Just Married
×

— Just Married —

Messages postés :
197

Inscrit.e le :
30/10/2019


Les plus du perso :
Je suis: neutre.
Époux/se : Célibataire, pas encore en recherche
Autre: Remerciements, big up, infos à savoir ?
Le renouveau

Cela te fait drôle. Après deux ans. Remettre les pieds dans cet ascenseur, tendre le doigt sur ce bouton. Direction, le dernier, étage. Tu te sens fébrile. Nerveuse. Tu n’arrêtes pas de jeter des petits coups d'œil sur ta montre. Un joli bijou au bracelet fin incrusté de petites pierres brillantes. Elles font écho à celles qui pendent à tes oreilles, effleurent ton cou et tes clavicules à chaque mouvement. Il t’arrive d’en frissonner et d’imaginer que ce sont les doigts de Ryuku qui chatouillent ta peau. À ton poignet, les petites aiguilles sont bien plus proches d’indiquer vingt-trois heures que vingt-et-une heures. La faute te revient. Tu ne pensais pas que tu t’oublierais au studio ni que tu peinerais autant pour trouver de quoi t’habiller. Qu’il est aisé d’oublier de rentrer quand il n’y a plus personne, plus de machine pour t’attendre. Un sourire étire lentement tes lèvres carmin. Heureusement, Ryuku est du genre arrangeant et il ne t’a jamais reproché tes horaires de rentrées. Il te faudrait au moins ça. Pour la prochaine fois. Quelqu’un qui puisse suivre et s’adapter à ton rythme. Parce que tu refuses de ralentir la cadence. En ce sens, Ryuku était parfait pour toi. Il ne l’est peut-être plus selon les algorithmes. Mais après tout, tu ne l’as pas oublié et tu veux le lui faire savoir. D’un ongle parfaitement manucuré, tu chasses un cil qui te gêne sous l'œil. Dans le miroir de l'ascenseur, tu observes ton reflet, de tes paupières au maquillage charbonneux, à ta silhouette enveloppée d’une veste. Te mordant la lèvre inférieure, tu te demandes comment il va réagir en te voyant. Ton oncle t’a convaincu qu’avec un décolleté aussi plongeant, il ne risquerait pas de poser les yeux sur tes assortiments de makis et sushis. Rien à voir avec les vêtements confortables que tu t’autorisais à porter en sa présence depuis sa sortie de l'hôpital. Comprendrait-il rien qu’en te voyant ? Tu aimerais bien. Les mots te semblent gênants. Et en même temps, tu as envie d’être méchante. Tu voudrais le voir hésiter, te désirer, te penser toujours inaccessible. Jouer dans son esprit comme il a joué avec le tien. C'est, amusée que tu atteints sur le palier et t’annonces à l’entrée. Au moins, entre vous, les choses sont plus simples grâce à l’incontestable. De l’autre côté, tu l’entends qui se presse. Et toi, comme ultime recours pour ne pas céder sous les coups du tambour dans ta poitrine, tu arranges le pic qui retient ton chignon flou. La respiration saccadée, tu tentes de te composer un visage, une image, mais tu ne peux ralentir les battements de ton cœur, détendre la crispation de tes doigts sur l’anse de tes sacs, amoindrir l’éclat dans ton regard, contrôler le sourire franc et sincère qui étire tes lèvres quand il apparaît dans l'entrebâillement.

« Bonsoir Ryu… Je suis désolée, je sais que je t’avais dit que je viendrais plus tôt, mais la journée a été plus longue que prévue ! » Le salues-tu, sans te faire prier pour entrer et lui donner le sac contenant votre dîner. « J’espère que tu as faim et que tu as réussi à m’attendre. Je ne partirais pas tant que les plats ne seront pas vides. »

Passant devant lui sans te départir de ton sourire, tu retires ta veste en la faisant glisser le long de tes bras. Moins courte que ce que tu as déjà pu mettre sur scène, sur un podium ou même juste pour sortir, ta robe bleu nuit ne cache rien de tes charmes, épousant tes formes tel un amant avide d’attention. Si du coin de l’œil, tu tentes de mesurer l’effet que tu as sur lui et tu regrettes, en sentant le métal froid des chaînes de la robe battre sur ton dos nu, de ne pas avoir retiré ces dernières.

Nanami Hoshiro
Si t'es sage, t'auras un badge
Machine à écrire
A posté 100 messages
— Just Married —

Messages postés :
73

Inscrit.e le :
17/07/2022


Les plus du perso :
Je suis: neutre.
Époux/se : Célibataire mais fiancé !
Autre:


♦ ♦ Un peu comme avant ... ♦ ♦

Ryuku Gami & Nanami Hoshiro
Le 06 Juillet 2114
J'abandonne mon téléphone près de l'aquarium de capt'aine Luffy huitième du nom et me dirige vers la fenêtre. Nanami est en retard mais cela ne m'étonne pas vraiment, elle et l'heure... C'est quelque chose. Elle est bien trop souvent absorbée par son travail tout comme je suis bien trop souvent absorbé par la gestion de mon Doppel' adoré. Mais pas ce soir. non, ce soir, je refuse de descendre, je l'attends.

Soudain j'entends quelqu'un toqué mais je n'ai même pas le temps d'esquisser un pas que des clés tournent dans la serrure. Je devine son arrivée, non attendue et non désirée, avant d'entendre sa voix.

- C'est moi !!! Ca va Ryuku ? Hinakawa m'a dit que tu ne comptais pas descendre ce soir, ça m'a inquiétée.

Je lève les yeux au ciel et me tourne vers elle. C'est fou ça ! Les mois défilent depuis mon réveil mais cela ne suffit pas à rassurer ma chère grande-sœur. Au premier petit truc elle débarque, toute inquiète, et n'attends même pas ma réponse avant de passer la porte de chez moi. Elle ne pourrait pas attendre au moins dix secondes que j'ai le temps de lui crier de se casser?

- Il faut que tu arrêtes de t'inquiéter comme ça, je vais mieux, lui lancé-je sans cacher mon agacement.
- T'es sûr ? demande t-elle en haussant un sourcil. Tu es quand même torse nu devant la fenêtre entrain de regarder les gens passés comme un déprimé.

N'importe quoi, je ne déprime pas, j'observais le denrier camion partir. Des voisins d'en face déménagent. La femme est décédée le mois dernier et le père a décidé de repartir vivre à la campagne avec ses enfants. Bref, autant expliquer à Rinka ce qui m'arrive sinon elle ne va pas me lâcher.

- Nanami doit venir dîner. J'hésite entre la blanche et la verte, dis-je en montrant mes chemises sur le canapé d'un vague geste de la main. Surement la blanche, elle me va mieux.
- Oui mais, elle a tendance à être trop fine et trop transparente, annonce t-elle après une inspection des deux vêtements. Met la verte, ça vous évitera des ennuis.

AH ? Dans ce cas, elle a raison. Je suis bien content de ne plus ressembler à une crevette et de voir mes muscles de nouveaux dessinés et légèrement gonflés cependant je en veux pas tenté Nanami et risqué le moindre faux pas. La dernière chose que je voudrais c'est de faire débarquer la milice à cause d'un bête erreur: elle est mariée, je dois le respecter.

- Alors ce sera la verte.

Liant le geste à la parole je m'avance pour enfiler le vêtement vert et le boutonner. Pendant ce temps là Rinka décide de m'épargner un trajet vers mon dressing, comme si j'étais trop faible pour l'effectuer alors que je vais très bien, et se charge de ranger ma chemise blanche. A son retour elle affiche une mine inquiète.

- Tu es sûr que ça va aller, tête de gazon ?
- Evidemment !

Elle fait la moue. Elle m'a déjà fait part de ses inquiétudes concernant ma relation avec Nanami. Elle craint que je me fasse mal plus qu'autre chose mais elle se trompe. Même si je ne peux plus l'embrasser, la toucher, simplement parler à mon ex-femme me fait du bien. J'apprécie les moments que nous passons ensemble et nos échanges. Nous nous comprenons alors pourquoi nous priver ?

- Fais attention à toi quand même...
- Promis, mais arrête de t'inquiéter autant ! relancé-je.

Rinka ne promet pas, se sachant incapable de le faire ce qui me fait sourire en coin. qu'est-ce que c'est chiant une grande-sœur ! Dieu merci, quand elle repart enfin Nanami n'est pas encore arrivée.

--------------------------------------------

Nanami arrive à son tour alors que je suis entrain de mettre une cuillerée spécial de nourriture spécial poisson rouge au Cap'taine Luffy. Je referme la boîte en vitesse et m'empresse d'aller l'accueillir.

- Salut Nanami !

Punaise, c'est quoi ce maquillage ? Depuis mon réveil et à chacune de nos rencontres ses maquillages étaient légers, ses tenues décontractées mais là... Ca me replonge un peu plus de deux ans plus tôt. Je ravale ma salive et avance vers elle un peu moins vite que prévu.

« Bonsoir Ryu… Je suis désolée, je sais que je t’avais dit que je viendrais plus tôt, mais la journée a été plus longue que prévue ! »
- T'en fais pas pour ça, il y a toujours de quoi s'occuper ici, lui dis-je tranquillement. Qu'est-ce qui t'a retenu ? Un dîner galant ? Une réunion de star ? Il faut au moins un truc de ce genre pour justifier ta tenue ultra sexy.

Honnêteté, quand tu nous tiens.

- Il fallait me prévenir, j'aurais fait mieux niveau tenue.

Parce que là avec mon jean bleu, ma chemise assortie à mes cheveux pas très coiffés et mes trois boucles d'oreilles dorées, je fais un peu pitié face à la tenue qu'elle dévoile en laissant sa veste glisser le long de ses bras. Et j'en parle de ce parfum qui vient me caresser les narines quand elle passe devant moi ? Allez, on referme la porte en respirant un bon coup et on se tourne vers elle comme si de rien était.

Punaise, mais c'est quoi ce dos? Et ces chaînes qui sont comme une invitation pour mes doigts ? Je me fais violence pour ne pas m'approcher mais à l'instant où elle se tourne pour me tendre le sac ma pupille ne peut que faire un aller-retour de son décolleté à ses yeux. Il fait chaud ou c'est moi ? C'est moi, clairement.

« J’espère que tu as faim et que tu as réussi à m’attendre. Je ne partirais pas tant que les plats ne seront pas vides. »

Me reprenant d'une gifle mentale monumentale je récupère le sac et l'invite de mon autre main à abandonner sa veste sur le porte manteau. Presque rien a changé dans cet appart depuis notre divorce alors elle ne devrait pas être perdue.

- Luffy n'a pas su attendre mais moi oui ! Allons vider ces plats et discuter.

Et mettre une table entre nous avant que la tentation soit trop forte. Pourquoi elle a gardé cette robe ? Elle ne pouvait pas se changer ? D'habitude elle fait attention de ne pas me tenter et je fais de même dans un accord silencieux dont nous n'avons jamais parlé. Ca me convenait très bien !! Là je me retrouve face à l'objet de tous mes désirs dans une robe ultra-séduisante et très peu couvrante. La soirée risque d'être longue.

Je devrais peut-être mettre la climatisation à fond ?

Je m'éloigne d'elle et évite son regard en mettant la table et en installant le contenus du sac. Hélas, une fois tout installé et Nanami assise je suis forcé de constater que sushis et makis ne sont pas les mets les plus appétissants à cette table.

- Je te sers quelque chose à boire ? lui demandé-je, me raccrochant à mes bonnes manières le temps de me raisonner.

Son corps est loin d'être le premier à attirer mon regard alors je devrais être capable de ne pas lui sauter dessus donc t'es gentil mon cœur et tu te calmes au lieu de tambouriner si fort ! Je vous jure, trahi par ses propres organes....

Ryuku Gami
Si t'es sage, t'auras un badge
Voteur compulsif
A été voteur du mois
Abonné meetic
A posté une recherche de conjoint
Sociable
A fait des RPs avec 3 partenires différents
Explorateur
A fait des RPs dans trois endroits différents du forum
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum