Just Married
×
-41%
Le deal à ne pas rater :
🚿 Lot de 12 gels douche DOP « Douceurs d’enfance » à ...
15.99 € 27.10 €
Voir le deal

— ♕ —

—  ♕ —
Messages postés :
9980

Inscrit.e le :
22/11/2013


Les plus du perso :
Je suis: pro-Incontestable.
Époux/se : Une petite chèvre. BHÊÊÊ. ♫
Autre: Remerciements, big up, infos à savoir ?
Épreuve 6 ;;
Entorse au règlement
Afin qu'il trouve la rédemption suite à ses crimes, Eurysthée, roi de Tyranthe, a donné douze travaux à faire à son cousin Hercule. Celui-ci les a acceptés sans broncher. Néanmoins, c'était sans compter sa maladresse légendaire. En effet, le voilà qui s'est fait une méchante entorse au poignet et ne peut donc plus faire ce qu'on attend de lui. Heureusement, vous êtes là et votre bon coeur vous pousse à lui venir en aide. Quel bon samaritain vous faites !

Contrainte

Nous ne sommes pas sadiques et nous ne vous demanderons pas de faire les 12 travaux d'Hercule. Ce serait trop éreintant. Alors les Moires en ont choisi un pour vous. Respectez leur choix si vous ne souhaitez pas baigner dans les eaux du Styx.

Récupérer la ceinture d'Hippolyte, reine des Amazones

Rappel des règles

✗ L'épreuve se termine au bout de 24 heures, soit ce soir, le 29 mai, à 23h59.
✗ Les réponses sont limitées à 1500 mots maximum.


▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬ ◆ ▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

 
L'Incontesté
Si t'es sage, t'auras un badge
Machine à écrire
A posté 100 messages
Invité
Jostoph
Anonymous
Jostoph de Saintébert

Présentation d'Elysion:

Présentation de Jostoph:

Cette fois c’était sûr, il était complètement perdu. La gueule de bois était passée certes, mais il ne s’en trouvait pas plus avancé.
Dame Hermine l’avait pourtant mis en garde contre cet alcool à base de frelons macérés dont on racontait que quelques gouttes pouvaient désinfecter n’importe quelle plaie. Cette remarque l’avait piqué au vif et avait résonné comme un défi à ses oreilles. Lui, l’homme de Saintébert, village au fromage si puissant que l’on racontait qu’il avait protégé le village de moults invasions, n’allait tout de même pas se laisser effrayer quelques vespidés morts ! Il se servit donc une pleine chope de la fameuse liqueur. La suite de la soirée n’était désormais qu’une suite de flashs de quelques secondes. Un ours passablement énervé, un descente d’escalier plutôt rude, une quasi-noyade… Rien de très exploitable pour retrouver son chemin. Il avait la vague réminiscence de la sortie d’une grotte accompagné d’un homme à la chevelure blanche impeccable, qui lui expliquait le trajet du retour.

Tu n'auras qu’à revenir sur tes pas, et tourner là où je te l’ai indiqué.

Encore fallait-il retrouver les dits pas…

Jostoph en était donc à randonner au hasard sur des chemins inconnus, gratouillant quelques notes sur son luth miraculeusement sorti intact de sa folle soirée. Fredonnant quelques vers inspirés par le parfum des noisetiers bordant le chemin, le barde aperçut une silhouette assise à l’ombre d’un bosquet.
Un homme d’imposante stature arborant une chevelure et une barbe fournie demeurait au repos. Vêtu d’une simple jupette, sur les épaules une peau de lion, il avait près de lui un gourdin faisant la taille du barde. Pourtant, le détail le plus énooooorme qui le frappa était la musculature de l’étranger. Celle-ci semblait taillée dans la roche par un sculpteur zélé et brillait à cause de l’huile qui la recouvrait. Le barde pouvait presque sentir le musc émanant de l’homme de là où il était.
Après avoir laissé redescendre le coup de chaud provoqué par la vue de cet Apollon, Jostoph aborda l’inconnu, heureux de pouvoir enfin discuter avec quelqu’un et peut-être même retrouver son chemin.

Bien le bonjour, voyageur ! C’est un véritable enchantement que de croiser une âme sur ses chemins.

C’est en se présentant que le barde de terrain s'aperçut que son interlocuteur se tenait le poignet droit mais également, fait cocasse, que la moitié droite de ses cheveux semblait bien coiffée et démêlée tandis que la gauche n’était que broussaille et sac de nœuds.

Bonjour à toi étranger ! Je suis Hercule, mais mes admirateurs m’appellent parfois Le Rocher. J’étais en route pour accomplir ma quête lorsqu’un petit accident est venu mettre un terme à mon avancée.

Le terme “quête” résonna aussitôt dans l’esprit du ménestrel et, flairant l’inspiration, celui-ci s’assit au côté de son interlocuteur, sans aucune considération pour son espace vital et commença l’interrogatoire.

Une quête ! Mais quel merveilleux hasard ! Je suis moi-même barde de terrain voyez-vous. J’accompagne les aventuriers au cœur du danger pour y rencontrer mes muses et narrer ensuite leurs histoires. Racontez-moi tout !

Après un instant de circonspection, le colosse entama donc son récit:

Et bien vois-tu, Le Rocher est en train d’accomplir une série de tâches, prouvant par là qu’il est le plus grand des Héros. J’ai cette fois-ci été missionné pour récupérer la ceinture d’Hippolyte, reine des Amazones. Ce sont de fières guerrières, et je doute qu’elles acceptent de remettre cette ceinture au Rocher sans combattre. Cependant avec une entorse au poignet…

Jostoph se releva d’un bond en taquinant son luth, heureux d’avoir choisi de s'arrêter. Il composait déjà les premières notes d’une nouvelle chanson tout en déclarant :

Allons, allons. Vous n’allez tout de même pas vous laisser abattre par une petite entorse au poignet. Nous irons ensemble à la rencontre de ces Amazones et aucune ceinture ne vous résistera avec votre barde de terrain !

Tu crois impressionner Le Rocher avec ton luth ?

Le ménestrel se retrouva décontenancé face à cette question qui ne semblait pas vraiment s'adresser à lui. On aurait dit un réflexe de la part du géant. Ne sachant pas quoi répondre, il se contenta de quelques accords supplémentaires.

Et bien soit, nous irons ensemble. Ouvre bien tes oreilles, aède, je vais te raconter les exploits du Rocher.

Ainsi fut fait et le musicien, en grand professionnel, prenait grand soin de retenir chaque histoire qui lui était racontée. Certaines étaient plutôt cocasses et il se demandait bien comment rendre une histoire de nettoyage d’écurie un peu épique. Mais c’était là un défi à la hauteur de son talent, ô combien immense !

Après plusieurs heures de marche, ils arrivèrent enfin en vue du royaume des Amazones. Deux sentinelles armées de lances les arrêtèrent:

Halte-là ! Que font deux hommes aux royaumes des amazones ? les interrogea une guerrière aux cheveux et aux yeux noirs de jais

Avant même que son compagnon n’ait le temps d’ouvrir la bouche, Jostoph s’avança et prit la parole :

Belles guerrières, nous sommes ici pour rencontrer la sublime et redoutable Hippolyte, reine des Amazones. Je me nomme Jostoph de Saintébert et voici mon compagnon Hercule, dit Le Rocher.

L’Amazone les scruta tour à tour intensément avant de faire un signe à sa compagne.

Je suis Diana, fille d’Hippolyte, et je vais vous mener devant ma mère. Mais gare à vous, au moindre faux pas, je vous coupe ce qui fait de vous des hommes !

Les deux hommes se regardèrent et déglutirent avec difficulté avant de la suivre. Cette Diana était une merveille de beauté mais n’était de toute évidence pas commode. Jostoph et Le Rocher furent donc escortés devant la reine. Cette dernière les regarda, le port altier, semblant prête à bondir sur des proies.

Je suis Hippolyte, souveraine des Amazones. Je sais ce que vous voulez, ce que tous les hommes veulent.

La reine porta alors la main à sa ceinture, composée d’une large bande de cuir noir et de plusieurs décorations dorées. Au centre, une boucle démesurément grande formait un W jaune et rouge sur fond bleu étoilé de blanc.

Pour parvenir à vos fins, vous devrez prouver votre valeur face à ma championne : Diana. Ma fille, rappelle-toi ce qu’être Amazone signifie : travailler dur, s’amuser, écrire l'histoire.

Travailler dur, s’amuser, écrire l'histoire. reprirent en chœur par toutes les guerrières présentes.

La princesse posa alors ses armes et vint vers eux. Jostoph dégaina son instrument et s’avança lui aussi.

Majesté, laissez-moi vous présenter mon compagnon de la manière la plus juste qui soit !

Le barde entonna alors la mélodie qu’il avait composée sur le chemin:

Lorsqu’un humble barde
Rencontre en chemin
Hercule, Le Rocher
Ce refrain lui vient


Le Rocher et l'Amazone se rapprochèrent, l’air grave, avant de se prendre dans les bras et de danser au rythme dicté par le luth.

Envoyé sur les routes
Par le roi Eurysthée
Dans de grandes quêtes
Remplies de dangers

La sueur commençait à perler sur le front d’Hercule alors que son poignet le torturait à chaque pas de sa cavalière, le visage de celle-ci au-dessus de son épaule musculeuse.

Commença par le Lion
A la force de ses bras
Et d’un câlin mortel
Le fauve trépassa


Le Rocher fit avancer la belle d’un pas, trois fois.

Vint le tour de l’hydre
Aux têtes nombreuses
Il utilise le feu
Pour une fin heureuse


L’Amazone tourna pour faire face à son cavalier. Leurs regards s’accrochèrent dans une tension qui, comme le sol, était palpable. Elle revint ensuite dans sa position initiale par une autre révolution.

Jette ta ceinture au Grand Rocher
Ô belle Amazone, Ô belle Amazone
Jette ta ceinture au Grand Rocher
Ô belle Amazone


Encore quelque pas puis la jeune femme tournoya encore une fois sous la buche servant de bras au Rocher, esquivant au passage une goutte dont personne ne put dire si c’était de la sueur ou de l’huile.

Il chassa la biche
Puis le sanglier
Finirent à la broche
Ces bien beaux gibiers


Un nouveau tour sous le membre du mastodonte (son bras, évidemment !) avant un échange de place des deux danseurs.

Le voilà chez Augias
Au fond des écuries
Pour laver la crasse
Le fleuve il dévie


Les deux partenaires se retrouvèrent dos contre torse et entamèrent une promenade.

Ces maudits oiseaux
Qui piaillent et nous tracassent
Le Rocher les chasse
A coup de maracas


Les corps se rapprochèrent alors que la danse se faisait plus sensuelle, L’assistance suspendue à ce specatcle.

Ce héros discret
Célébré par mes vers
Les défis relève
Ça vaut bien une bière


Des hoquets de surprise retentirent lorsque l’Amazone enserra le gaillard de sa jambe.

Jette ta ceinture au Grand Rocher
Ô belle Amazone, Ô belle Amazone
Jette ta ceinture au Grand Rocher
Un ami de la patronne


Jostoph répéta trois fois ce refrain, à la fin duquel  la guerrière prit son élan puis bondit vers le colosse qui l’attrapa et la fit monter bien haut sous les applaudissements du public.

Le reste de cette soirée sera passé sous silence. Sachez seulement que plus d’une ceinture vola cette nuit-là. Les annales n’en retinrent que le retour triomphal d’Hercule, avec la ceinture d’Hippolyte.
Notre héroïque barde fut escorté par les Amazones jusqu’à une grotte qui le mena vers Elysion (Elysée dans leur drôle d’accent). Il laissa ce royaume de femmes avec une pointe de regret, et revint sur ses pas pour tourner à l’endroit précédemment désigné.
Jostoph
Anonymous
Si t'es sage, t'auras un badge
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum