Just Married
×
Le Deal du moment : -24%
OPPO Reno7 128Go 4G Noir
Voir le deal
249 €

— Just Married —

Messages postés :
109

Inscrit.e le :
20/06/2021


Les plus du perso :
Je suis: neutre.
Époux/se : Célibataire.
Autre: Remerciements, big up, infos à savoir ?
Nekawa Ann
Donnant-donnant
Informations générales
Nom : - Nekawa
Prénom.s : - Ann
Âge : 20 ans et 25 Décembre 2093
Genre : Féminin
Origines : Japonaise
Activité : Barmaid
Sexualité : - Bisexuelle
Avatar : Han Sooyoung - Lecteur omniscient
Règlement : -  Validé - Michi
Chemin Refont
Autre : Un commentaire ?
Histoire - Citation

attention, risque de légère vulgarité

Par où commencer avec toi ?


Tu es la dernière conséquence de ta mère. Née le jour de Noël, ta mère a naïvement cru que tu étais le dernier cadeau du karma, la dernière tentative de racheter tous ses mauvais choix de vie. Autant dire que non, Hanah ne s’est pas rachetée une conduite. Elle a continué, encore et encore à faire ce qu’elle voulait, ou plutôt, elle a été incapable de se contenir. Les sorties, les bars, les inconnus, les disparitions pour x temps.

Tu as assimilé le comportement de ta mère très tôt à quelque chose de normal. Maman rentre tard et pue sur ses échasses ? Normal. Maman rentre avec un monsieur différent chaque nuit et te vire de votre chambre ? Normal Ann. Maman crie, hurle, pleure ou devient une pile électrique sans que tu ne comprennes pourquoi ? Ben normal Ann.

Jusqu’à ce que tu grandisses. Jusqu’à ce que t’entendes ces petits murmures derrière toi, jusqu’à ce que tu croises les regards hautains et railleurs de tes camarades de classe. Jusqu’à ce que t’apprennes la vérité en fait.


“Ta mère la pute Nekawa ! ahahah !”


Alors que franchement Ann, les mères des autres n’étaient pas mieux. Mais bon t’avais quoi, sept, huit ans ? Quand ça t’a vraiment fait mal. Quand t’as enfin compris toute l’ampleur de ces petites moqueries.

Avant, tu ne comprenais pas, alors tu étais triste, tu pleurais toute seule dans ton coin ou bien t’allais voir Madame Kin : cette adorable grand-mère qui te gardait. Enfin… Quand ta mère n’était pas là. Parce que si t’avais le malheur de vouloir aller chez elle, ta mère allait encore piquer une de ces crises sans queue ni tête qui étaient devenues banales avec le temps.

Et puis à huit ans quand même, on comprend des choses. On comprend que péter un plomb soudainement, boire du matin au soir, partir sans un mot ou bien voir un homme différent chaque matin se rhabiller en déposant une liasse de billets ; ben, ce n'est pas quelque chose qu’une mère « normale » doit faire.

Mais à l’époque, tu étais gentille Ann. Tu ne voulais pas crier comme ta mère.

Jusqu'à ce que tu apprennes une autre vérité. Une vérité que personne n’avait pris la peine de te dire, même pas ta mère, mais un ivrogne assis au comptoir du bar où t'allais pour chercher ta mère quand elle partait trop longtemps de la maison.

Félicitations ma belle : tu avais des frères. Deux grands-frères qui plus est ! Mais c’était incroyable ça ! Pour toi, ça l'était en tout cas ! Il y avait des gens, Ann. Des gens avec ton sang, des gens qui allaient te soutenir. Ta famille merde !

Enfin… Un seul en réalité. Tsuki était mort. Mais il restait Yusei ! Yusei ! Yusei !

Qu’est-ce que tu as pu répéter son prénom dans ta tête, qu’est-ce que tu as pu répéter son surnom aussi : Cerbère. Quel surnom classe ! Fort, imposant, cool !

Toi qui étais une crevette pleurnicheuse et isolée. Tu avais quelqu’un finalement !

À savoir que tu as été bercé par la télévision, donc dans les films et les séries, il y avait toujours l’archétype du grand-frère fort et protecteur. Et ce stéréotype, tu le voyais chez certains enfants du quartier. Donc ouai, savoir que t’étais pas seule, c’était génial. Tu n’allais plus être toute seule Ann, Yusei était là !

Mais Ann… Si tu avais un grand-frère aussi génial que Yusei. Il était où ? Parce que tu l’aurais vu Yusei en huit ans d’existence s’il était venu dans l’appartement miteux où vous viviez.

Alors Ann, il était où Yusei ?

Si Yusei n’était pas là, c’était qu’il avait un problème. Sinon pourquoi ne serait-il pas là ? Et pourquoi ta mère ne t’en avait jamais parler d’eux ?

Cela conduit à une dispute entre ta mère et toi. Tu voulais comprendre, tu voulais savoir. Tu montras tes petits crocs pour la première fois.

Ta mère t'a filé une raclée cette soirée-là. Elle t’a explosé un verre à la tête aussi, te gratifiant d’une magnifique cicatrice à la tempe. Tes petits crocs s’étaient éclatés au sol à peine sorti, mais ils étaient toujours là.

C’était plus fort que toi : quand tu voyais ta mère, tu ne pouvais pas t’empêcher de lui rentrer dedans, de la regarder avec amertume. Elle t’avait caché ça après tout, elle t’avait caché une partie de ta famille, une partie de toi en quelque sorte. Et ta mère répondait aussi, n’ayant pas sa langue dans la poche.

Mais t’en voulais pas qu’à elle, Ann. Grâce à tes petits camarades, tu compris aussi pourquoi Yusei ne revenait pas. Et tu as eu la rage Ann. Tu l’as toujours d’ailleurs. Tu n’avais jamais aussi bien ressenti le sentiment d’abandon qu’à ce moment-là ; le sentiment, que tu n'en valais pas la peine, que tu ne valais même pas la peine d’un déplacement, d’une question ou même d’une oreille distraite.

Silencieuse comme un fantôme, fermée, froide, tu fuyais l’appartement avec ta mère, ses clients trop voyeurs et aux regards un peu trop insistants à ton égard. Haïssant les autres, dégoûtée par tout le monde sans oser montrer les crocs : tu te sentais désespérément seule Ann. Perdue, effrayée et en colère. Il n’y avait qu’un seul endroit où tu pouvais te réfugier. Où là, tu étais sûre que personne n’allait te chercher des emmerdes : le bar du quartier. Quand ta mère partait pour x temps, tu savais qu'il y avait de grandes chances de la retrouver là-bas. Quand tes camarades te poursuivaient dans les rues, ils se faisaient dégagés illico par le barman : Mika.

Si au début, tu ne comprenais pas son comportement, tu baissas ta garde au fur et à mesure, te réfugiant dans un coin sombre du comptoir pour l’entendre te taquiner comme un gamin, pour le voir en action avec ses shakers. C'était bizarre pour toi au début, parce que tu ne comprenais pas : pourquoi prenait-il la peine de t'accorder du temps ? De t’aider ? De t’offrir des sodas ? Ton frère et ta mère ne prenaient même pas la peine de savoir comment t'allais, alors pourquoi un inconnu le ferait ? Tu ne lui avais rien dit, ni rien promis. Mais lui, il était toujours là, toujours souriant, toujours à soigner tes bleus, toujours à te réconforter et à parler pour deux.

Tu ne comprenais pas pourquoi ce barman te laissait rester, tu n'étais qu'une gamine après tout et ses raisons étaient toujours vague : "il faut bien aider les gens quand ils sont dans le besoin", "Moi aussi, j'ai été persécuter plus jeune", "j'ai une dette à payer en quelques sortes".

Toi, tu faisais que le regarder en silence, qu’admirer sa dextérité, comment il réussissait à détendre l’atmosphère, à rendre les gens heureux l’espace d’un verre. Vint le mouvement des Anti-incontestables : si tu savais que Mika était contre le système, toi, tu t'en foutais. Ta mère n'avait pas reçu sa lettre alors pourquoi tu la recevrais avant elle ? Mais Mika avait beau agir à sa façon pour alléger un peu le poids que t’avais, il y avait toujours les autres. Tous leurs jugements, leurs doigts pointés vers toi, leurs actes et ces phrases.


“Mini-Cerbère !”

“Telle mère telle fille”

“Ta mère la pute Nekawa”

“Viens, je te donne un billet en échange de...”

" La relève est assurée. "

" L’entreprise familiale, la tradition des femmes Nekawa "



Tu as passé quelque temps à supporter tout ça, partout. T'intériorisais pratiquement tout, t'avais qu'un seul moyen de te sentir mieux : ce n'était pas le plus intelligent de te couper, mais c'était tout ce que t'avais trouvé pour relâcher la pression. Pas assez forte pour te rebeller, mais assez pour t'infliger des mutilations bien cachées. Jusqu’à ce que t’écoutes la petite voix dans ta tête après le Big Bang Kiss :


"Si tout le monde fait ce qu’il veut, pourquoi tu ne ferais pas pareil Ann ?”


Alors tu écoutas cette voix. À la énième insulte au collège, après avoir une énième fois été maltraitée par tes camarades en plus des regards lubriques des clients de ta mère, t’envoyas tout foutre en l’air. Tu t'es battue, avec toute la rage que t’avais, tu fis n’importe quoi ; envoyant un de ces jeunes à l’hôpital en soins intensifs sous les caméras de ces jeunes prépubères aux hormones en surchauffent. On pourrait se demander comment ? Ahah, il fallait que tu remercies la salle de classe. Les chaises, ça faisait mal quand on les recevait sur la tête. Les tables aussi et les trousses toujours si bien garnies. Mais bon... Il fallait bien que quelqu'un te stoppe et appelle quelqu'un. Soit ils tentaient d'appeler ta mère (ce qui était une très mauvaise idée, car elle ne répondrait probablement pas) soit ils appelaient quelqu'un d'autre. Alors tu donnas le numéro de Mika.


Les conséquences ? Exclusion de l'établissement. Oh, l'amende te passa sous le nez, tu étais à deux doigts de payer les frais d'hôpitaux, Ann. Mais par une entourloupe de Mika, tu n'eus que l'exclusion. Alléluia !

Enfin presque.

Mika te mit la misère, t'engueulant comme s'il était ton père, jusqu'à te parler de la seule famille que tu ne pourrais jamais rencontrer : Tsuki. Après tout, tu ne savais rien de Tsuki. Tu savais pour Yusei, la rock star japonaise, parfaite et blindée de thune, le rappel constant que tu valais que dalle. Mika te parla de lui et de son amitié avec l'ainé Nekawa, du fait qu'ils étaient ensemble dans le même gang jusqu'à ce que Tsuki se fasse tuer. Il t'avoua qu'à défaut d'avoir pu protéger Yusei, Mika voulait le faire pour toi. T’avais beau avoir la haine contre Yusei, ta vision sur Tsuki te changeas Ann : tu pris exemple sur lui et Mika. Chez toi, l’ambiance était merdique, mais si ta mère était incapable de s’occuper d’elle et du foyer, c’était à toi de le faire, comme Tsuki. C’était à toi de vous protéger, elle-même étant incapable de le faire, comme Tsuki. Le festival d’Ansuburu passa à la trappe pour toi, tu avais d’autres chats à fouetter désormais.

Ta mère avait beau être ce qu’elle était, elle avait quand même de bons conseils parfois, il y avait des moments où vous pouviez vous parler, où vous pouviez presque rire toutes les deux. Les gestes d’affections étaient rares, mais tu les appréciais, ces petits moments comme quand tu étais gosse. Tout en gardant à l’esprit qu’elle pouvait le lendemain redevenir désespérée, triste ou surexcitée. Alors quand elle n'était pas en crise, juste ivre, tu laissais de côté ses remarques désobligeantes et vulgaires sur la vie ou toi et tu apprenais docilement.

Tu devais être plus maligne, plus rusée que les autres Ann. Il ne fallait pas que tu finisses comme Tsuki ou comme ta mère. Tu devais t’entourer des bonnes personnes qui t’aideraient à survivre, tu devais te servir d’eux, les amadouer, les flatter pour obtenir ce que toi, tu voulais. Mika te montrant quelques ficelles, tu sympathisas aussi avec les collègues de ta mère qui semblaient t'apprécier et c'était réciproque d'ailleurs.

Tu bossais au Black pour tout et n’importe quoi : du simple ménage à faire le guet comme Yusei, attirant l’attention de la police, faisant passer quelques barrettes de shit ou quelques pochons. Faire les poches des gens pour avoir un peu d’argent de poche, tout sauf dans le proxénétisme. Mais toi, à défaut d’avoir la prestance pour intimider les autres, t’utilisais ton sourire, tes larmes de crocodile, ton humour, tes fausses questions et ton visage de petite poupée. Tu gardais l’argent que tu récoltais dans une cachette au bar et t’étais fière Ann, tu étais fière de pouvoir contribuer à la survie de ta mère et de la tienne. Mais ce dont t’étais la plus fière, c’était de ton surnom. Finis les surnoms de merde : tu étais Annibale. Et c’était suffisant pour prendre confiance en toi et ne plus avoir mal face aux crétins qui te prenaient pour la relève de la putain Nekawa.

Mika t’apprit toutes les ficelles du métier, t’engueulant comme un père pouvait le faire quand tu faisais n’importe quoi (en particulier pour tes petits jobs illégaux). Parce que t’avais décidé Ann. Tu allais devenir Barmaid. Tu allais toi aussi être derrière le bar à faire des cocktails, à apaiser les clients, à les écouter, les aider parfois. Comme Mika avait pu le faire avec toi. T’allais être ce chef d’orchestre jouant la symphonie de la fête, de la détente et du bonheur aussi fictif qu’il pouvait être. Tu allais être comme Mika, ton mentor, ton confident, comme ce père que tu voyais sur les écrans. Qu'est-ce que tu as pu l’aimer, Ann et rire avec lui.

Alors tu bossas, tu fis une formation dans l'hôtellerie-restauration avec une mention complémentaire pour te spécialiser et t'obtins même une bourse. Mais il fallait bien que le karma vienne à toi. À défaut de pouvoir encore malmener ta mère, c’est vers toi qu’il vint.

Parce que le karma te marqua au fer rouge et te donna un traumatisme auquel tu mis énormément de temps à t’en remettre : Shukumei. T’avais failli y passer et t’étais plus capable de prendre une douche ou même de regarder un bassin, tu te contentais de faire une simple toilette au lavabo. Tu mis plusieurs mois à contrôler ta peur et à être capable prendre une douche. Mais pour le reste, tu n’étais toujours pas habituée.

Toi et ta mère fûtes relogées au quartier et tu continuas ta routine. Ta mère reprenant ses habitudes. La commémoration de Shukumei ainsi que le System Error passa à la trappe pour toi : si ce n’est que tu étais juste contente pour les couples voulant être libre. Y avait plus de clients aux bars et tu pouvais faire les poches des ivrognes un peu plus souvent. Ouai t'avais pas vraiment de sympathie ni même de remords à les dépouiller : ça te faisait plus d’argent de poche.

Mais l’épidémie… Ça. Comme tu ne savais pas vraiment ce que c’était, tu te mis à fliquer ta mère, toutes les filles en fait, demandant à te prévenir aux moindres écarts. Tu les as fait chier Ann, absolument toutes les femmes t’ont dit que ouai, tu étais bien chiante en maman-poule. Très chiante.

Et tu pensas au pire quand l’hôpital t’appela pour te prévenir que ta mère était aux urgences. On t’expliqua alors que ta mère avait fait plusieurs séjours aux urgences, sans que tu le saches. Après tout, c’était normal, surtout quand tu vis Mika à ses côtés : c’était lui qu’on appelait pour récupérer ta mère quand elle faisait n’importe quoi.

Il t’a fallu quelques minutes pour enfin écouter Mika et le médecin. Car si tu avais eu cette pensée il y a quelques années sur le comportement de ta mère, tu n’étais jamais allée jusqu’au bout de la chose. Tu ne voulais pas laisser ta mère avec ces médecins, tu voulais la garder avec toi. Elle était impulsive et imprévisible, mais pas folle.


“Laisse-là se faire examiner, fais-moi confiance.”


Tu avais une confiance aveugle en Mika. Et quand il te disait de lui faire confiance, tu ne lui refusais rien. Alors ta mère passa des examens, et t’apprit qu’elle était malade.


Bipolarité (ou psychose maniaco-dépressive) : Trouble de l'humeur caractérisé par une succession de phases euphoriques (épisodes maniaques ou hypomaniaques) et des phases dépressives.


Tu tombas des nues quand tu appris la nouvelle. Comment t’allais faire ? Qu’est-ce que tu devais faire ? Comment ? Par où commencer ?

Mais Mika avait directement rebondi face à la proposition du médecin : cure de désintoxication, programme expérimental. Moindre coût pour tes moyens, mais expérimental quand même.

Comme si ta mère n’avait pas suffisamment été traitée comme un objet ou un animal. Mais encore une fois, tu fis confiance à Mika. Tu lui fis aveuglément confiance, parce que tu étais sûre qu’il resterait avec toi, jusqu’au bout. Tu avais ton alternance dans un café-restaurant, si tu t’organisais bien, tu pourrais payer les frais demandés pour la cure et le programme avec l'aide de Mika.

Mais le karma n’avait pas fini de frapper à ta porte Ann. Oh non. Et il te frappa de la façon la plus horrible et la plus cruelle de toutes : Soosaku.

Tu fus trahie, Ann. Trahie par la personne en qui tu avais le plus confiance, de la plus cruelle des manières. Mika déclaré mort, tu as cru tout perdre. Et c’est là que tu vis une lettre à ton nom.

Tu allais te souvenir de cette lettre, de ses mots, du poignard que Mika venait de te planter en plein cœur. Une simple lettre. Tu ne valais même pas la peine du déplacement en fait.

Il était parti, il t’avait abandonné. Il avait préféré prendre le risque de fuir, plutôt que de rester en sécurité ici.

Tu étais forte selon lui. Suffisamment pour te débrouiller, pour survivre et prendre soin de ta mère. Tu pouvais t’en sortir, si tu demandais l’aide de quelqu’un. L'aide de Yusei.

Et qu’est-ce que tu lui en as voulu à Mika, Ann. Tu avais la haine Ann. Vraiment. Encore plus maintenant. Mais t’es pas quelqu’un de foncièrement mauvais. Surtout envers ceux que t’aimes. Mika te connaissait sur le bout des doigts : en cachette tu suivais la carrière de ton frère et si ta mère n’avait pas été diagnostiquée bipolaire, tu serais allée le voir à un de ses concerts.

Est-ce que tu pouvais vraiment lui en vouloir à Mika ? Tu savais qu’il était contre le système. Mais tu pensais que tu pouvais lui suffire, que tu étais une raison de rester et de ne pas faire de conneries. Tu t’étais bien fourvoyée Ann. T’avais été naïve, tellement naïve qu’encore aujourd’hui, tu t’en voulais de l’avoir autant été.

Il n’y avait qu’elle et toi désormais. Cela avait toujours été le cas au final. Il fallait que tu mettes toutes les chances de ton côté, avec tout ce que t’avais appris. Alors tu relevas la tête Ann, séchas tes larmes, remis ton visage en ordre avant de sortir bosser.

Aujourd’hui, tu as “renoué” avec ta famille. Du moins, tu as informé Yusei de ton existence, lui rappelant qu’il avait une mère bien qu’il ait pu la renier. Quant à tes études ? Tu finis major de ta promo et obtins ton diplôme, gardant ton éternel petit sourire malin en faisant du barthending.

T’allais te battre, il fallait le faire. Tu devais le faire après tout. Si tu ne te battais pas, qui le ferai pour toi ?


Physique
Tu ne sors pas vraiment du lot Ann. Tu es lambda, sans réel signe distinctif. T’es la petite japonaise typique. Enfin, si ce n’est que tes yeux gris, tu les as hérité de ton père, inconnu au bataillon. Sûrement un occidental vu comme ils sont ronds. Tu les maquilles toujours : un peu d’eye-liner, de crayon et de mascara, parfois moins, parfois plus.

Peau de porcelaine, léger grain de beauté sous l'œil droit, tu ressembles à une poupée, toute gentille, toute innocente. Ou à une personne sans soucis, sans désire de se distinguer par des teintures extravagantes. T’as de court cheveux noir corbeau, une belle frange carrée et légèrement effilée qui fait "presque" fille sage. Parce que tu as beau vouloir bien les coiffer, bien les plaquer, ils sont toujours un peu désordonnés. Surtout quand tu cours à dix-mille, ils sont trop courts pour que tu puisses les attacher.

Enfin bref.

Les canines légèrement de traviole, t’as les dents blanches même si t’es une fumeuse. T’as de la chance sur ce point-là. Tu t’habilles simplement, pas de fioritures, pas de trucs inutiles. Ta garde-robe est un peu vieillotte, tu l’avoues. Tu ne dépenses pas dans les fringues, au contraire, tu les uses jusqu’au bout.

Du haut de ton mètre soixante, t’es encore et toujours dans la moyenne. Tu es fine, les muscles tendus, les abdos légèrement dessinés, les mains calleuses et pleines de petites cicatrices. Mais bon ce n'est pas très grave ça, d’avoir des cicatrices, surtout que ce n'est pas celle-là la plus importante, mais celles que tu caches. Sous ta frange déjà au niveau de ta tempe gauche : tu voudrais bien la cacher avec ta frange, mais tu as toujours une partie qui se voit, alors t’es là à prendre une mèche et à la coller sur ce petit bout de cicatrice qui veut pointer le bout de son nez. Tu as quelques cicatrices sur tes épaules et tes cuisses, réminiscence de toi plus jeune qui pensait ne valoir que dalle et qui supportait tout sans rien faire.

Petit nez légèrement retroussé, lèvres rosés, certaines se moque un peu de toi en te comparant à Blanche-neige. Sauf que toi, ben, tu ne parles pas aux animaux, tu ne chantes pas et tu ne t'occupes pas des sept nains. Tu as déjà la naine Hanah à t'occuper, les six autres peuvent bien aller voir ailleurs.

Caractère
 Tu es une jeune fille un peu naïve et énergique de vingt ans, un petit sourire espiègle collé à tes lèvres. On pense que tu mets au défi les autres, comme si tu voulais tout le temps t’amuser, comme si la situation n'était qu’un jeu. Tu as ces petites habitudes enjouées telle une enfant devant une attraction. Tu joues sur le second degré, tu te moques gentiment des gens, juste assez pour que ça ne les vexe pas trop, parce que t'es quand même un peu maladroite Ann.

Mais tout ça, c’est qu’une façade très bien travaillée : Ann la jeunette. Alors que tu méprises la plupart des gens. Oui, t’es un peu misanthrope, mais ça, personne ne le sait : tu n’as confiance en personne et les autres sont tous dégueulasses pour toi (d'ailleurs, tu te prépares secrètement à attaquer au cas où ton demi-frère te la mettrait à l’envers avec ta mère).

Tu veux juste qu’on te laisse tranquille faire tes petites affaires sans que personne ne se mêle de ta vie. Parce que t’es comme ça : secrète, omettant beaucoup de choses et exagérant certaines choses quand c’est dans ton intérêt. Tu as appris à jouer la comédie, à pleurer quand tu en avais besoin, à trembler quand c’était nécessaire, à sourire et à rire comme si ta vie était géniale. Tu flirtes quand c’est dans ton intérêt, tu joues quand c’est dans ton intérêt et tu parles quand c’est dans ton intérêt la plupart du temps.

Tu observes, tu t’adaptes, tes yeux tentent de percer les autres constamment.

Utilisé ou être utilisé ? Tu as fait ton choix. Quand tu veux quelque chose, tu te donnes les moyens de l’obtenir. Et tu es une hyper-active Ann, tu ne t’arrêtes pas.

Au travail, tu es sérieuse et digne de confiance. Derrière le bar, tu es heureuse Ann, derrière, tu es celle que tu es vraiment : la gentille Ann, la vraie Ann. Pas celle qui tente de manipuler les autres en se faisant passer pour une fille banale et sans soucis. Tu es ordonnée, tu as un planning que tu veux suivre à la lettre… Enfin, tu essaies parce que le plan A ne marche jamais.

Tes peurs ? Oh que oui, tu en as et t’essaie de les cacher. Tu as peur de l’eau : la mer ? Une piscine ? Ce n’est pas la peine de compter sur toi. Tu refuses catégoriquement d’y mettre un pied ou de t’approcher. Déjà qu’une baignoire te met un peu mal, tu fais absolument tout pour rester loin, très loin de ces endroits de malheur sous peine de paniquer.

Tu as peur de quoi aussi, Ann ? Ahah oui ça ! Tu as peur de faire confiance et d’aimer à nouveau. Tu es terrifiée rien que d’y penser. Parce que tu te connais, tu sais que si tu fais confiance à nouveau, tu vas espérer, redevenir naïve, jalouse et t’accrocher à cette personne comme si ta vie en dépendait.


Tu en voulais tellement, de l’amour et de l’attention, qu’au final, tu en as peur désormais. Tu as peur d’être abandonnée par la suite, de ressentir encore une fois cette sensation de ne pas en valoir la peine. Alors pour éviter d’être déçue, tu préfères rejeter doucement.


Bon… Bien évidemment, comme tu veux tout contrôler même tes sentiments, il faut bien rappeler que tu n’as que vingt ans : à trop chasser le naturel, il revient au galop comme on dit. Tu essaies, mais tu ne peux pas t’empêcher d’être un peu trop spontanée, trop passionnée par moment.

Tu es quelqu’un de gentil Ann, alors si tu vois quelqu’un dans la merde, t’iras sans douter l’aider : ce qui n’est jamais programmé dans le planning donc tu finis par courir comme une dératée pour être à l’heure dans ton programme.

Tu arrives à finir ton programme dans les temps pourtant ! Mais t’es tellement effrayée à l’idée de ne pas suivre ton programme que tu te dépêches. Et c’est pas trop mal en fait que cette gentillesse et cette spontanéité se remarquent encore : selon Mika, tu es hilarante quand tu arrives essoufflée. Et parfois, un sourire carnassier, limite flippant, peut fendre ton visage. Selon certains, tu as le même sourire et le même regard que Yusei : bon, ça va tu ne fais que lever les yeux au ciel quand tu entends ça. C’est utile donc tu ne vas pas te mettre en colère pour si peu.

Mais si on t’empêche de suivre ton programme… Ah, là, tu deviens froide. Ton regard transperce celui de l’autre et tu ne lui laisses pas le choix. Tu te débrouilles toujours pour ne pas leur laisser le choix de toute façon, tu es intransigeante. Les choses doivent se faire de ta manière, pas autrement. Tu contrôles ta vie, personne ne te contrôle. Tu es indépendante, tu ne dois rien à personne. Mais tu sais faire des faveurs, surtout quand la personne en face de toi peut t’être utile.

Ah oui, les faveurs. Ça, c'est aussi un truc que tu fais. Tu aimes faire des deals, faire des petites faveurs aux gens, leur rendre service avec le sourire. Parce que t'es la première après à leur dire, "tu te souviens de la fois où...", "Et comment il va, le type qui t'a fait ça ?...", "Et comment ça va votre couple ? Toujours autant amoureux ?" (Tu as d'ailleurs adoré sortir cette phrase à un mec cocu en face de sa copine qui l'avait trompé, mais chut, je ne gâche pas le plaisir, tu leur raconteras plus tard).


Ouai, t'arrives à faire en sorte que les gens se confient : qui aurait peur d'Ann la jeunette un peu naïve et qui sourit tout le temps ? En plus avec ton métier, c’est une chose nécessaire ! Donc quand t'apprends la faiblesse de quelqu'un, tu la gardes précieusement en tête. On peut dire que oui : tu n'as aucun scrupule.

Tu le sais, tu n'aimes pas beaucoup de monde, tu méprises les gens, alors pourquoi tu ne pourrais pas faire ce que t'as eu l'habitude de voir chez toi ? Un service pour un service, donnant-donnant. C'est pas ça le principe même de la vie ?


Rancunière comme pas possible, de mauvaise foi et immature parfois. Il y a en toi une vague qui, lorsqu’elle se déchaîne, emporte tout sur son passage. Et quand tu es en colère, tu deviens méchante, vicieuse, horrible et sans cœur. Oh oui, tu craches du venin, tu piques et tu mords. Le pire dans tout ça ?

Tu n’as aucun regret et tu ne pardonnes pas. Mais leurs dires ? AHAHAH pourquoi ?

Il faut prendre ce qui est utile.

Tu es orgueilleuse, avec un bel égo. Déjà qu’en allant voir Yusei, ton égo en a pris pour son grade… Tu y tiens à ton égo et tu veux le regonfler à bloc !

Le problème Ann, c’est que tu as beau vouloir tout contrôler, il y a des choses que tu ne contrôles pas. Tu ne peux pas contrôler tes sentiments à chaque fois. Tu ne peux pas t’empêcher de sourire en pensant à ta mère ou à Mika : doux, nostalgique ou triste. Tu peux pas t’empêcher d'être une vraie mère poule avec Hanah ainsi qu’avec ceux que tu aimes et apprécies. C’est pas possible, tu te sens obligé de stalker tout le monde, effrayé à l’idée de les perdre.

Alors oui, ça revient souvent ici, donc il faut le noter : si tu veux tout contrôler, c’est parce que tu as peur de tout en réalité. Tu as peur de devenir comme ta mère, peur de changer, de te laisser déborder : c'est d'ailleurs pour ça que tu ne veux surtout, mais surtout pas avoir d'enfant ou même adopter. Faire vivre à un autre enfant ce que tu as vécu ? Tu préfères mourir. Et comme tu ne veux pas montrer tes peurs, tu te réfugies derrière ta façade si bien travaillée.

Tu ne peux pas t’empêcher d'être froide avec Yusei. C’est plus fort que toi, tu perds ton sang-froid avec lui et pour le moment, tu te braques et tu fais ta poker face.

C’est une autre arme que t’as : ta fameuse poker face. Celle où tu te fermes. Tu laisses rien paraître quand t’es comme ça. Ou plutôt, tu ne veux rien montrer. Parce que cette tête, tu la fais quand t’es toute seule et que tu as besoin de réfléchir, ou bien que tu es concentrée, ou quand tu ne veux vraiment, mais vraiment pas parler et garder la tête froide.

Mais ça, c’est juste parce que Yusei, c’est ton demi-frère. Tu l'as stalké Ann : tu as écouté chaque interview du groupe (même celle où il n'y était pas, histoire de grappiller quelques infos), suivit chacun de ses pas dans sa carrière et t'as failli aller le voir en concert. Tu as beau avoir de la rancœur envers lui, ben t’es quand même fière de lui et d’avoir son sang. Au fond de toi, t’aimerais faire partie de sa vie (même si tu te forces à ne pas l’admettre) mais tu es juste trop effrayée pour lui montrer et encore moins lui dire.

Au fond, t’aimerais sentir que t’es pas toute seule, t’aimerais compter pour quelqu’un en fait. Parce que c’est épuisant de toujours faire en sorte d’être forte. C’est épuisant de devoir tout contrôler, de tout planifier et de faire semblant que tout va bien alors que t’es toujours la même crevette isolée et laissée pour compte qui pleure toute seule dans son coin.

Mais pour arriver à ça, il faudrait que tu sois un peu plus honnête envers les autres et toi-même, chose que tu as du mal à faire quand ça te touche trop personnellement.

Mais sinon Ann... On en parle de tes petites manies ? Parce qu'elles sont drôles et inutiles. Ta frange par exemple, t'arrêtes pas de prendre une mèche pour la coller à ton visage, t'essaies de cacher le bout de ta cicatrice avec, mais clairement, ça donne encore plus envie de savoir ce qu'il se cache derrière.

Tu te tritures ta lèvre supérieure aussi, tu n'arrêtes pas de la mâchouiller, de la mordiller : sur les côtés, au milieu ou carrément en entière, te faisant ressembler à un poisson.

Tu tapotes n'importe quelle surface quand t'entends de la musique aussi : et quand t'as les ongles longs, ça fait du bruit et c'est vraiment, mais vraiment énervant.

Ta jambe qui tressaute continuellement, tes doigts que tu fais craquer et peut-être même le pire : ta nuque que tu fais craquer. Ce dernier point est littéralement dégueulasse et effrayant, même pour les gens qui sont habitués à te voir le faire. Ils pensent tous que tu vas te briser la nuque.

Avatar
Personnage tiré d'un manga/anime/jeu-vidéo/série

Code:
<div class="infobulle1">• [b]Han SooYoung[/b] {Lecteur Omniscient} [i]est[/i] [url=https://www.just-married-rpg.com/u3442]Ann NEKAWA[/url]<span><img src="URL'DE'VOTRE'AVATAR"></span></div>

Personnage original d'un artiste

Code:
<div class="infobulle1">• [b]Nom de l'artiste[/b] {Nom du perso'/Nom de l'image} [i]est[/i] [url=LIEN'VERS'TON'PROFIL]Nom Prénom de ton personnage[/url]<span><img src="URL'DE'VOTRE'AVATAR"></span></div>
Ann Nekawa
Si t'es sage, t'auras un badge
Machine à écrire
A posté 100 messages
— Just Married —

Messages postés :
109

Inscrit.e le :
20/06/2021


Les plus du perso :
Je suis: neutre.
Époux/se : Célibataire.
Autre: Remerciements, big up, infos à savoir ?
+1 on ne sait jamais
Ann Nekawa
Si t'es sage, t'auras un badge
Machine à écrire
A posté 100 messages
— Just Married —

Messages postés :
1610

Inscrit.e le :
02/05/2021


Les plus du perso :
Je suis: neutre.
Époux/se : Non, merci ! [♥]
Autre:
Ma tête en voyant Ann poster dans les reboots.

Ann Nekawa Sad-cat

Ma tête en voyant qu'Ann, reste Ann malgré tout.

Ann Nekawa C3f33bc197235ac35e1e467f21af2f6fa7bc5c94

Brefff ! J'avais adoré la V1 (*Hiro te kokoro malgré les différences de points de vue.* Ann Nekawa 297054555  ) et il me tarde de voir cette V2.
Bon reboot de la demoiselle !
❤
Wutai Sato
Si t'es sage, t'auras un badge
Machine à écrire
A posté 100 messages
Membre à l'honneur
A été membre/posteur du mois
Voteur compulsif
A été voteur du mois
Comme un éclair
A terminé 5 RPs
Membre dynamique
A participé à un event RP
Explorateur
A fait des RPs dans trois endroits différents du forum
Saboteur de Noël
A participé à la chasse de boules de Noël 2022
— Just Married —

Messages postés :
109

Inscrit.e le :
20/06/2021


Les plus du perso :
Je suis: neutre.
Époux/se : Célibataire.
Autre: Remerciements, big up, infos à savoir ?
Merci Wutai ^^

J'espère que tu aimeras la nouvelle version d'Ann Ann Nekawa 2244379341
Ann Nekawa
Si t'es sage, t'auras un badge
Machine à écrire
A posté 100 messages
— Just Married —

Messages postés :
28

Inscrit.e le :
27/06/2021


Les plus du perso :
Je suis: neutre.
Époux/se : Célibataire.
Autre: Remerciements, big up, infos à savoir ?
Bonne refonte ✨
J'aime beaucoup le caractère d'Ann, j'ai hâte d'en découvrir davantage 👀
Bon courage pour la rédaction !
Butch Tsukinami
Si t'es sage, t'auras un badge
— Just Married —

Messages postés :
1354

Inscrit.e le :
11/01/2015


Les plus du perso :
Je suis: anti-Incontestable.
Époux/se : Iori Yagami
Autre: Remerciements, big up, infos à savoir ?
Bonne refonte ! o/
Setsuka Hamasaki
Si t'es sage, t'auras un badge
Machine à écrire
A posté 100 messages
— Just Married —

Messages postés :
57

Inscrit.e le :
18/04/2021


Les plus du perso :
Je suis: anti-Incontestable.
Époux/se : Célibataire.
Autre: Remerciements, big up, infos à savoir ?
Bonne refonte ! Ann Nekawa 2432113367
Isaiah S. Greyster
Si t'es sage, t'auras un badge
— Just Married —

Messages postés :
109

Inscrit.e le :
20/06/2021


Les plus du perso :
Je suis: neutre.
Époux/se : Célibataire.
Autre: Remerciements, big up, infos à savoir ?
Merci pour vos petits messages !

J'espère que vous aimerez cette "nouvelle" version d'Ann :D

J'en profite pour informer que j'ai fini la fiche ! J'espère ne pas avoir fait trop de fautes T-T
Ann Nekawa
Si t'es sage, t'auras un badge
Machine à écrire
A posté 100 messages
— Just Married —

Messages postés :
92

Inscrit.e le :
05/11/2022


Les plus du perso :
Je suis: anti-Incontestable.
Époux/se : Célibataire.
Autre: Remerciements, big up, infos à savoir ?
La petite terreur est de retour!!!!
//Fuit//
Bonne Refonte Ann Nekawa 2244379341
Amrish Ramanov
Si t'es sage, t'auras un badge
Saboteur de Noël
A participé à la chasse de boules de Noël 2022
— STAFF JM: MODÉRATRICE —

Messages postés :
575

Inscrit.e le :
10/11/2019


Les plus du perso :
Je suis: neutre.
Époux/se : Un secret bien gardé
Autre: Reste Fuyuka dans le cadre professionnel
Modération de fiche

Le staff de Just Married te souhaite la bienvenue sur le forum ! ♥

Introduction
Rebienvenue par ici ! Ton code de règlement n’est pas bon, je te laisse le soin de le relire pour trouver celui qu’il faut 👀 (et oui, on le change de temps en temps Ann Nekawa 3473897349 )

Histoire


puent
Dégoûtées
Tu te battus
de ses jeunes
finis de se sentir
Trahis
Fourvoyé

*Comment a-t-elle appris pour son frère (ses, même), si sa mère ne lui en a pas parlé et qu’il n’est jamais venu ? Par ses camarades aussi ? J’ai un doute à la lecture (pardon, il se fait tard et je me fais vieille Ann Nekawa 128457956 )

*Elle a l’air jeune lorsqu’elle se réfugie dans le bar. Ce n’est pas un salon de thé, mais un bar, ils ne vont pas l’accueillir sans raison si elle est trop jeune. A moins qu’elle n’ait eu l’air en détresse mais ils auraient dû appeler quelqu’un dans ce cas (et elle n’aurait pas pu revenir comme ca faire ses devoirs).

*Comment Mika a-t-il pu intervenir ? Où se passe la bagarre ? Quelles conséquences ensuite ? Elle a quand même envoyé l’un de ses adversaires en soins intensifs (d’ailleurs, comment a-t-elle fait, sans savoir se battre, seule, avec son gabarit ?).

*Quelle relation avait Mika avec sa famille ? Comment se fait il qu’il ait si bien connu Tsuki (Que lui est-il arrivé d’ailleurs ? 👀 ) alors qu’il semble simplement s’être pris d’affection pour Ann indépendamment sans lien avec la famille ?

*Annibale
Rien à redire, juste que j’aime ce surnom Ann Nekawa 3182035657

Physique

de couleur gris
désire
coupé court
carré
effilé
rosés
se moque

Validé sur le fond !

Caractère


Maquillé
Habillé
qui t'as
par moment
le leurs dire
ment
étais
t’aimerai
tressautes

« Maquillé comme il se doit, habillé peut-être un peu trop simplement. Tu uses tes vêtements jusqu’au bout, tu économises un maximum. »
Cette partie tombe un peu bizarrement dans le paragraphe, on dirait un petit cafouillage avec le physique où c’est déjà partiellement mentionné ? Ou c’est intentionnel ? 👀

Conclusion

Pas grand-chose dans le fond à redire sur cette fichette, ca va aller vite à la correction ! Fais attention surtout à tes accords, une relecture à tête reposée devrait arranger tout ca !
Ann est attachante, elle a l’air très… vraie Ann Nekawa 3912395661 j’espère qu’elle trouvera quelqu’un digne d’être aimé par elle Ann Nekawa 367806265 Yusei, sois gentil avec la frangine Ann Nekawa 3859597877 Je suis dispo par mp si tu as besoin, à très vite Ann Nekawa 4228984879

Bon courage pour les modifications ! En cas de problème, de doute, n'hésite pas à contacter un des membres de l'administration, nous serions ravis de te venir en aide ! :)

Analyse : 1/3

Nous analysons au maximum trois fois une fiche, après cela, si nous ne pouvons toujours pas la valider, nous serons malheureusement obligés de la refuser. Nous ne pouvons nous permettre de reprendre chaque fiche dix ou vingt fois, cela serait autant pénible pour vous que pour nous. Merci de votre compréhension. ♥

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬ ◆ ▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

Ann Nekawa Signa-1
Parle en #c176c1
Michiko Nakashima
Si t'es sage, t'auras un badge
Machine à écrire
A posté 100 messages
— Just Married —

Messages postés :
109

Inscrit.e le :
20/06/2021


Les plus du perso :
Je suis: neutre.
Époux/se : Célibataire.
Autre: Remerciements, big up, infos à savoir ?
Merci beaucoup pour le temps que tu as pris !

J'ai corrigé les éléments que tu as mentionnés (vraiment désolé pour le code du règlement T-T). Pour le caractère c'est clairement une erreur d'inattention. (nuit blanche quand tu nous tiens)

Voici les modifications que j'ai faites :

Comment a-t-elle appris pour ses frères:


Se réfugier au bar / relation avec Mika:

*Comment Mika a-t-il pu intervenir ? Où se passe la bagarre ? Quelles conséquences ensuite ?:

Voilà, voilà, j'espère que cela ira, si non, il n'y a pas de soucis pour que je rectifie. J'ai corriger les fautes aussi (merci le correcteur !).

S'il y a encore des modifications à faire, est-ce que je pourrais avoir un délais ?

Merci bonne soirée !
Ann Nekawa
Si t'es sage, t'auras un badge
Machine à écrire
A posté 100 messages
— STAFF JM: MODÉRATRICE —

Messages postés :
575

Inscrit.e le :
10/11/2019


Les plus du perso :
Je suis: neutre.
Époux/se : Un secret bien gardé
Autre: Reste Fuyuka dans le cadre professionnel
Je t'ai corrigé le petit "dégoûter" ("dégoutée") mais c'est tout bon pour moi sinon, amuses toi avec cette V2 ! Ann Nekawa 4228984879

Pré-validation par Michiko
Votre fiche a été pré-validée par un modérateur, un administrateur passera sous peu valider officiellement celle-ci.

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬ ◆ ▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

Ann Nekawa Signa-1
Parle en #c176c1
Michiko Nakashima
Si t'es sage, t'auras un badge
Machine à écrire
A posté 100 messages
Lisalisa

Messages postés :
817

Inscrit.e le :
24/07/2020


Les plus du perso :
Je suis: pro-Incontestable.
Époux/se : Célibataire.
Autre: Née pour perdurer. (#9999cc)
Amuses-toi bien avec cette v2 Ann Nekawa 2984341854

Tu es validé(e) !

Toutes mes félicitations, votre fiche est validée !

N'oubliez pas :
• De remplir les champs de votre profil.
• Si vous souhaitez trouver des partenaires pour vous lancer, n'hésitez pas à faire un tour par ici ! ♥
• Dans l'ordre, vous pouvez faire une demande de conjoint ici, ensuite vous faites une demande d'habitation ici et enfin, vous pourrez valider votre mariage ici.
• De faire un peu de pub autour de vous pour le forum et de voter régulièrement aux tops sites. ♥

& Surtout, AMUSEZ-VOUS !

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬ ◆ ▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

Ann Nekawa Unknown
Ann Nekawa CjjIPFG Ann Nekawa UlmRG6s Ann Nekawa NlRYT1U Ann Nekawa NwQ16ft
one brain cell:

merci Hatoclown, Fu, Zach et Eiji pour les avatars ღ
Arisa Koyama
Si t'es sage, t'auras un badge
Machine à écrire
A posté 100 messages
Écrivain du mois
A été élu RP du mois
A voté
A voté à un interforum
Lecteur avisé
A proposé un RP du mois
Créateur
A crée un prélien/prédéfini
Fanfic.fr
A fait un UA
Comme un éclair
A terminé 5 RPs
Sociable
A fait des RPs avec 3 partenires différents
Explorateur
A fait des RPs dans trois endroits différents du forum
Aventurier
A fait un RP en dehors de Tokyo
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Si t'es sage, t'auras un badge
Sujets similaires
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum