Just Married
×
Le deal à ne pas rater :
Cartes Pokémon : où et quand vont sortir les coffrets EB10.5 ...
Voir le deal
Le Deal du moment :
Frieren : le Tome 5 édition Collector du manga ...
Voir le deal
10.95 €

— ♕ —

—  ♕ —
Messages postés :
9980

Inscrit.e le :
22/11/2013


Les plus du perso :
Je suis: pro-Incontestable.
Époux/se : Une petite chèvre. BHÊÊÊ. ♫
Autre: Remerciements, big up, infos à savoir ?
Épreuve 2 ;;
Déboussolé
Ouf, enfin les vacances, vous avez bien mérité une petite virée à la plage ! Hélas, tout le monde le sait, la tranquillité ne vient jamais quand on l’espère. Quel est cet étrange pirate à l’haleine de rhum et aux gestes fous, qui se lamente d’avoir perdu son or ? Vous n’en savez rien mais une chose est sûre, adieu votre repos, vous voilà entraîné dans la chasse au trésor !

Contrainte

Dans ce mini-rp, vous devez obligatoirement placer les dix mots suivants, un mot pour chaque post fait, soit cinq mots par participants !

Tirer - Purificateur - Colonne - Aigle - Grenouille - Effrayer - Sculpter - Bloquer - Moustache - Serré

Rappel des règles

✗ Vous avez trois jours pour échanger au maximum 5 réponses rp chacun (soit 10 réponses en tout).
✗ L'épreuve se termine donc le 29 mai à 23h59.
✗ Les réponses sont limitées à 350 mots maximum.
✗ Merci de mettre les mots de la contrainte en gras ou en couleur.

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬ ◆ ▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

 
L'Incontesté
Si t'es sage, t'auras un badge
Machine à écrire
A posté 100 messages
Invité
Kaede Kobayashi
Anonymous
Kaede Kobayashi
Ven 27 Mai - 17:07
Kaede Kobayashi

Spoiler:

ul3f.png
déboussolé
Tu émerges lentement des suites d’un sommeil profond, tu es bercé par un ballottement doux, de gauche à droite, et une légère brise caresse ton visage. Acquérir un simulateur d’aube était vraiment une bonne idée, le bruit des vagues est surréelle, tout comme la chaleur du soleil qui réchauffe ta peau…la chaleur du soleil ? Interloqué, tu ouvres tes paupières, mais les sillons lumineux t’aveuglent instantanément. À l’aide de ta main, tu protèges tes prunelles claires, le choc te fait prendre pleinement conscience de tes cinq sens et tu réalises alors que quelque chose cloche.

Soudainement, la structure dans laquelle tu te trouves entre en collision avec une autre surface, elle s’y heurte brusquement. Alerté, tu te redresses rapidement et dans ton geste, tu remarques qu’un poids conséquent entrave le mouvement de ton poignet droit. La découverte est surprenante, tu es dans une barque menotté à une jeune femme que tu as involontairement tiré contre ta cuisse.

« Qu’est-ce qu..»

Perdu, tu lèves la tête, face à toi, l'océan, derrière toi, une mystérieuse île, accroché à ton poignet, une inconnue. Tu essayes de te remémorer les souvenirs de la veille, tu recherches une explication plausible à tout ça, mais rien ne te vient.

La situation est cocasse, c’est le scénario parfait pour un prank, si c’est le cas, tu n’as aucune difficulté à savoir qui se cache derrière tout ça, mais tout de même, Adama ne t'abandonnerai pas face à une situation aussi dangereuse..n’est-ce pas ? Tes orbes sillonnent les paysages alentour à la recherche d’un quelconque indice, mais ni le rivage, ni la jungle n’est porteur d’un message clairvoyant. Peut-être que la personne qui t’accompagne peut t’aider à élucider cette énigme ? Ton attention se porte à nouveau sur elle, son visage ne t’inspire pas la méfiance, mais peut-être devrais-tu rester sur tes gardes ?

« Excuse-moi, tu peux me dire ce qui se passe ? »
Demandes-tu, déstabilisé.
a little kiwi


Kaede Kobayashi
Anonymous
Si t'es sage, t'auras un badge
Invité
Maya Wayne [KHS]
Anonymous
Maya Wayne

C’est bien de pioncer, non ? Faire de beau rêve, tranquille. Profiter de la plage, tranquille. Ah puis la marée monte, tranquille. Tu sais pas nager alors du coup c’est plus un cauchemar et tu as une horrible peur de l’eau, au calme... wait, ici Houston, on à un problème. Une fois que l'eau t'effraie, tu passes en mode panique, et c’est parti pour... te réveiller.

Bon, bah ça va alors, ça n’était que... ah non. La vie est un manège, et là tu es en chute libre. Alors, profite (ou pas), et rattrape-toi aux branches inexistantes de cette barque bizarre alors que tu es au milieu de nulle part et bien trop proche de ton ennemi juré qu’est ce terrible liquide nommé "eau".

Allez, pour finir dans les bonnes (non) surprises, tu es aussi menotté à un autre truc que tu détestes : un mec ! Super, trop bien, youpla ! Tu n’as même pas le temps de comprendre ce qui se passe que tu te fais tirer vers lui, et quand tu le repousses par réflexe, c’est pour mieux te renverse au fond de la barque.

"J’aimerai bien comprendre aussi !"  

Tu lui aboies dessus plus qu’autre chose. Tu n’as absolument aucune idée de la ou tu es, et bien sûr, aucune idée de qui il est.

"Je te préviens, si tu ne me détaches pas TOUT DE SUITE, je hurle."  

Et tu le baffes, aussi, au passage. Non, tu n’es pas du tout sanguine et violente. Attends, comme ça il n’a pas la clé ? Ton regard est rempli de doute.

"Mouais. Déjà, on ne va pas rester là."  

Traduction : s’éloigner de l’eau est ta priorité, tu lui feras bouffer du sable plus tard. Mais c’est plus facile à dire qu’a faire : tu es petite et pas très forte, et même si tu as ton caractère, bah il reste plus balèze que toi, donc c’est lui qui dirige votre duo, empirant ta mauvaise humeur.

"Et sinon, c’est quoi ton prénom ?"  
Maya Wayne [KHS]
Anonymous
Si t'es sage, t'auras un badge
Invité
Kaede Kobayashi
Anonymous
Kaede Kobayashi
Sam 28 Mai - 11:13
Kaede Kobayashi

ul3f.png
Déboussolé
383 mots
« J’aimerais bien comprendre aussi ! »

À la façon dont la jeune femme te hurle dessus, il est facile de deviner qu’elle est aussi stupéfaite, paniqué et innocente que toi concernant votre situation.

« Je te préviens, si tu ne me détaches pas TOUT DE SUITE, je hurle ! »
Ordonne-t-elle.

N’est-elle pas déjà en train de s'époumoner ? Tu comprends son angoisse, mais si elle continue sur cette lancée, vous allez finir par vous faire repérer et l’issue sera bien pire que cette farce qui vous lie. Tu voudrais lui glisser des paroles rassurantes afin de la calmer, mais elle te gifle d’une paume impulsive. Sidéré, tu te tiens la joue et l’observe avec des yeux ronds, puis tu baragouines bêtement que tu n’es pas en possession de la clé.

« Mouais. Déjà, on ne va pas rester là. »
Souffle-t-elle, autoritaire.

Tu comprends que tu n’auras pas droit à des excuses de sa part et ton objectif devient aussi limpide que de l’eau de roche, il faut absolument trouver le moyen de vous détacher. Vous vous éloignez de la barque, toi, tu es sur le qui-vive, mais ta partenaire en revanche, ne semble pas le moins inquiète par une possible attaque de chimère.

« Et sinon, c’est quoi ton prénom ? »

Tu lui jettes un regard curieux, est-ce vraiment le moment ?

« Kaede..Kobayashi. Et toi ? »
Demandes-tu, sans que ton intérêt ne s’y prête réellement.

Ce qui t'intéresse, c’est la souche d’arbre à quelques mètres de là et la pierre dans ta main gauche qui t’aidera sans doute à briser la chaîne qui vous maintient ensemble. Une fois en place, tu lui demandes de tendre la chaîne avant que tu ne frappes un premier coup, mais une voix rocailleuse perce sur la droite.

« Tu n’arriveras à rien comme ça moussaillon ! »

Tu sursautes puis examine la personne qui a fait irruption, vêtue comme un pirate, tu discernes un sourire sous sa moustache biscornue.

« Il vous faudra trouver mon or si vous voulez vous libérer. »
Annonce-t-il, gaiement.

Il farfouille dans ses poches et vous tend une boussole ainsi qu’une carte aux trésor, ce qui d’après lui, vous aidera à parvenir à la clé des menottes.
a little kiwi


Kaede Kobayashi
Anonymous
Si t'es sage, t'auras un badge
Invité
Maya Wayne
Anonymous
Maya Wayne
Est-ce que cette violence verbale et physique t’a calmé ? Un peu. Est-ce que c’est la meilleure méthode ? Bien sûr que non, mais tu n’es pas connue pour être la fille la plus calme du monde. Ne dire qu’avec une femme, rien de tout ceci ne serait arrivé, tu es vraiment irrécupérable...

"Maya."

Tu lui demanderais bien de parler plus fort, mais quelque chose te dit que c’est peine perdue. Les mecs ne sont pas censés être de courageux et grand gaillards ? Visiblement, ça n’est pas le cas de celui-là que tu as réussi à mater en quelques minutes. Pas mal, ça, c’est de la force de caractère.

"Oulah, c’est quoi ton idée ?"

Le voir ramasser une pierre, ce n’est pas une bonne chose. QU’est ce qu’il compte faire ? Te sculpter la face, type homme des cavernes ? Tu ne vas pas te laisser faire comme ça, et puis ah bah non son idée est différente, bien qu’elle te semble aussi stupide.

Finalement le véritable responsable de ce bazar apparait. Tu finis à peine d’écouter sa tirade que tu as envie de prendre la pierre et de lui jeter dans la face (mais non, tu n’es pas violente...), mais il disparait aussi rapidement qu’il est apparu. Tu pousses un lonnnnnnnngggggggg soupir.

"Fais voir la carte."

Oui, c’est un ordre, pas une suggestion. Et maintenant que tu vois la carte... bah en fait tu ne sais pas vraiment t’orienter avec une carte et une boussole, en bonne citadine du XXIe siècle. Dommage que tu n’as pas ton portable avec toi. Tu es donc obligée... de t’en remettre à lui. Horreur et damnation ! Te faire diriger par un mec, c’est presque une honte pour toi ! Pense positif : il ne peut pas marcher trop vite, donc tu peux suivre tranquillement malgré ta petite taille.

"J’espère qu’on ne doit pas passer des épreuves stu..."

Certains disent que les mots renferment une certaine puissance, et qu’il ne faut pas les prononcer sous peine qu’ils deviennent réalité. Devant vous, un ravin. Un tronc d’arbre pour le traverser. Ça ne va pas être aisé.
Maya Wayne
Anonymous
Si t'es sage, t'auras un badge
Invité
Kaede Kobayashi
Anonymous
Kaede Kobayashi
Sam 28 Mai - 21:57
Kaede Kobayashi

ul3f.png
Déboussolé
383 mots
Le vieux loup de mer, mystérieux, disparaît presqu'aussi vite qu'il est apparu. Cela, après vous avoir donné les outils, qui, selon ses dires, vous mèneront à une liberté certaine. Il n’est désormais plus utile de trouver un coupable, le pirate est responsable de la farce dans laquelle vous êtes agglutiné. Bien que décontenancé par son irresponsabilité, tu ne vois d’autre choix que de te lancer dans cette chasse au trésor.

Tu ne sourcilles pas face à l'inconvenance de la blonde et lui donne la carte. Tu essayes de faire fonctionner ton ID-0, mais aucune application ne semble fonctionner correctement. Pour vous en sortir, vous allez devoir vous contenter de ces instruments primaires. Heureusement, ton meilleur ami t'a initié il y a longtemps à ce genre d’activité rudimentaire. Tu reprends l'atlas et l’examine, le trajet jusqu’au trésor ne semble pas très long. Le seul inconvénient c’est l’intitulé énigmatique des obstacles : Le ravin de l’agonie, le pic de l’aigle et le marais lugubre. Ça ne t’inspire pas confiance, mais vous n’avez pas d’autre choix.

« J’espère qu’on ne doit pas passer des épreuves stu…»

Ses paroles ont été initiatrices d’infortune puisqu’il semblerait que le seul moyen de traverser le ravin est un énorme tronc d’arbre couché entre les deux rives. Ta pomme d’adam remonte difficilement le long de ta gorge, l’exercice s’annonce compliqué.

« Tu penses être en mesure d’y arriver ? »
Demandes-tu.

La blonde répond positivement, mais tu discernes à travers l’expression de son visage une certaine appréhension. Diligemment, tu t’accapares de sa main et commence à progresser prudemment sur la souche. Un regard en bas te fait un peu déchanter, mais tu te reprends et inspire un grand coup.

« Ne regarde surtout pas en bas ! »
T'exclames-tu, de sorte à ce qu'elle ne soit pas à son tour en mauvaise posture.  

Une dizaine de minutes plus tard, vous réussissez enfin à atteindre l'autre rive. Le pied à nouveau sur la terre ferme, ton palpitant retrouve une certaine accalmie et la jeune femme récupère violemment sa main, une nouvelle preuve de la déplaisance que tu lui inspires.

« Est-ce que je t'ai contrarié ? »
a little kiwi


Kaede Kobayashi
Anonymous
Si t'es sage, t'auras un badge
Invité
Maya Wayne
Anonymous
Maya Wayne
"Moi ? Bien sûr ! C’est toi qui n’as pas intérêt à nous faire tomber !"  

Quoi ? Tu ne va pas être gentille en plus, si ? Tu fais déjà des efforts, tu ne lui hurles pas trop dessus. C’est un progrès. C’est quand même dans ce genre de situation ou tu aimerais être une héroïne de manga. Imagine pouvoir faire d’énormes bonds, dignes d’une grenouille, ce serait parfait dans ce type de situation. Mais non, rien.

Par contre, la prochaine fois qu’il te saisira la main ainsi, il se la prendra (encore) dans la figure. Heureusement que tu portes des gants, tu ne supporterais d’être véritablement touchée par un mâle. Mais tu dois également admettre que ça aide pour ne pas tomber dans les abimes qui sont sous vos pieds.

"Ca va, pas besoin de me le dire !"  

L’avantage de t’énerver sur l’autre, c’est que ça te distrait. Du coup, pas de peur du vide ! Comme quoi, il y a du bonheur dans le malheur. C’est quoi déjà ? La violence n’est pas une solution, mais LA solution ? Peut-être qu’il y a une part de vérité dans cette blague. Par contre, évite de défoncer ce qui vous sert de pont. Reste qu’il vous faut une bonne dizaine de minutes remplie de galère pour le franchir.

"si tu étais plus malin, je te détesterai moins."

Bon c’est ton excuse tirée au sort parmi ton assortiment d’excuses pourries. Non, la vraie raison, c’est que tu es une misandre qui déteste les mecs. Surtout quand ils sont aussi proches, et même si ça n’est pas de leur faute.

"Je présume que ça n’est pas de ta faute si tu es né homme."  

Tu hausses les épaules.

"Bon, on peut avancer ? On n’a pas toute la journée devant nous."  

Bien au contraire, tu comptes bien accélérer pour que ça se finisse le plus rapidement possible !
Maya Wayne
Anonymous
Si t'es sage, t'auras un badge
Invité
Kaede Kobayashi
Anonymous
Kaede Kobayashi
Dim 29 Mai - 19:10
Kaede Kobayashi

ul3f.png
Déboussolé
349 mots
« Si tu étais plus malin, je te détesterais moins. »
Avoue-t-elle dans une expiration.

Encore une autre balle tirée par le canon que forme sa bouche. Tu fronces les sourcils, la moutarde te monte au nez, ton égo n’est pas indifférent face à l’injustice de cette remarque. D’aventure, tu es résistant à l’acharnement extérieur, tu fais même preuve d’une patience exemplaire, mais l’incertitude de la situation suscite chez toi une angoisse qui ne t’aide pas à garder ton calme. Tes lèvres s’entre-ouvrent pour confronter la jeune femme, mais la révélation qui suit te laisse muet.

« Je présume que ça n’est pas de ta faute si tu es né homme. »

Cette confidence, d’abord évasive, devient plus claire à mesure que tu y penses. Tu n’es donc pas intrinsèquement le problème, le problème c’est plutôt le Y qui précède ton X. La blonde vous exhorte à continuer, ce que tu acquiesces d’un mouvement de tête.

Vous traversez le pic de l’aigle sans trop d’encombres, le mont n’est pas des plus facile à franchir, le dénivelé vous demande beaucoup d’efforts et le rythme de vos deux respirations s’approfondit, mais ta partenaire suit le rythme sans bougonner. C’est une fois arrivé au marais lugubre que la situation se corse, des vapeurs aux odeurs pestilentielles s’échappent des marécages et la carte ne propose aucune autre alternative. Vous êtes contraint de traverser cette étendue nauséabonde.

Tu progresses avec précaution, cet écosystème n’est pas sans rappeler le milieu des Taimatsu, des chimères aux allures aussi effrayantes que dégoûtantes. Anxieux, ton regard ne cesse de divaguer partout. Partout, sauf sur le sol, une erreur de ta part, puisque ton pied gauche se retrouve bloqué dans une surface visqueuse. Tu essayes à plusieurs reprises de libérer ton pied, mais peine perdue, tu es incapable de t’en extirper tout seul.

« Maya, j’vais avoir besoin de toi..»
Souffles-tu, aux abois.

Tu lances un regard désolé à la blonde avant de lui tendre ta main.
a little kiwi


Kaede Kobayashi
Anonymous
Si t'es sage, t'auras un badge
Invité
Maya Wayne
Anonymous
Maya Wayne

On dit que la patience est une grande qualité. Dommage, tu es petite, et tu n’en es pas vraiment doté. Double peine, comme on dit. Heureusement que ton partenaire compense à ce sujet, sinon votre duo aurait explosé en vol (enfin, tu l’aurais surtout exploser lui, mais la n’est pas la question). Il est au moins assez malin (ou dépité...) pour ne pas te relancer sur le thème de la misandrie.

Pensons positif : le pic de l’aigle n’est pas tant une épreuve qu’un magnifique point de vue. Tu es sportive, du genre qui court chaque matin (surtout depuis que tu as une copine de course), alors ça n’est pas une petite marche avec une petite pente qui va te faire peur. Par contre, impossible d’avoir une formation en colonne standard de randonnée, formation en ligne obligatoire pour ne pas gêner ton camarade de marche !

Reste... le marais. Tu t’abstiens de faire la remarque qui consiste à comparer la laideur et l’odeur de l’endroit avec celles d’un mâle pour mieux t’enfoncer dans l’endroit. Est-ce qu’une robe et des semelles compensées sont la meilleure tenue possible pour une telle expédition ? Bien sûr que non, mais tu as l’habitude, ça aide un peu à ne pas te gaufrer partout... contrairement à ton "ami".

Quand tu le vois s’enfoncer doucement, tu as presque envie de le laisser couler, fâchons "longue vie au roi à la reine", mais si tu fais ça, tu le suivras certainement. Alors tu plantes tes petits pieds dans le sol plus solide, et tu t’épuises à le sortir de sa galère.

"Si tu peux éviter ce genre de chose, merci."  

Aller, c’est bientôt fini. Une dernière ligne plus ou moins droite, et tu seras enfin libérée, délivrée.
Maya Wayne
Anonymous
Si t'es sage, t'auras un badge
Invité
Kaede Kobayashi
Anonymous
Kaede Kobayashi
Dim 29 Mai - 21:45
Kaede Kobayashi

ul3f.png
Déboussolé
379 mots
La jeune femme ne dissimule pas l’agacement que provoque ta demande, tu es plus que convaincu qu’elle t’abandonnerait ici à ton triste sort si ce choix était sans conséquence. Ta compagnie forcée use de toutes ses forces pour t'extraire du bourbier où tu t’es malencontreusement empêtré, jusqu’à ce que tu récupères l’usage de ton pied, désormais recouvert d’une gadoue malodorante. Ton visage se crispe dans une moue dégoûtée et la voix de ta comparse s’élève à nouveau pour te lancer une remarque culpabilisante. La situation est tout ce qu’il y a de plus agaçante, mais il te faut serrer les dents et surtout, rester positif : L’issue de cette facétie n’est plus très loin.

D’après la carte, une fois le marais traversé, le trésor se trouve au pied d’un rocher dont la forme s’apparente à celui d’un crâne humain. Tu crois d’ailleurs en discerner les formes, plus surprenant encore, une silhouette, semblable à celle du pirate croisé plus tôt, se tient contre le calcaire, et, à ses pieds, un coffre d’une taille ridicule. Une fois à sa hauteur, tu es démangé par une envie de t’insurger, mais tu préfères rester prudent, ce farceur pourrait bien vous compliquer davantage la tâche. Un sourire s’élargit sur son visage, faisant apparaître un plombage doré.

« Vous voilà enfin ! Je vous attendais plus tôt jeune moussaillons…oh..oui, c’est vrai ! »
S'exclame-t-il après avoir remarqué les regards insistants sur le coffre à ses pieds.

Miracle, celui-ci renferme bien une clé qu’il te tend. D’un naturel plaisantin, le pirate retire à plusieurs reprises son bras avant de bien vouloir te laisser t’en emparer, sa blague, puérile, le pousse dans un élan d’hilarité intense. De ton côté, tu t’affaires à déverrouiller la serrure pour enfin vous libérer. Calmé, le pirate essuie une larme au bord de sa joue et s’adresse à nouveau à vous.

« Apprenez à apprécier les surprises et les événements inattendus ! »

Tu doutes de l'efficacité de sa méthode, tu as définitivement toujours les surprises en horreur, mais tu ressens aussi une certaine satisfaction d’avoir réussi à aller jusqu’au bout de cette épreuve.
a little kiwi


Kaede Kobayashi
Anonymous
Si t'es sage, t'auras un badge
Invité
Maya Wayne
Anonymous
Maya Wayne

Vous cherchez... un rocher... en forme de crâne. C’est un pirate. On peut faire plus original, c’est sur. Mais ça n’est pas plus mal, ça vous permet de trouver facilement votre destination finale. Inutile que dès que tu es en vue du point de repère, tu accélères autant que possible la marche.

Répète après moi : ne pas éclater la tronche du pirate tout de suite. Bien. Reste aussi calme que possible. Une fois capable d’utiliser tes deux mains, tu pourras lui éclater la tête. Une chose à la fois.

"En même temps vous ne nous avez pas trop aidés."  

Tu as promis de ne pas être violente physiquement, pas verbalement. Est ce qu’il est possible de le considérer comme une sorcière ? De l’attacher à un poteau et de le bruler dans un feu purificateur ? ÇA, ça serait fun !

"Hey, ne t’agite pas trop !"  

Ça s’adresse aux deux, en vérité. Tu te fais presque balader pendant les quelques feintes que le pirate le plus nul de l’histoire effectue. Ce n’est VRAIMENT pas drôle pour toi.

Mais au moins, tu es libérée. Enfin ! Tu peux enfin frotter ton poignet qui te démange un peu. Et enfoncer ton petit poing dans la tête de celui qui vous a infligé tout ce calvaire.

"En voila une, de surprise !"  

Ton petit sourire indique que tes envies vengeresses sont satisfaites.

"Bon, on rentre ? Un grand gars comme toi va pouvoir pagayer, pas vrai ?"  

Même que comme tu es sympa, tu vas l’aider. Qu’est-ce que tu es gentille !
Maya Wayne
Anonymous
Si t'es sage, t'auras un badge
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Si t'es sage, t'auras un badge
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum