. Intérieurement, Moon insulte Descartes et tous ses préceptes. Même si elle pense, elle n’a pas l’impression d’être.

Et finalement, elle explose de rire. Un rire honnête, sincère. Quand plus rien ne fait de sens, autant s’abandonner à l’absurde. Elle n’est plus rien, nulle part. Alors, aucune de ses actions n’a d’importance.

Honnêtement, je ne sais rien.

Tout lui est inconnu. L’ignorance monte à ses joues. C’est une drôle d’euphorie. Et pourtant, malgré tout, elle ne s’abandonne pas à l’inconscience. Dieu qu’elle a envie de monter sur la table, crier, demander qu’on la transperce ! Histoire de savoir si, ici, elle a le droit de disparaître. Mais ce n’est certainement pas juste pour son hôte, qui a été bonne avec elle.

J’espère que mon “autre-moi” se souviendra de cette journée.

Lentement, elle se penche pour récupérer les morceaux de la tasse éclatés au sol. Elle les pose sur la table, et semble reconstituer le puzzle.

Tu voudrais que j’emporte un message avec moi, pour le futur ? Si jamais je repars et arrive à Tokyo… Te retrouver pour t’empêcher d’être enfermée ici ?

Après tout, peut-être que voilà sa quête. Il pourrait finalement avoir un peu de sens dans cette vie là.
Moon Kawaguchi
Anonymous
Si t'es sage, t'auras un badge
Invité
Yagi
Anonymous
Yagi

Son coeur rate un battement. Un message ? Une sorte de seconde chance salvatrice ? Oui. Oui bien sûr qu'elle le veut et elle s'apprête à ouvrir la bouche quand une force inconnue bloque ses mots dans sa gorge. Elle voudrait hurler, dire à cette nouvelle amie de la prévenir, de lui dire de ne pas entrer dans le jeu, mais surtout, elle voudrait lui dire de la prévenir pour William. Son époux est encore vivant en 2017, mais il marche sur les traces de la mort et grâce à Moon, elle pourrait tout éviter. Pas d'accident, pas de cercueil, pas de deuil, pas de retour dans la ferme familiale, seule et enceinte de leur enfant.

Ce n'est pas simplement le jeu mortel qu'elle lui éviter, mais c'est aussi la folie causée par une douleur incommensurable, la perte d'un être cher, de celui qui a été son tout, la chaleur de son été, la douce brise de ses journées marines... Son époux.

- "Non... Merci..."

Les mots sont simples et sans doute incompréhensibles pour Moon. Mais comment Yagi pourrait-elle lui expliquer ? Elle est déjà là. Elle a déjà subit sa perte, elle a déjà dansé avec la folie et la mort, elle a déjà été séparée de son fils... Mais elle a aussi rencontré GreenT qui est devenu son compagnon, elle a rencontré les garçons, deux frères qu'elle a pris sous son aile pour leur éviter la mort. Elle a déjà construit un semblant de vie ici, qui lui permet d'être heureuse, de tenir le coup en attendant de revoir un jour son petit garçon. Et à ce moment là, dans ce futur là, son fils aura deux "frères" et un père, même si ce n'est pas William. Oui, elle a déjà une vie qu'elle veut vivre, malgré ses horreurs, ses peines, parce que cette vie est aussi pleine d'amour et de joies.

- "Je pense que... Je dois accepter de vivre ma vie dans l'instant présent... "

Parce que si le futur fait peur et que le passé fait souffrir, l'instant présent lui est lumineux.


Mot de la fin:
Yagi
Anonymous
Si t'es sage, t'auras un badge
Invité
Moon Kawaguchi
Anonymous
Moon Kawaguchi

Moon aurait voulu croire à un but caché. Mais finalement, sa présence sur SAO n’a aucun sens. Elle se retient d’attraper les épaules de Yagi, de la supplier de se retrouver, là-bas, en 2017. Mais elle ne le fait pas. La vie de sa camarade est ici, maintenant. Il n’y a aucune raison de remuer le passé. Depuis combien d’années Yagi est enfermée ici ? Revenir en arrière, c’est effacer tout son présent, ainsi que tout son futur. Chacune de ses rencontres sont belles et pleines de sens.  

Quelques gouttes de sang perlent encore de la main de Moon. C’est drôle, maintenant, elle ne sent plus rien. Elle flotte un peu. D’une certaine manière, elle espère rentrer à la maison. Mais pourtant, pas de picotement dans les épaules, pas de sensation d’au-delà. Ses pieds sont fermement ancrés dans le sol.

Tu penses que j’arriverai, moi aussi, à vivre l’instant présent ?

Elle pense à tout ce qui va lui manquer, à Tokyo. Les moues renfrognées de ses étudiants, les appels à ses parents, peut-être même les bras de son nouvel amant. Elle espère que la Moon de 2017 en profitera, elle, à fond.

Parce qu’il n’y a plus de retour en arrière. Malgré toute son ignorance, Moon va devoir s’y faire. Aux odeurs des cavernes, à la rugosité des vêtements. A manier une arme, peut-être. Les joues timides, elle tient fermement l’un des éclats de sa tasse, avant de demander, doucement :

Je peux venir avec toi, dis ? J'aimerai bien rester avec toi, jusqu'à que je disparaisse.

A deux mètres, ou tout au bout du monde, il y a des gens qui changent notre vie.

et pour finir...:
Moon Kawaguchi
Anonymous
Si t'es sage, t'auras un badge
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Si t'es sage, t'auras un badge
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum