Le Deal du moment : -38%
Samsung TV QLED 4k 55″ 138cm
Voir le deal
589 €

— Just Married —

Messages postés :
2053

Inscrit.e le :
24/01/2016


Les plus du perso :
Je suis: neutre.
Époux/se :
Autre: Artistes avatar : Garrandia (tumblr) / RGB4190 (twitter)
Adrian Liu
Adrian Liu
Adrian Liu
Death to all you think you know
Informations générales
Nom : Liu.
Prénom : Adrian.
Âge : 31 ans, né le 8 janvier 2083.
Genre : Masculin.
Origines : Sino-américain.
Activitées : Barista en temps partiel le matin à Shinjuku au café Juan Valdez + agent logistique en temps partiel l’après-midi ou le soir (si vous le voulez pour gérer les colis/stocks dans votre entreprise faites moi signe 👋) + serveur en club le soir en week-end (si vous le voulez pour faire les best portés de plateau dans l'un de vos clubs faites moi signe 👋). Ça fait beaucoup mais faut c’qui faut pour payer le loyer.
Sexualité : Sous contrat.
Avatar : Un gars de JJK (Suguru Geto je crois?) fait par Garrandia. C'est temporaire le temps que j'en fasse un maison (d'ici deux ans tmtc).
Règlement : Validé - Michiko
Chemin Quelque part avant l'aube - Adrian 1858451716
Autre : Here we go again. Quelque part avant l'aube - Adrian 1923605277
Apathy, baby, is the perfect self-defense


« Hey, hûndàn. »

Oh non. Encore ? C’était la deuxième fois en trois jours.
Adrian aimerait gémir intérieurement mais concentré comme il est à porter un carton à bout de bras -lourd, le carton- pour charger sa camionnette de livraison, il n’a pas le temps d’y réfléchir. L’insulte glisse sur son attention et passe en seconde place sur la liste de ses priorités. D’abord déposer son carton, ensuite répondre à l’autre fils de-

« EH, CONNARD, réponds quand j'te parle ! »

Il se prend une taloche dans l’arrière du genou mais c’est celui avec sa prothèse donc le type se fait sûrement plus de mal qu’autre chose. Ça n’empêche pas Adrian de déposer son colis avec une expiration fatiguée et de pousser le carton jusqu’au bout de sa rangée. Là. Calé comme il faut.

Cette première tâche terminée, il se tourne vers la deuxième, bien moins sympathique, et offre un air vide à l’homme qui se tient derrière lui. Plus petit qu’Adrian, la quarantaine, un costume simple mais puant le fric. Et ce chinois traînant et agressif qui ne trompe pas.

« Ta chienne de mère t’a pas appris le respect? Tch, toujours les mêmes conneries avec vous, foutus bâtards. »

Le sale type crache par terre, à un rien de souiller les baskets d’Adrian, avant de sortir une enveloppe de la poche intérieure de sa veste.

« Tiens. C’est de la part de ton oncle. »

Adrian plie la bouche de dégoût mais il ne dit rien et prend le bout de papier. Le sale type insiste.

« Sois pas en retard. »

Adrian hoche la tête, regardant l’enveloppe avec une haine aussi brûlante que muette. Deux fois en trois jours. Quelle chiantise.

« Oh, le demeuré, je te parle. T’as compris ?

– Oui, ok, » maugrée-t-il en agitant la main.

Le sale type lui jette un coup d’oeil peu convaincu puis hausse les épaules et fait demi-tour en agitant une main. L’air de dire qu’après tout c’était pas son problème. Et il aurait raison.

Adrian soupire et range la lettre dans sa poche avant de reprendre le chargement de sa camionnette.

Adrian n’a pas d’oncle. Dans l’enveloppe, il y aura une adresse et un horaire. Adrian sera chargé d’y aller, au milieu de sa course, et de récupérer ce qui l’attendrait là-bas. Au début, il se disait toujours que le GPS du véhicule de l’entreprise finirait par montrer qu’il ne suivait pas les parcours les plus optimums pour ses livraisons. Mais les drop-off sont toujours pile sur son trajet de l’après-midi ou du soir. Comme par hasard. Après cinq ans de ce manège, faut croire que personne dans la direction ne fait plus attention aux livraisons qu’à leur étron du matin. Tant mieux, hein ?

La plupart du temps, au bout des lettres non signées, se trouvaient des colis semblables à ceux entassés dans son camion. Probablement des armes ou des produits divers et variés importés à la barbe de la douane.

Des fois, rarement, c’était des chargement plus difficiles. Du genre de ceux capables de lui jeter des regards furtifs en silence.

Adrian n’a jamais posé de questions et n’en posera pas. Son job est de livrer la marchandise quand on le lui demande. Et chaque livraison effectuée retire un peu du montant restant de la dette colossale que sa mère et lui doivent à un réseau de trafiquants opérant depuis New-York.

Quand il essaie de mettre la main sur la fissure à l’origine de la faille béante qu’est devenue sa vie, il en vient toujours à la même conclusion.

Tout a déconné à la fac.

__________

Adrian a été un enfant contradictoire, très jeune. Hyperactif dormant peu, débordant d’énergie mais peu loquace, sauf avec sa mère, et avec un tempérament très doux. Pas qu’il soit timide, juste qu’il réfléchissait beaucoup et qu’il portait toujours une attention délicate sur les choses. Comme s’il savait que s’il y allait avec son entrain bouillant il risquait de les effrayer.
Il a été suivi petit parce que sa mère, en bonne daronne exigeante et pleine de préjugés, avait peur qu’il soit autiste. Mais les médecins lui ont assuré que non. Hyperactif oui, peut-être un sérieux trouble de l’attention, comme quatre enfants sur cinq au 21ème siècle, mais à part ça tout allait bien. Sa mère a toujours eu beaucoup de respect pour la médecine donc elle n’a pas insisté.

Elle s’est mise en tête de canaliser l’énergie d’Adrian dans des trucs utiles. “Un homme éduqué,” disait-elle, “se doit de connaître au moins trois choses : un instrument de musique noble, une langue étrangère à sa langue maternelle et un art de combat.”
Adrian a commencé le piano à cinq ans. C’était douloureux pour tout le monde mais il en aura fait jusqu’à la fin du lycée. Au bout d’un moment, il suffit simplement de voir la musique comme des maths ou des formules mécaniques et même son manque de talent finissait par produire quelque chose de potable.
Il a appris l’espagnol très tôt, l'anglais et le chinois se disputant déjà la place de première langue à la maison. “Ce sera toujours utile si tu dois faire affaire,” disait-elle. Peut-être. En tout cas c’était pratique pour rigoler avec les autres enfants du quartiers et pour comprendre les insultes des pépés qui les fustigeaient depuis leurs perrons new-yorkais.
Et parce que sa mère était une manne de contradictions, elle le mit à la boxe. Ce sport d’américain qu’elle méprisait mais dont elle avait la lucidité qu’il serait plus utile à son fils ici qu’ailleurs. Adrian aimait bien la boxe. C’était vachement marrant de pouvoir frapper quelque chose de toutes ses forces sans se faire disputer.

Musique, polyglossie, combat. Une façon comme une autre de canaliser l’attention souvent éparpillée de son garçon et de l’épuiser suffisamment pour qu’il ne soit pas infernal à mettre au lit le soir. Le plan de sa mère fonctionna. Adrian n’a jamais douté qu’elle l’a fait par nécessité aussi bien que par attention pour son bien-être.

L’un dans l’autre, ça n’aurait rien changé.

_________

Puis il y a eu la fac.

Au cours de sa première année au MIT, les choses se sont bien passées. Adrian était attentif, intéressé, se rêvait déjà en train de mettre les mains dans la robotique spatiale. La compétition entre élèves était une plaie mais ça flattait son drive de compétiteur comme jamais, encore plus qu’en match de boxe.

La distance lui a fait du mal, par contre.

Pour suivre ses cours au MIT, il a dû quitter New-York et y laisser sa mère, sa seule famille. Le contre-coup a été dur mais pas insurmontable. Mine de rien, en rétrospective, il se dit que ç’a forcément été un facteur.

Au milieu de sa deuxième année, tout frais débarqué dans ses dix-neuf ans, Adrian a fait sa première -et presque unique- crise de psychose aiguë. L'accident est une simple vrille, un pic de malchance. Mauvais endroit, mauvais moment, mauvaises personnes. Une accumulation de choses invisibles et de mauvaises décisions qui lui déclenchent une crise de paranoïa violente. Elle durera deux semaines, peut-être même trois, couvant à petit feu, à s'en rendre malade. Il manque peu à peu les cours, s'enferme souvent, ne répond quasiment plus à personne et quand il échange avec quelqu’un ses propos sont souvent à côté de la plaque et sans grand sens.
La fin de la crise est encore floue pour lui, même aujourd’hui. Il sait juste qu’un gars du dortoir où il créchait a fini par donner l’alerte et qu’il s’est retrouvé à l’hosto après ça. Un esprit de nouveau clair en plus, un bout de jambe en moins.

Parce qu’au milieu de son état erratique, sa jambe lui a servi d’exutoire.

Il a fini par détricoter ça avec sa psychiatre, dans les semaines qui ont suivi la rémission. Il lui a expliqué la méfiance, la paranoïa, l'angoisse permanente, cette sensation qui ne le quittait jamais que quelque chose n’allait pas autour de lui mais aussi dedans. Au point de se persuader qu’un bout de lui n’était pas à lui ne pouvait pas être à lui. Au point de se persuader que sa jambe n’était plus la sienne, remplacée par il ne savait trop quoi. Alors il y avait mis des coups de rasoir, superficiels, au début, une ou deux fois par jour. Pour calmer l’obsession. Pour que la douleur le recentre sur lui-même. Puis de simples coupures des entailles, puis d’entailles des découpes, à mesure que la douleur elle-même perdait de son sens.

C’était pas beau à voir, on va pas se mentir.

Les docteurs lui expliqueront après coup que l’amputation était nécessaire. Même pas parce que les mutilations étaient impossibles à soigner sur le long terme mais simplement parce qu’une infection avait fini par y faire son nid et que c’était tout bonnement trop tard. Une semaine plus tôt et ils auraient peut-être pu y faire quelque chose. Ça passe souvent à peu de choses, les moments charnières d’une vie.

Oui, clairement. Tout a vrillé à partir de la fac.


________

Après l’amputation, Adrian a été rapatrié à New-York et il est resté un an en rééducation sur site. C’était plus simple pour son suivi psychiatrique en plus, comme ça. Il a été mis sous traitement à cette période et le suit toujours assidûment depuis, minus les rendez-vous hebdomadaires avec sa psy. Maintenant c’est plutôt une visio par trimestre et ce rythme lui va très bien.

Dire que la rééducation et la réhabilitation à l’époque se sont bien passées est une autre histoire.
Il a arrêté les études pendant sa convalescence. Il s’est remis à apprendre des langues, par ennui. L’italien, le russe, le japonais.
Il a été complètement shooté par ses premiers dosages, incapable de sortir du lit pendant des jours puis exécrable quand il le pouvait.
Il s’est lié d’amitié avec ses voisins de paliers et d’autres patients avec des problèmes moteurs.
Il a essayé de garder la face quand il a pu revenir chez sa mère mais le retour à la vie normale a été difficile.
Il a fini par péter un câble quatre mois après sa sortie, à cause de la honte et de la culpabilité de voir sa mère fuir dans son travail et le traiter comme du cristal. Ils se sont dits des choses affreuses, ce soir-là, qu’il a aussitôt regretté et elle aussi.


______

Toujours est-il que les soins hospitaliers aux États-Unis coûtent chers. Très. Surtout s’ils sont doublés d’une maladie chronique à long terme et du traitement allant avec. Surtout s’ils sont triplés par le besoin d’une prothèse.

Évidemment que sa mère s’est endettée pour tout ça.

Évidemment qu’elle n’en a rien dit à Adrian.

Évidemment qu’il a fallu qu’il le découvre après que sa mère fasse un infarctus à cause du surmenage, deux ans après l’accident. Six mois après leur dispute.

Putain ce qu’il s’en veut.

_______

Adrian a vingt-et-un ans quand les créanciers de sa mère tombent sur lui, parce qu’elle est en train de se remettre doucement à l’hôpital.

Il décide de prendre la dette à sa charge, pendant que sa mère est incapable de l’en empêcher. Une décision de crétin pour certains. La seule faisant sens pour lui.

Les créanciers s’en accordent. Enfin, surtout le mec qui semble diriger les affaires. Adrian trouve ça louche. Puis quand il remarque que la tête du gars lui paraît familière de quand il était gosse, et qu’il croit se souvenir que le type tournait autour de sa mère à l’époque, il se dit que finalement tout s’explique.

Il comprend aussi comment sa mère a pu aussi facilement trouver vers qui se tourner.

Étrangement, ce changement de paradigme le pousse à remettre les pieds dans une vie active, ne serait-ce que pour essayer de soulager le fardeau de sa mère et commencer à rembourser le montant faramineux que sa convalescence aura coûté. C’est un changement bienvenu. Excitant, même.
Il se démène et finit par jongler trois petits boulots non-stop. Mais ça lui convient. De toute façon, il n'est pas naïf à ce point. Il sait que tout ça ne mènera à rien, avec les intérêts qui s’accumulent, encore et encore. Il ne pourra jamais rembourser leur dette de son vivant à cette vitesse.
Après deux ans de ce manège, l’excitation n’est plus qu’un vague souvenir derrière l’épuisement.
Alors quand Créancier transis -a qui sa mère n’a d’ailleurs jamais cédé, apprit-il, même si Adrian se dit que le gars essaie encore de la ferrer à travers cette foutue dette- lui dit qu'il consentira à réduire ses intérêts si Adrian accepte de travailler pour lui, Adrian hésite.
Adrian est un payeur sérieux qui ne manque jamais ses versements, qu'importe ce qu'il doit faire pour ça. Mais Adrian est désespéré, au fond. Alors Adrian accepte, sans poser plus de questions.

Et quand, l’année de ses vingt-cinq ans, Créancier transis lui propose d’effacer complètement les intérêts dus pour son amputation et la prothèse rutilante qu’il possède depuis s’il accepte un nouveau poste au sein du groupe qu'il est en train de monter petit à petit, Adrian accepte. Sans poser plus de questions.

_______


Le nouveau poste ? Position de distributeur et de guetteur au Japon.

De la chair à canon, en somme.

Mais Créancier transis semble toujours déterminé à récupérer la mère d'Adrian. Même s'il faut franchement être dérangé pour utiliser une dette de ce type pour garder le contrôle d’une personne. Même si techniquement, la dette est maintenant la sienne, donc le contrôle n’est plus vraiment sur sa mère mais plutôt sur lui, qui reste le fils adoré de sa mère. Alors il se dit que Créancier transis ne l'envoie peut-être pas se faire tuer tout de suite, sinon ça risquerait de ruiner les plans avec sa daronne. Pas vrai ?

Adrian n’a pas vraiment d’avis sur la question, de toute façon. Il se débrouille en japonais, il se fout comme d’une guigne de devoir suivre des ordres pour vivre avec quelqu’un et ne prête qu’une attention très distraite au statut politique du pays. Ça lui passe au-dessus de la tête tout ça. Les relations sont quelque chose de compliqué pour lui mais il sait toujours ce qu’il souhaite en tirer. L’avantage de vivre sa sexualité à base de contrat une fois par mois c’est que, du coup, un mariage contractuel ne paraît pas si improbable ensuite. Le seul truc qu’il redoute c’est qu’on lui demande de faire des gosses. Mais il se dit qu’il aura toujours le temps d’en parler avec sa psy et avec la pauvre âme qu’on lui donnera pour saboter le truc. Et puis s’il est un tant soit peu réaliste, il table aussi beaucoup sur la probabilité que son profil d’instabilité financière, émotive et mentale fasse de lui une option très basse sur la liste de l’algorithme. C’est pas parce qu’il a dû quitter le MIT qu’il a perdu tout intérêt pour la chose et il est certain que le cumul de facteurs foireux doit jouer. Après peut-être que le cumul de facteurs foireux fera de lui un mauvais candidat pour la naturalisation.

Bah, en vrai, peu importent les entretiens. Il sait très bien que leur réseau de pourriture est suffisamment implanté pour que son application de visa passe sans soucis.

_________

Ça fait six ans qu’il est là.

Six ans qu’il joue les coursiers pour le réseau de Créancier transis sans jamais chercher à savoir ce qu’il transporte.
Trois ans qu’il a été placé dans un café au cœur de Shinjuku aussi, avec pour directive de garder un œil sur un mec basané aux cheveux longs d’une quarantaine d’année qui y traîne de temps en temps. Quand c’est le cas, il est censé envoyer un sms codé à son ‘oncle’. Il oublie une fois sur deux, trop pris dans le rush matinal et dans des discussions distraites et souriantes avec ses clients réguliers.

Le coût faramineux de la vie couplé au règlement de sa dette l'obligent à se perdre dans le taf. Et maintenant que les intérêts ont été effacés, Adrian commence à avoir l'espoir ridicule de voir le bout de sa créance, un jour. Se surprend à rêver, quelque chose qui ne lui arrive jamais. D’une pause, d’un break, d’autre chose que le vide. De pouvoir à nouveau respirer sans s'étouffer à chaque inspiration.

Ben tiens.


_____________

Concernant les événements du contexte :
  • Les incontrôlables : No idea de qui sont ces gens ou ce qu’ils font. Vous croyez qu’il a le temps de niaiser sur internet ?
  • BBK : Il venait à peine d’arriver au Japon et il n’en a pas eu grand chose à faire. Il se souvient juste que ça a flingué ses courses pendant plusieurs jours et qu’il a dû faire des heures supp’ avec les autres livreurs pour rattraper tous les retards.
  • Festival Ansanburu : Un festival ? Y en a qui bossent, déso pas déso.
  • Shukumei : il a été épargné par les dégâts, plus ou moins. Mais ça reste une sombre période pour lui. Il a été assez salement secoué pour retourner à New-York deux mois chez une partenaire de longue date, le temps de retrouver une certaine stabilité avant de pouvoir reprendre sa vie à Tokyo.
  • Izanagi : Le sujet ne lui a fait ni chaud ni froid, si ce n’est sur un plan purement technique. Il a passé quelques semaines à cogiter distraitement sur les possibles scénarios d’une extinction des puces avant de perdre intérêt à cause d’une vague de taf particulièrement éprouvante.
  • Epidémie : il a été légèrement malade et a perdu une semaine de paie. Relou.
  • Chasse à l’homme : sa puce l’a déclaré mort et il a phasé une bonne heure devant le message sur son tel avant d’appeler sa psy, pour qu'elle le redescende d'un début d'hystérie, puis sa mère puis quelques partenaires pour leur annoncer la nouvelle et ils lui ont tous dit qu’il était bête de leur faire des peurs pareil et que, non, il n’était pas mort. Du coup il est allé se faire recenser le jour même et a récupéré une nouvelle puce rapidement.  


Physique
Adrian est un homme qui n’a rien de singulier ou de particulièrement remarquable.

Il a les yeux en amande typiques d'un métisse chinois, bien moins marqués que l’auraient été ceux d’un natif de la mère patrie. Il aime bien ses yeux, malgré les cernes. Beaucoup moins la mère patrie.

Sa stature se situe dans la moyenne haute pour un asiatique. Grand, dira-t-on, vu qu’il dépasse le mètre quatre-vingts, même si cela n’a plus rien d’exceptionnel aujourd’hui. Il suppose que ça lui vient de son père américain. Parmi les choses que son paternel absent lui aurait léguées, sa mère lui compte ainsi sa taille, ses mains, ses regards noirs quand il est agacé et son sourire. Paraît-il. Adrian ne pourra pas savoir si elle dit ça pour lui faire plaisir ou pour se rassurer elle-même, compte tenu qu’il n’a jamais rencontré son géniteur ailleurs que sur quelques photos. A vrai dire, ça ne lui fait ni chaud ni froid. Si sa mère y trouve son compte, ça lui va.

Il a la même peau qu’elle, au moins. Une peau qui blanchit vite sans UV et qui bronze instantanément au moindre rayon de soleil pointant le bout de son nez. L’été il a souvent, toujours, la marque de ses chaussures ou chaussettes à la cheville gauche et on devine la ligne nette des shorts qu’il porte sur le haut du genou. Clairement, il devrait être membre VIP de la team bronzage en forme de t-shirt à ce stade.

Et Adrian a les mêmes cheveux qu’elle, aussi, ou presque. Ç'a toujours fait très plaisir à sa mère. Et comme il aime lui faire plaisir il les garde longs. Ce qui l’arrange au passage parce que comme ça il peut cacher un peu ses oreilles qu’il n’aime pas vraiment, elles. Et par flemme aussi, on ne va pas se mentir.
Ils sont épais, plus clairs que ceux de sa mère, avec des reflets chauds et doux au soleil et raides comme la justice par temps sec. Ça fait si longtemps qu’il les a ainsi, glissant entre ou par-dessus ses épaules, et à devoir jouer avec régulièrement pour les attacher qu’il ne se souvient même plus de la dernière fois qu’il les a eus courts. Après l’accouchement probablement.

Physiquement, Adrian s’entretient sans vraiment s’entretenir. Il est plutôt grand, certes, mais il n’a pas une carrure intimidante. Plutôt dans la lignée des asperges que celle des armoires. Il faisait de la boxe avant, plus jeune, mais c’est fini aujourd’hui. A la place il danse du hip-hop et du contemporain. Pour le fun. Pour le plaisir de bouger. Pour la sensation de maîtrise que ça lui apporte, le temps d’une heure et demi de session concentrée. C’est pas le truc le plus malin à faire pour sa jambe droite, amputée juste au-dessus du genou et équipée d’une prothèse décente bien que loin d’être à la pointe de la technologie. Mais Adrian n’a jamais prétendu être quelqu’un de malin. Plutôt l’inverse. Et il y trouve son compte, dans cette douleur insidieuse qui fleurit lorsqu’il pousse un peu trop. Il s’en accommode. Ça lui convient.

A part ça, on ne peut pas, ou plus, dire d’Adrian qu’il est un sportif. Son cardio est à chier comparé à ses années d’adolescence hyperactive et ça l’emmerde un peu mais il n’a ni le temps ni l’envie d’y changer grand chose.
La danse lui sert à se défouler et à suer ses morts pour le plaisir, deux fois par semaine. Oui ça rentre dans son planning hebdomadaire. Non, ne lui demandez pas comment.
Le manque de sommeil et ses jobs s’occupent de combler le reste, pour simuler un maintien en une fausse forme physique passable.
Enlevez-lui ses tafs et il sera simplement grand, gras et avec un cardio à chier. Parce qu’il mange mal et ne compte pas changer de régime s’il se retrouve inactif. Au moins, il aura des cheveux de pub l’Oréal dans les deux cas. C’est ça de pris.

C’est pas faute d’avoir une hygiène de vie saine, pourtant, si on occulte le fait qu’il risque de crever de surmenage avant ses 60 ans et qu'il ne bouffe que de la junk ou street food. Il ne fume pas, il boit plus que modérément et ne flirte plus avec les psychotropes.
En partie à cause de son diagnostic et de son traitement, qu’il prend très au sérieux.
En conséquence parce qu’il hait perdre le contrôle de son corps ou de son esprit sans l’avoir voulu sciemment, et non quand il décide de l’abdiquer. Et rien d’autre.

Miettes bonus :
  • Il a quelques grains de beauté notables dispersés ici et là : trois dans le dos, un sur le côté de la cuisse au dessus de sa prothèse et un entre l'index et le majeur sur la main gauche.
  • Il n'a pas de tatouage ou de piercings. Les tatouages par conviction, les piercings par appréhension des aiguilles, même s'il aimerait bien s'en faire quelques-uns. Ce sera pour sa crise de la 40aine hein.
  • Il est adroit de ses mains et a un très bon équilibre et sens de l'espace, en règle général. Ça rend d'autant plus ridicule ses pics de maladresse soudaine lorsqu'il se sent gêné ou embarrassé.
  • Ces cernes marqués sont tout à fait normaux, il ne faut pas s'en alarmer.
  • Il a des cicatrices marquées et peu jolies sur la cuisse au dessus de sa prothèse.



Caractère
Adrian est un homme qui n’a rien de singulier ou de particulièrement remarquable, au premier abord.

Parce qu'on ne peut pas deviner les vices dans la démarche d'une foule.

Parce qu’on ne peut pas lire les maladies sur la figure des gens.

Parce qu’on ne peut pas écouter leurs pensées, même si lui en doute parfois.

Parce qu’Adrian est instable, mentalement, mais qu’il se soigne avec sérieux et suit son traitement avec diligence depuis une dizaine d’années et que jusqu’ici tout va bien. Jusqu’ici, tout va bien. Pas qu’être schizophrène soit quelque chose de particulièrement remarquable dans ce monde névrosé, après tout, pas vrai ? Lui en est persuadé.

Le diagnostic d’Adrian n’est de toute façon qu’une facette parmi toutes ses autres. Il ne veut pas lui donner trop d’importance, tout simplement parce qu’il n’y a pas de raison de lui en donner. De la même manière qu’on n’emmerde pas un myope qui portera des lunettes toute sa vie en ne voyant de lui que ses lunettes.

De fait, c'est inévitable, la personnalité d’Adrian est impactée par ses tendances à la psychose. Il est méfiant de nature, calculateur et paraît distant ou peu expressif. Il a un besoin maladif -haha- de maîtriser les choses et de contrôler son environnement. Mais il est aussi bien plus que simplement ça. Que simplement l’addition d’a priori et de clichés, que la menace de symptômes très largement sous contrôle.

Adrian est un crétin naïf. C’est vrai, il le sait. Il a tendance à se laisser avoir par une certaine candeur et une imagination atrophiée. Il a du mal à se projeter et à visualiser les choses donc quand les autres le font pour lui, c’est comme d’être au cinéma et il a tendance à s’y laisser porter sans trop faire attention, distrait par le rêve qui se dessine sous leurs doigts. Il n'a jamais rêvé la nuit. Il se demande ce que ça fait.

Adrian est un mauvais menteur. Ayant du mal à jauger le vrai du faux si on décide de lui vendre une illusion, il est incapable lui-même d’en produire de convaincantes. C’est sûrement l’aspect qui l’agace le plus dans tout ça. Ne pas comprendre les subtilités des non-dits sociaux, ne pas comprendre les métaphores ou les images fleuries du langage, tout ça parce que son esprit y oppose une compréhension terre à terre et une vaine page blanche. Il en a conscience, à un certain niveau. Des jours plus que d’autres.

Adrian est une commère silencieuse. Il juge énormément les gens et a un avis sur tout, dans sa tête du moins, et il se satisfait de son propre petit manège jouant à guichets clos pour lui seul, dans son esprit. Il ne voit pas l’intérêt de donner forme à ses pensées méchantes pour ruiner la vie des autres. Il est gentil, Adrian. C’est quelqu’un d’infiniment attentionné si on sait traduire ses gestes et ses intentions silencieuses. Il préfère faire plaisir aux autres que l’inverse, préfère ne rien faire ou ne rien dire si ça n’apporte rien à la situation. Il râle souvent mais hausse rarement le ton, fait de son mieux pour être agréable et apprécie de pouvoir mettre les gens autour de lui à l'aise ou de bonne humeur. Calculateur, mine de rien, toujours à dévisager les choses bien en face et à essayer de comprendre leur chemin. D’où elles viennent, où elles vont. Qui êtes-vous, que voulez-vous.

Adrian est foncièrement doux. Non, vraiment.

Adrian est un bœuf : placide, indifférent et impossible à faire bouger de position à la force de vos seuls bras. Parce qu’il est souvent renfermé dans ses propres pensées on l’imagine distant, à raison. Parce qu’il est souvent d’un tempérament égal, et qu’il a des airs délicats, on l’imagine timide, à tort. Il suffit simplement de lui poser une question ou de l’inclure dans la conversation pour voir qu’on ne pourrait pas en être plus loin. Car Adrian est aussi sûr de lui que l’eau mouille et que le feu brûle. C’est un fait. Il lui aura fallu quelques années difficiles pour retrouver cette certitude en lui-même et il ne compte plus la lâcher. Il est borné, Adrian. Têtu comme une foutue mule. Loyal comme un putain de chien, aussi. Ça fait de lui quelqu’un d’extrêmement passionné. Enfin, aussi passionné que puisse être un taciturne dans son genre. Mais promis, il l’est, si tant est qu’il trouve un vecteur où déverser cette énergie folle. La danse en est un exemple parfait. Les études d’ingénieur l’auraient été, plus jeune, mais il préfère aujourd’hui se défouler physiquement et moins réfléchir.

Adrian est insomniaque. Il doit se dépenser et se crever à la tâche parce qu’il n’y a que ça pour aider ses nuits sans rêves. S’épuiser jusqu’à ce que l’organisme lui-même ne puisse plus suivre et décide d’un black-out vital de quelques heures pour se régénérer. Il a toujours eu du mal à dormir, depuis tout gosse, aussi longtemps qu’il s’en souvienne. Rien de nouveau sous le soleil. En ce sens, Tokyo, à l'instar de New-York, lui fait beaucoup de bien. La ville ne dort jamais. Comme lui, ce qui la lui rend très accueillante et sympathique.

Adrian est un déviant. Il le sait, il l’accepte. Il ne le changerait pour rien au monde. Tant que des clubs pouvant répondre à ses désirs et que des partenaires de confiance pouvant les assouvir restent accessibles, il ne voit pas pourquoi il le ferait. Il pensait que les choses seraient plus compliquées sur ce plan au Japon qu’aux États-Unis, où il connaissait bien la scène BDSM New-yorkaise et où il a laissé des partenaires qu’il adorait. Mais le dépaysement n’a pas été si bouleversant. S’il y a une chose sur laquelle on peut compter dans ce pays malade de relations au point d’en faire un dogme, c’est bien les tabous. Ils sont tous humains, après tout. Lui tout autant que les autres.

Miettes bonus :
  • Il est allergique aux abeilles. Rien de mortel mais ça lui vaudra un rapide passage à l'hosto quand même. Sa mère le surnomme petite abeille depuis gamin et continue encore aujourd’hui, parce qu’il était complètement gaga de ces insectes et que de découvrir son allergie à cinq ans l’a dévasté. De la manière dont le monde d’un enfant de cinq ans se dévaste quand on le prive de dessert.
  • Il n'est pas à l'aise avec les lapins, pour une raison inconnue. Il sait pas trop, c'est juste que ces bestioles l'angoissent. Ça va qu'on n’en croise pas des masses en pleine ville.
  • Il fait de l'eczéma au creux des coudes à cause du stress. Il en garde des légères auréoles quasi permanentes même quand tout va bien. Et quand, de rares fois, tout va mal, que les plaques sont irritées et très visibles, c'est que l'agitation flirte avec la panique depuis déjà plusieurs jours ou semaines. Témoignage d'un trop plein de quelque chose qui menace de le noyer.
  • Il chante faux et il n'a aucune oreille pour la musique. Pire gars à avoir dans son équipe en blind test mais au moins on se marre bien quand il est là pour le karaoké.



Avatar
Personnage tiré d'un manga/anime/jeu-vidéo/série

Code:
<div class="infobulle1">• [b]Suguru Geto[/b] {Jujutsu Kaisen} [i]est[/i] [url=https://www.just-married-rpg.com/u1620]Adrian Liu[/url]<span><img src="https://i.imgur.com/uoCLOPj.jpeg"></span></div>
Adrian Liu
Adrian Liu
Si t'es sage, t'auras un badge
Machine à écrire
A posté 100 messages
— Just Married —

Messages postés :
1559

Inscrit.e le :
13/03/2023


Les plus du perso :
Je suis: neutre.
Époux/se : Atsushi Nao ♥
Autre: Merci Hanz pour le kit ♥ Merci Chul pour le vava ♥ Merci Eliott pour le vava et le magnifique dessin des Nao ♥ Vous êtes des perles ♥
Yua Nao
Yua Nao
Je devrais passer le mot à Atsu pour qu'il te dise Bienvenue pour de vrai Quelque part avant l'aube - Adrian 3473897349

Rebienvenue ! Quelque part avant l'aube - Adrian 1362171446

Bon courage pour ta fiche ~ ♡
Yua Nao
Yua Nao
Si t'es sage, t'auras un badge
Machine à écrire
A posté 100 messages
— STAFF JM : BOTAMSTER —

Messages postés :
3650

Inscrit.e le :
07/04/2014


Les plus du perso :
Je suis: anti-Incontestable.
Époux/se : Sergei Vanzine forever ♥
Autre: Remerciements, big up, infos à savoir ?
Kaori Mogami
Kaori Mogami
Bon reboot et bon courage pour cette nouvelle fiche ! Quelque part avant l'aube - Adrian 1362171446

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬ ◆ ▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

Quelque part avant l'aube - Adrian Y23dmr11
Kao râle en #9900ff
Kaori Mogami
Kaori Mogami
Si t'es sage, t'auras un badge
Machine à écrire
A posté 100 messages
— STAFF JM: MODÉRATEUR FICHE —

Messages postés :
2756

Inscrit.e le :
22/02/2021


Les plus du perso :
Je suis: neutre.
Époux/se : Kintaro ♥
Autre: Merci Raion et Aizen pour les magnifiques vavas ♥ dessins par Shiba, Haru, Gaby , nnmoae, jin.lol ,lilvi and me o/
Zacharie Nakashima
Zacharie Nakashima
Bon reboot ! Hâte de lire cette fichette 👀 bon courage pour la rédac ! Quelque part avant l'aube - Adrian 1362171446
Zacharie Nakashima
Zacharie Nakashima
Si t'es sage, t'auras un badge
Machine à écrire
A posté 100 messages
Plus libre que l'air

Plus libre que l'air
Messages postés :
751

Inscrit.e le :
15/09/2017


Les plus du perso :
Je suis: anti-Incontestable.
Époux/se : Le sport. Et aucun besoin d'un autre mari !
Autre: Un gros merci au satff pour ce super Design !
Keiko Takeda
Keiko Takeda
Rebienvenue @ toi :)
Keiko Takeda
Keiko Takeda
Si t'es sage, t'auras un badge
Machine à écrire
A posté 100 messages
Membre à l'honneur
A été membre/posteur du mois
Voteur compulsif
A été voteur du mois
Abonné meetic
A posté une recherche de conjoint
Officiellement votre
A fini son premier RP mariage
Membre dynamique
A participé à un event RP
Comme un éclair
A terminé 5 RPs
Sociable
A fait des RPs avec 3 partenires différents
Explorateur
A fait des RPs dans trois endroits différents du forum
Saboteur de Noël
A participé à la chasse de boules de Noël 2022
— Just Married —

Messages postés :
392

Inscrit.e le :
22/02/2022


Les plus du perso :
Je suis: anti-Incontestable.
Époux/se : Célibataire !
Autre:
Hanz Asuka
Hanz Asuka
Bon reboot et bonne rédaction ! Hâte d'en lire plus. Ces miettes creusent l'appétit faut dire Quelque part avant l'aube - Adrian 2357620674
Hanz Asuka
Hanz Asuka
Si t'es sage, t'auras un badge
Abonné meetic
A posté une recherche de conjoint
Machine à écrire
A posté 100 messages
Saboteur de Noël
A participé à la chasse de boules de Noël 2022
A voté
A voté à un interforum
Écrivain du mois
A été élu RP du mois
Comme un éclair
A terminé 5 RPs
Sociable
A fait des RPs avec 3 partenires différents
Explorateur
A fait des RPs dans trois endroits différents du forum
Lisalisa

Messages postés :
953

Inscrit.e le :
24/07/2020


Les plus du perso :
Je suis: pro-Incontestable.
Époux/se : Célibataire.
Autre: #9999cc
Arisa Koyama
Arisa Koyama
Suguru Geto :pinched_fingers: (pk ça marche pas :c)
Rebienvenue l'ami, déjà fatiguée pour lui avec tous ces boulots, mais la moula est nécessaire. 🙏
Arisa Koyama
Arisa Koyama
Si t'es sage, t'auras un badge
Machine à écrire
A posté 100 messages
Écrivain du mois
A été élu RP du mois
A voté
A voté à un interforum
Lecteur avisé
A proposé un RP du mois
Créateur
A crée un prélien/prédéfini
Fanfic.fr
A fait un UA
Comme un éclair
A terminé 5 RPs
Sociable
A fait des RPs avec 3 partenires différents
Explorateur
A fait des RPs dans trois endroits différents du forum
Aventurier
A fait un RP en dehors de Tokyo
— Just Married —

Messages postés :
328

Inscrit.e le :
18/04/2023


Les plus du perso :
Je suis: anti-Incontestable.
Époux/se : Hideo Watanabe Mihara....
Autre:
Peter W. Mihara
Peter W. Mihara
Bon reboot~

Courage pour ta fiche et ton perso avec tout ces jobs Quelque part avant l'aube - Adrian 128457956
Peter W. Mihara
Peter W. Mihara
Si t'es sage, t'auras un badge
Machine à écrire
A posté 100 messages
Abonné meetic
A posté une recherche de conjoint
— Just Married —

Messages postés :
268

Inscrit.e le :
16/12/2019


Les plus du perso :
Je suis: pro-Incontestable.
Époux/se : Kan Odawara
Autre:
Hideaki Ono
Hideaki Ono
Bon reboot ! Quelque part avant l'aube - Adrian 1362171446

Je vois qu'on a la même jambe en moins, on va pouvoir monter un club Quelque part avant l'aube - Adrian 3980767542
Hideaki Ono
Hideaki Ono
Si t'es sage, t'auras un badge
Machine à écrire
A posté 100 messages
Champion de JM
A participé à un interforum
Écrivain du mois
A été élu RP du mois
A voté
A voté à un interforum
Noces de coton
Marié depuis un an
Officiellement votre
A fini son premier RP mariage
Comme un éclair
A terminé 5 RPs
Sociable
A fait des RPs avec 3 partenires différents
Explorateur
A fait des RPs dans trois endroits différents du forum
— Just Married —

Messages postés :
517

Inscrit.e le :
30/11/2022


Les plus du perso :
Je suis: neutre.
Époux/se : Toson Hirai pour son plus grand bonheur (♥)
Autre: Toujours dispo pour une recherche de liens
Jia Hirai
Jia Hirai
Bon reboot et bonne rédac ! Quelque part avant l'aube - Adrian 1227068846

T'as trop lu Hansel et Gretel... en éparpillant des miettes partout, t'as eu peur de ne pas retrouver le chemin /okjesors.
Jia Hirai
Jia Hirai
Si t'es sage, t'auras un badge
Machine à écrire
A posté 100 messages
Membre à l'honneur
A été membre/posteur du mois
Écrivain du mois
A été élu RP du mois
Lecteur avisé
A proposé un RP du mois
Sociable
A fait des RPs avec 3 partenires différents
Explorateur
A fait des RPs dans trois endroits différents du forum
— Just Married —

Messages postés :
47

Inscrit.e le :
28/04/2023


Les plus du perso :
Je suis: pro-Incontestable.
Époux/se : Kirkours ♥
Autre: Remerciements, big up, infos à savoir ?
Ume Hinrich
Ume Hinrich
MAIS OUI ! MAIS OUI ! BIENVENUE !
(bon j'suis sous Ume, ça marche aussi, ok ? Quelque part avant l'aube - Adrian 4209819182)

J'espère que tu te plairas ici ( Quelque part avant l'aube - Adrian 3473897349 ), tu verras la commu est SU-PER Quelque part avant l'aube - Adrian 1362171446

Courage pour la rédac Quelque part avant l'aube - Adrian 2432113367

REBIENVENUE Quelque part avant l'aube - Adrian 4222599891
Ume Hinrich
Ume Hinrich
Si t'es sage, t'auras un badge
— Just Married —

Messages postés :
2053

Inscrit.e le :
24/01/2016


Les plus du perso :
Je suis: neutre.
Époux/se :
Autre: Artistes avatar : Garrandia (tumblr) / RGB4190 (twitter)
Adrian Liu
Adrian Liu
Merci à toutes et tous, vous êtes bien doux. Quelque part avant l'aube - Adrian 1227068846
Adrian Liu
Adrian Liu
Si t'es sage, t'auras un badge
Machine à écrire
A posté 100 messages
Lisalisa

Messages postés :
953

Inscrit.e le :
24/07/2020


Les plus du perso :
Je suis: pro-Incontestable.
Époux/se : Célibataire.
Autre: #9999cc
Arisa Koyama
Arisa Koyama
Rajout d'une semaine comme demandé !
Arisa Koyama
Arisa Koyama
Si t'es sage, t'auras un badge
Machine à écrire
A posté 100 messages
Écrivain du mois
A été élu RP du mois
A voté
A voté à un interforum
Lecteur avisé
A proposé un RP du mois
Créateur
A crée un prélien/prédéfini
Fanfic.fr
A fait un UA
Comme un éclair
A terminé 5 RPs
Sociable
A fait des RPs avec 3 partenires différents
Explorateur
A fait des RPs dans trois endroits différents du forum
Aventurier
A fait un RP en dehors de Tokyo
— Just Married —

Messages postés :
2324

Inscrit.e le :
02/05/2021


Les plus du perso :
Je suis: neutre.
Époux/se :
Autre:
Wutai Sato
Wutai Sato
Bon reboot et rédaction. Quelque part avant l'aube - Adrian 1f60a
Wutai Sato
Wutai Sato
Si t'es sage, t'auras un badge
Machine à écrire
A posté 100 messages
Membre à l'honneur
A été membre/posteur du mois
Voteur compulsif
A été voteur du mois
Comme un éclair
A terminé 5 RPs
Membre dynamique
A participé à un event RP
Explorateur
A fait des RPs dans trois endroits différents du forum
Saboteur de Noël
A participé à la chasse de boules de Noël 2022
Lisalisa

Messages postés :
953

Inscrit.e le :
24/07/2020


Les plus du perso :
Je suis: pro-Incontestable.
Époux/se : Célibataire.
Autre: #9999cc
Arisa Koyama
Arisa Koyama
Ajout de trois jours supplémentaires ~
Arisa Koyama
Arisa Koyama
Si t'es sage, t'auras un badge
Machine à écrire
A posté 100 messages
Écrivain du mois
A été élu RP du mois
A voté
A voté à un interforum
Lecteur avisé
A proposé un RP du mois
Créateur
A crée un prélien/prédéfini
Fanfic.fr
A fait un UA
Comme un éclair
A terminé 5 RPs
Sociable
A fait des RPs avec 3 partenires différents
Explorateur
A fait des RPs dans trois endroits différents du forum
Aventurier
A fait un RP en dehors de Tokyo
— Just Married —

Messages postés :
2053

Inscrit.e le :
24/01/2016


Les plus du perso :
Je suis: neutre.
Époux/se :
Autre: Artistes avatar : Garrandia (tumblr) / RGB4190 (twitter)
Adrian Liu
Adrian Liu
Sur le gong. Quelque part avant l'aube - Adrian 2343467211

J'ai posté sans relire encore donc je vais éditer dans la nuit pour corriger les fautes qui restent ou des tournures mais tout y est, enjoy.

Et du coup un vrai round de merci Yua, Kaori, Zach, Keiko, Hanz, (j'espère que l'appétit est repu), Peter (tkt, il survivra Quelque part avant l'aube - Adrian 128457956), Hideaki-copain-jambe-en-moins, Jia (ceb j'ai trouvé le bout du tunnel 👌), UME BIENVENUE Quelque part avant l'aube - Adrian 1362171446, Wutai. Quelque part avant l'aube - Adrian 1227068846 Et merci Arisadmin pour les délais. Quelque part avant l'aube - Adrian 1227068846
Adrian Liu
Adrian Liu
Si t'es sage, t'auras un badge
Machine à écrire
A posté 100 messages
— STAFF JM: MODÉRATRICE —

Messages postés :
640

Inscrit.e le :
10/11/2019


Les plus du perso :
Je suis: neutre.
Époux/se : Un secret bien gardé
Autre: Reste Fuyuka dans le cadre professionnel
Michiko Nakashima
Michiko Nakashima
Modération de fiche

Le staff de Just Married te souhaite la bienvenue sur le forum ! ♥

Correction globale

"raides comme la justice par temps sec" Y a une justice par temps humides ? Quelque part avant l'aube - Adrian 3766924225

Rebienvenue ! Pas grand chose à redire dans l'ensemble, c'est toujours aussi agréable à lire 😌 J'imagine pas sa dette de sommeil par contre Quelque part avant l'aube - Adrian 128457956
Par contre on n'accepte plus de tels liens avec les mafias Quelque part avant l'aube - Adrian 517494357 pas de soucis pour le passé, tu as géré ça de manière équilibrée et bien amenée. En revanche pour le présent il ne doit plus avoir de relations avec les Triades, il faut que sa dette soit liée à autre chose  (elle a tout à fait pu être rachetée entre temps) Quelque part avant l'aube - Adrian 4115966937

Je te rajoute trois jours pour les modifs, je reste dispo par mp si besoin, bon courage ! Quelque part avant l'aube - Adrian 4228984879

Analyse : 1/3

Nous analysons au maximum trois fois une fiche, après cela, si nous ne pouvons toujours pas la valider, nous serons malheureusement obligés de la refuser. Nous ne pouvons nous permettre de reprendre chaque fiche dix ou vingt fois, cela serait autant pénible pour vous que pour nous. Merci de votre compréhension. ♥

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬ ◆ ▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

Quelque part avant l'aube - Adrian Signa-1
Parle en #c176c1
Michiko Nakashima
Michiko Nakashima
Si t'es sage, t'auras un badge
Machine à écrire
A posté 100 messages
— Just Married —

Messages postés :
2053

Inscrit.e le :
24/01/2016


Les plus du perso :
Je suis: neutre.
Époux/se :
Autre: Artistes avatar : Garrandia (tumblr) / RGB4190 (twitter)
Adrian Liu
Adrian Liu
Bonjour Michou Quelque part avant l'aube - Adrian 1227068846

Comme on a vu ensemble du coup, j'ai suppr les 3 mentions de Triades pour remplacer par juste réseau de plus petites frappes/gang du créancier qui est basé aux US/à NYC. (Normalement j'ai rien oublié mais via tel c'est l'enfer, lo siento si j'en ai zappé un. Quelque part avant l'aube - Adrian 128457956)

Je laisse la team voir si c'est good. Quelque part avant l'aube - Adrian 1728200632


Et oui, il y a une justice par temps humide. Une justice frisottée. Quelque part avant l'aube - Adrian 3766924225
Adrian Liu
Adrian Liu
Si t'es sage, t'auras un badge
Machine à écrire
A posté 100 messages
— STAFF JM: MODÉRATRICE —

Messages postés :
640

Inscrit.e le :
10/11/2019


Les plus du perso :
Je suis: neutre.
Époux/se : Un secret bien gardé
Autre: Reste Fuyuka dans le cadre professionnel
Michiko Nakashima
Michiko Nakashima
Amuses toi bien avec ce nouveau perso ! 😌

Pré-validation par Michiko
Votre fiche a été pré-validée par un modérateur, un administrateur passera sous peu valider officiellement celle-ci.

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬ ◆ ▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

Quelque part avant l'aube - Adrian Signa-1
Parle en #c176c1
Michiko Nakashima
Michiko Nakashima
Si t'es sage, t'auras un badge
Machine à écrire
A posté 100 messages
— STAFF JM —

— STAFF JM —
Messages postés :
6940

Inscrit.e le :
10/10/2016


Les plus du perso :
Je suis: pro-Incontestable.
Époux/se : Kiyohi Nanase
Autre:
Makoto Nanase
Makoto Nanase
Quelque part avant l'aube - Adrian 716243026

Tu es validé(e) !

Toutes mes félicitations, votre fiche est validée !

N'oubliez pas :
• De remplir les champs de votre profil.
• Si vous souhaitez trouver des partenaires pour vous lancer, n'hésitez pas à faire un tour par ici ! ♥
• Dans l'ordre, vous pouvez faire une demande de conjoint ici, ensuite vous faites une demande d'habitation ici et enfin, vous pourrez valider votre mariage ici.
• De faire un peu de pub autour de vous pour le forum et de voter régulièrement aux tops sites. ♥

& Surtout, AMUSEZ-VOUS !

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬ ◆ ▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

Quelque part avant l'aube - Adrian Makoto%20-%20signature
Merci Lucci, Zach (notamment pour le vava dessiné avec Kiyo ♥) et Lucas pour les avatars et kits Quelque part avant l'aube - Adrian 1647638966

Spoiler:
Makoto Nanase
Makoto Nanase
Si t'es sage, t'auras un badge
Machine à écrire
A posté 100 messages
Membre à l'honneur
A été membre/posteur du mois
Voteur compulsif
A été voteur du mois
Écrivain du mois
A été élu RP du mois
Abonné meetic
A posté une recherche de conjoint
Artiste
A participé aux créations de LS graphiques/codages
Noces de coton
Marié depuis un an
Officiellement votre
A fini son premier RP mariage
Amateur d'épices
A fait 10 fast'actions
Fanfic.fr
A fait un UA
Membre dynamique
A participé à un event RP
Comme un éclair
A terminé 5 RPs
Explorateur
A fait des RPs dans trois endroits différents du forum
Sociable
A fait des RPs avec 3 partenires différents
Aventurier
A fait un RP en dehors de Tokyo
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Si t'es sage, t'auras un badge
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum