Just Married
×
Le Deal du moment :
Frieren : le Tome 5 édition Collector du manga ...
Voir le deal
10.95 €

— ♕ —

—  ♕ —
Messages postés :
9980

Inscrit.e le :
22/11/2013


Les plus du perso :
Je suis: pro-Incontestable.
Époux/se : Une petite chèvre. BHÊÊÊ. ♫
Autre: Remerciements, big up, infos à savoir ?
Épreuve 5 ;;
Danse macabre
Connaissez-vous la fête des morts ? Non ? Et bien c'est l'occasion d'y participer. Ce soir, le ciel est dégagé, les étoiles sont visibles dans le ciel et les gens ont allumé des dizaines de cierges pour honorer les disparus. L'humeur est à la joie et à la fête, car c'est un moment de partage davantage que de tristesse. Vous êtes là également et vous regardez les âmes des disparus passer le pont entre le monde des vivants et des morts. Là-bas, l'un de vos proches arrive vers vous. Ne serait-ce pas l'occasion de faire de nouveau la fête ensemble et de danser jusqu'au bout de la nuit ?

Rappel des règles

✗ L'épreuve se termine au bout de 24 heures, soit ce soir, le 29 mai, à 23h59.
✗ Les réponses sont limitées à 1500 mots maximum.


▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬ ◆ ▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

 
L'Incontesté
Si t'es sage, t'auras un badge
Machine à écrire
A posté 100 messages
Invité
Alessio Di Angelo
Anonymous
Alessio di Angelo

Contexte:

Alessio connaît la mort. Mais elle ne l’a jamais touché.

Parce qu’il n’a jamais été du mauvais côté. Il a cru, une fois, que son heure était venue. Une agression sauvage dans les rues d’Hadès, orchestrée par un rival. Un coup violent qui lui aura coûté un oeil et offert une soif de vengeance et une ambition hors du commun. S' il avait résisté à ça, qu’est-ce qui pouvait bien l’arrêter ?

Il était tard. La nuit était tombée depuis un moment déjà et Alessio avait fait s’arrêter son chauffeur sur le bord de la route. Voilà trente bonnes minutes qu’il avait quitté le confort luxueux du SUV et qu’il avait pris place sur le pont (littéral) qui permettait aux morts et aux vivants de se retrouver.

Une cigarette sortie d’une boîte en métal, le clic d’un briquet, le premier souffle d’une fumée nocive.

En ce soir d’automne, les pokémons et humains qui nous avaient tous quittés retrouvaient leurs proches. Les lanternes volaient dans le ciel comme des balises prêtes à accaparer tout l’espoir des vivants. Alessio n’avait jamais perdu qui que ce soit. Ni parents, ni grands-parents, ni pokémons. Malheureusement, tout le monde était encore là dans la famille Di Angelo, au grand dam de l’homme.

Mais Alessio connaît la mort, même s' il ne l’a jamais acceptée.

Parfois, certains pensent faire mieux que lui. Certains pensent que le doubler est une bonne idée. Certains en veulent à ses richesses.

Ceux-là ne sortent désormais plus qu’à cette date.

Les premières fois, le dresseur était hésitant. Tremblotant comme une feuille. Il avait prévu toute sa défense. “C’était un accident !” qu’il comptait prétendre. Comme si la police d’Olympus était dupe. Puis au fur et à mesure des meurtres, il s'améliorait, comme un artiste terminant une esquisse.

Mais jamais pour le plaisir.

Parce qu’Alessio connaît la mort, mais il connaît aussi l’importance de la vie.

Ce soir-là, personne n’est venu pour lui. Il a vu des familles réunis, des couples de personnes âgées se retrouver, des dresseurs pleurer devant la vision de leurs pokémons en train de courir, comme s' ils ne les avaient jamais perdu.

Pas lui.

La seule lumière qui l’éclaire, c’est celle du feu qui vient consumer petit à petit sa cigarette et ses poumons. C’est la solitude. Est-il seul ? Non, bien sûr que non. Mais qui viendra le chercher, quand il sera de l’autre côté ? Ses parents ? Il n’a pas entendu leur voix depuis des années. Sa cousine est sa seule famille et voilà des semaines qu’il ne l’a pas contactée.

Petit à petit, les cendres tombent comme les fantômes du passé qui disparaissent sous ses yeux. Les adieux sont faits, les derniers mots sont répétés. Les larmes reviennent petit à petit sur les joues des habitants de la ville.

D’une pichenette, le mégot s’envole directement dans un cendrier posé quelques mètres plus loin. L’homme retourne dans la voiture, regarde son Mimiqui, Thanatos, à l’arrière.

Il s’assure que son arme est bien chargée.

Parce qu’Alessio connaît la mort et qu’il n’a pas peur de la faire connaître à ceux qui posent problème.
Alessio Di Angelo
Anonymous
Si t'es sage, t'auras un badge
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum